XALIMANEWS: Ayant rejoint le camp présidentiel, Abdoulaye Baldé ne se fait pas prier pour apporter des raisons à ce ralliement des plus inattendus qui laisse ainsi entendre beaucoup de spéculations.

Non sans s’épancher sur ses relatons avec ses ex alliés, notamment les libéraux dont Karim Wade, après son ralliement, Abdoulaye Baldé n’a pas l’impression d’avoir trahi qui que ce soit. Après tout, il s’agit pour lui d’une option circonstancielle. « En politique, la réalité d’aujourd’hui n’est pas celle de demain. Mon choix procède de circonstances externes », a-t-il expliqué lors de l’émission Grand Jury, sur le studio de la RFM, où il était invité ce dimanche.
Et l’ancien ministre de poursuivre : « Nous avons évalué l’implantation de notre parti, nous avons jugé nos forces et nos faiblesses, nous avons décidé de différer nos ambitions. Nous sommes sûrs que nous n’étions pas prêts. Nous ne sommes pas venus pour quémander des postes, mais pour nous battre et gagner. Je ne suis pas venu pour défendre le bilan de Macky Sall. Je suis venu pour l’avenir. C’est lui qui m’a tendu la main depuis le début. Nous venons avec notre contribution. ».
Pour Abdoulaye Baldé, l’heure est au travail. Pour cela, il déclare avoir déjà contribué, avec son parti, environ 70.000 voix pour le parrainage du candidat Macky Sall qu’il soutient, désormais, pour la présidentielle 2019.

1 Commentaire

  1. Il est libre de choisir d apres ses convictions.jean Colin disait toujour il ne faut jamais aller avec les perdants c la polite un jeu tres flexible avec des coups tres durs parfois on a des problemes pour se relever.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here