hier, le président de la république macky sall s’est envolé à bord d’un vol régulier d’air sénégal à destination de paris-la-France. un fait présenté comme « inédit »alors que, comme nous l’écrivions hier, Wade avait fait la même chose en son temps. et puis, preuve qu’il s’agit juste de com, on apprend que pour son vol retour, samedi prochain, le président devrait voyager à bord… de son avion de commandement qui était en entretien ! preuve que le vol par « air sénégal », c’est du cinéma… a propos du vol d’hier à destination de paname de la compagnie aérienne nationale, « Le témoin » quotidien a appris qu’un incident mineur s’est produit à l’aéroport international Blaise Diagne de Diass au moment où le président de la république s’apprêtait à embarquer. Quoi ? il parait qu’un agent d’une société privée de sécurité a trompé la vigilance du protocole présidentiel pour filer un pli au chef de l’etat. pour connaitre le contenu de la lettre incriminée, les éléments de la police des frontières ont interpellé le bonhomme avant de le conduire dans leurs locaux en vue de l’auditionner. en tout cas, cet « incident » n’est qu’une suite logique de la pagaille qui règne à l’aibd où des agents de sécurité privée font tout à la place des policiers d’etat. pire, ces agents civils régent en maitres dans les box et les zones les plus sensibles ou les plus stratégiques comme les scanners de bagages et les contrôles magnétiques. résultat des courses : nos braves et professionnels policiers sont relégués au second plan. « Le témoin » jure qu’après cet incident, l’ordre aéroportuaire sera rétabli à Diass. Qui voyagera verra ! 

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here