Epouse de Nelson Mandela durant plus de quarante ans, Winnie Mandela a combattu à ses côtés contre le ségrégationnisme.
Winnie Mandela, ancienne épouse de Nelson Mandela, est décédée ce lundi, à l’âge de 81 ans, « d’une longue maladie ». Fervente militante de la anti-apartheid, Winnie Mandela s’était illustrée par la radicalité de son combat.

« C’est avec une grande tristesse que nous informons le public que Mme Winnie Madikizela Mandela est décédée à l’hôpital Milpark de Johannesburg lundi 2 avril », a déclaré son porte-parole Victor Dlamini dans un communiqué.
Surnommée « mère de la nation », elle avait épousé « Madiba » en 1958, six ans avant que le militant ne soit condamné à la prison à vie par le régime de la minorité blanche. Pendant ses 27 ans de détention, elle a poursuivi le combat, ce qui lui a valu d’être emprisonnée, astreinte à domicile, et bannie dans un bourg à l’écart du monde.

Radicale, elle a été condamnée en 1991, pour complicité dans l’enlèvement et le meurtre d’un jeune militant, à une peine de prison commuée en amende. Elle a également été condamnée pour fraude en 2003.

leparisien.fr

1 Commentaire

  1. Paix à son âme!
    il clair que cette perte restera insensible par les sénégalais car très paresseux pour réfléchir et lire l’histoire.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here