XALIMANEWS : Invité de l’émission le jury du dimanche sur iradio, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique est revenu sur la fermeture annoncée du marché Sandaga prévue le 30 août prochain. « Je ne souhaite pas au Sénégal qu’on ait un « Joola » bis. Sandaga, est un bâtiment qui existe depuis 1933 et qui a connu beaucoup d’incendies. Un bâtiment pour lequel nous avons tous les rapports de la protection civile qui nous indiquent qu’il est en état de ruine et qu’il y a des possibilités d’affaissement ou d’effondrement. Je ne vais pas attendre qu’il ait un drame pour venir présenter mes condoléances. Il nous faut arrêter cet attentiste coupable de services publics sur des sujets comme ça… La restauration coûte chère car, souvent, ce sont des corps d’état et des corps d’ingénierie qu’il faut reprendre… Nous voulons surélever le bâtiment et avoir une centaine de places en sous-sol », a dit Abdou Karim Fofana qui renseigne que le coût du projet s’élève au environs de 8 à 10 milliards de francs CFA.

1 Commentaire

  1. Voilà une illustration parfaite de l’incurie de l’état
    Sandaga n a jamais été réfectionne pas de travaux de restauration ni d’entretien
    Alors qu’il a été construit sur le modèle et les matériaux qui sont identiques que les bâtiments publics français ou comme le palais présidentiel ou l’ancien tribunal
    Maintenant il faut le raser pour le reconstruire avec des briques
    Quel pays
    Ce bâtiment du marché Sandaga montre le manque de sérieux du pays
    L’argent ne va jamais là où il doit aller.
    Une honte

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here