Dans une société confinée par le coronavirus, la jeune fille Hiba Thiam aurait été sûrement en sécurité au milieu de sa famille. Cruel destin ! Mais qu’en est-il de notre responsabilité en tant que société ? C’est en cela que la défunte est une double victime. Elle qui était une grande cadre dans une entreprise aurait pu avoir un tout autre destin. Hélas !

Il faut sensibiliser davantage les jeunes sur les méfaits de la drogue (dure) aussi bien à l’école qu’au sein des familles. Certaines informations font état d’un drame survenu lors d’une soirée privée organisée par de jeunes issus de parents aisés. La quête de sens fait parfois défaut à ceux qui ont la chance d’être nés dans l’opulence même s’il y en a qui gardent la tête sur les épaules. Une piste de réflexion… Gardons-nous cependant de toute attitude de donneur de leçons qui ne ferait qu’accentuer le mal.

La vérité est qu’il y a aussi des enfants de familles modestes qui sont également victimes de l’usage de la drogue. Retournons à l’éducation de base et nos enfants ne s’en porteront que mieux. Mais quid des gros trafiquants ?
Qu’Allah accueille Hiba Thiam au Paradis et donne à ses parents la force de surmonter cette terrible épreuve ! Dieu nous pardonne.

4 Commentaires

  1. Une belle et concise contribution. Je dirais même que les enfants des pauvres sont plus victimes de la drogue et de très loin, mais vouloir dans le même temps régler le compte des richesses c’est pas honnête ça frise la jalousie même si ils sont responsables de l’éducation de leurs enfants

  2. Osez ajouter aussi que la loi s’applique impitoyablement sur ces accrocs à la drogue dure qui ont fait fi du couvre feu pour organiser ces orgies qui ont conduit à la mort de cette femme. Si on les libère parceque ce sont des enfants de riche alors je demande aux enfants des pauvres de se rebeller contre cette injustice et d’oser croire qu’il n’y a pas de justice au Sénégal et d’agir au gré de leurs intérêts et de leurs envies. La pire racaille au Sénégal est issue des familles aisées. Les pauvres n’ont pas les moyens de payer la cocaïne.

  3. Étant un éducateur, je le doigt sur l’éducation de base de nos enfants. Riche ou pauvre éduquons nos enfants pour qu’ils montrent de bons exemples dans la société. Être né d’une famille riche ne te donne pas le pouvoir de faire tout ce que tu veux dans ta vie.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here