58 ans après, quelle indépendance pour le Senegal ? Par Seydina Seck

1 Commentaire

  1. En suivant ce matin le défilé du 4 avril à la tété, et au passage des femmes (gendarmes, militaires et policières) , je me suis demandé qui était à l’origine de cette décision ?
    La magie du web m’a permis, après quelques recherches d’en trouver les initiateurs :
    « L’armée sénégalaise va connaître une transformation avec le recrutement de son premier contingent féminin. Cette mesure sera appliquée graduellement par l’état-major, en tenant compte du concept genre cher au chef de l’Etat.
    Cette décision de l’armée, « thème d’actualité », selon le colonel Sar, épouse également la volonté du chef de l’Etat de rendre visible le concept genre dans les rangs des armées. » [ Rewmi.com]
    Une telle décision exigeait la consultation des gens de science comme le recommande la sagesse. Nous sommes musulmans à 98%.
    Adhérer à l’islam requière l’acceptation de ses statuts (Coran, parole d’Allah, SWT) et la pratique de sa politique (sounah du Prophète, SAW)
    Parmi Les vêtements interdits :
    1- Ceux qui induisent une ressemblance entre les deux sexes : c’est-à-dire que les hommes ressemblent aux femmes en portant les habits spécifiques aux femmes et inversement, les femmes ressemblent aux hommes (dans leur habillement). Ceci est interdit et fait partie des grands péchés. Entre dans ce cas, le fait de ressembler à l’autre sexe dans la manière de parler, de marcher ou de se mouvoir (dans la démarche et la gestuelle). Le Messager d’Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a maudit l’homme qui s’habille comme la femme et la femme qui s’habille comme l’homme (Abû Dâwûd 4098).
    Il a aussi maudit les hommes qui font en sorte de ressembler aux femmes et les femmes qui font en sorte de ressembler aux hommes (al-Bukhârî 5546).
    La malédiction signifie être déchu et repoussé loin de la miséricorde d’Allah.
    L’islam veut donc que l’homme ait un caractère et une apparence caractéristiques (de sa masculinité) et de même pour la femme [qu’elle ait des caractéristiques propres à sa féminité]. C’est ce que requièrent la saine nature et le bon sens.
    2- Ceux qui font ressembler aux non musulmans dans ce qui leur est spécifique
    Il est interdit de les porter car Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : «Celui qui imite un groupe de gens, fait alors partie d’eux» (Abû Dâwûd 4031)

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here