Depuis sa très sinistre sortie, condamnée presqu’unanimement par toutes les personnes éprises de décence, Abdoulaye Wade, d’habitude très avide de sorties médiatiques, toujours étranglé par ses envies d’être le centre d’intérêt des débats, s’est enfermé dans un mutisme total. L’homme ne parle plus. C’est à croire qu’il n’est plus dans ce pays, qu’il ne vit plus. C’est un homme seul, vomi par l’écrasante majorité du peuple sénégalais, à cause de ses propos choquants, qui vit désormais dans les profondeurs abyssales de sa tombe politique. Victime de sa propre stratégie de va-t-en-guerre qu’il avait savamment mise en place pour destabiliser Macxky Sall il s’est finalement retrouvé devant l’évidence de la contre-productivité de sa stratégie et de la dimension suicidaire de celle-ci. Abdoulaye Wade est politiquement mort. Il a célébré en direct, lors de sa fameuse conférence de presse, sa messe de requiem. Son option, dans le
cadre de sa stratégie politique d’Insulter Macky Sall et ses parents, c’est un euphémisme que de parler d’insultes, par une falsification intellectuellement immorale de l’histoire généalogique du président de la république et des accusations irrationnelles d’anthropophagie de ses parents, l’a fait repousser les limites de la décence et de la courtoisie, enfreindre les principes éthiques de la société sénégalaise. Il pensait s’attirer la sympathie du peuple sénégalais, il a récolté le contraire, tout le contraire. Le temps d’une conférence de presse a eu raison de ses plusieurs années de carrière politique faite pourtant de belles oeuvres, d’engagement et de combats politiques. Désormais Abdoulaye Wade est devenu une paria, un vieux esseulé qui suscite peur et panique. Et pourtant rien dans sa stratégie ne présageait une telle triste fin politique. Pour faire libérer son fils Abdoulaye avait opté une stratégie à deux axes.
Parler. Fin communicateur, véritable bête politique, bon connaisseur du peuple sénégalais il a le très peu enviable don de la manipulation et de l’hypocrisie politique. Et il s’en est bien servi. Il a accusé le frère du président de la république, Aliou Sall, de faire main basse sur les gisements de pétrole de notre pays, à chercher à mettre en mauvais termes Macky Sall et le khalif général des mouride en accusant hypocritement Macky Sall de ne pas tenir son engagement vis-à-vis du Khalif à propos de la libération de Karim Wade et j’en passe. L’autre axe de sa stratégie a consisté à agir dans un déficit de retenue qui frise l’inconscience. Il a osé foncer sur un barrage policier lors d’une manifestaion interdite de son parti, a appelé ce qu’il lui reste de peu de militants à manifester illégalement, la liste de ses faits délictueux n’est pas exhaustive. Face à cette stratégie de Wade, Macky avait choisi la stratégie
contraire. Le silence. Et cette stratégie du silence était loin de faire l’unanimité dans le pays. Pour bon nombre de sénégalais Abdoulaye Wade est un citoyen comme les autres, il doit respecter la loi. Mais manifestment Macky n’en avait cure. Et comme pour couronner le tout, il dit qu’il ne mettra jamais Abdoulaye Wade en prison. Suffisant pour courroucer beaucoup de sénégalais mais Macky persiste et signe. Il connaît Abdoulaye Wade pour l’avoir côtoyé pendant plusieurs années. Les dérives de l’homme il les connaît, son orgueil, sa fierté outrancière, sa capacité de manipulation et d’hypocrisie. Et Wade mordit à l’hameçon. Pris dans le tourbillon de sa loghorrée, lors de sa conférence de presse, sur fond de haine viscérale, Wade décrète sa propre mort politique en s’attaquant injustement à Macky Sall par des propos tout autant indécents qu’inhumains.

Abdoulaye Mbodji
Journaliste.

PARTAGER

11 Commentaires

  1. Pauvre journaliste Wade est en phase avec le peuple sénégalais ce peuple silencieux n’enlève pas une virgule de ce qu’il a dit . Il est à la hauteur des enjeux du moment.Macky le président le mérite par comportement.

  2. Sérieusement, ça suffit !! arrêtez d’en parler, vous ne faites que lui faire de la promotion pour rien. Y’en a marre chaque matin de voir des gens qui se réveillent tard pour réagir.

    Wassalam

  3. Sérieusement, ça suffit !! arrêtez d’en parler, vous ne faites que lui faire de la promotion pour rien. Y’en a marre chaque matin de voir des gens qui se réveillent tard pour réagir.

    Wassalam

  4. Sérieusement, ça suffit !! arrêtez d’en parler, vous ne faites que lui faire de la promotion pour rien. Y’en a marre chaque matin de voir des gens qui se réveillent tard pour réagir.

    Wassalam

  5. Une messe de requiem ne peut pas avoir de rapport avec un enterrement désolé mais les belles phrases pour impressionner ne sont pas à la hauteur!!

  6. franchement c est bien dit par rapport à la stragegie du vieux singe qui s est vu ses crachats retombes sur lui..quelqu un sisait que c est à la vieillesse qu on retrouve le vrai visage de l homme..il a raison car avec cette sortie de bas etage , pitoyable et indigne d un chef d etat le vieux a raté le stade de la realisation de soi cinquieme palier des besoins selon MASLOW.ne diront amen aux prieres de derniere messe de requiem que les poltrons qui se servent de lui pour survivre..

  7. l’abominable Abdoulaye Mbodji revient pour participer à la clameur des courtisans et des affreux on dirait qu’ils ont tous quelque chose à la bouche ceux de l’APR et les pseudo journalistes Madiambal Diagne,Mamadou Ibra Kane ect …nouvelles dames de compagnie de Marieme Faye
    La fin politique de Abdoulaye Wade parcequ’il a traité Macky Sall de DEUM pauvre Mbodji je vais dire Abdoulaye Wade a dit tout haut ce que beaucoup de sénégalais pensent tout bas si Macky Sall n’est pas un DEUM il est pire qu’un DEUM car sa politique economique,sanitaire a tué plus qu’un DEUM
    Vous que les sénégalais en veulent à Abdoulaye Wade pour ce qu’il a dit VOUS VOUS TROMPEZ c’est une affaire qui regarde WADE ET SON COMPLICE dans l’affaire Idrissa Seck ensemble ils ont fait de très sales affaires à d’autres qu’ils s’entretuent c’est leur problème le moment venu les sénégalais vont dégager toute cette racaille qui fait chier depuis 2012

  8. Tres bien dit .Le Harakiri devait tôt ou tard succeder au desespoir .Maintenant ,il comprendra qu’il a vraiment perdu et le Pouvoir et l’Estime des Senegalais.

  9. Arrêtez ce faux discours d’arme non conventionnelle dont le président Wade aurait fait usage contre le président Macky Sale. Ce dernier a été le premier à l’utiliser contre celui qui l’a tout donné, à savoir la CREI. Et tout le monde sait que cette arme n’ est pas légale

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here