Monsieur le Président de la République,

Vous vous apprêtez, les 24 et 25 février prochains, une première, à diriger la délégation du Sénégal voulant lever environ 2.900 milliards de francs CFA pour financer le Plan d’actions prioritaires (PAP 2014-2018) du Plan Sénégal émergent (PSE) auprès des bailleurs de fonds du « Groupe consultatif de Paris ».

Ceci n’est pas une bonne nouvelle, de mon point de vue.

L’argent de ces bailleurs de fonds n’est pas un don mais des crédits qui viendront creuser notre lourd endettement qui est de 3.041 milliards (alors qu’il était de 1.200 milliards en 2006, 253% de plus en seulement sept ans !) ; nous consacrons 603 milliards (40% de nos recettes fiscales) annuels à rembourser une dette manifestement exponentielle.

Imaginez si nous en ajoutons 2.900 milliards ! Notre endettement passera ainsi à près de 6.000 milliards ou 86% de notre Produit intérieur brut (PIB) qui est de 7.000 milliards ou encore 222% de nos 2.700 milliards de budget prévisionnel pour 2014 ! Un surendettement manifeste. Un legs amer aux générations futures.

Y a-t-il un plan de remboursement ? Comment allons-nous payer ? Sur quelle période ? Pouvez-vous mettre à notre disposition un tableau d’amortissement de cette dette de tous les Sénégalais présents et futurs ?

A mon humble avis, aller devant le Groupe consultatif de Paris n’est pas dans le meilleur intérêt du Sénégal. Ceci ne fera qu’accroître notre dépendance et notre fragilité économiques et financières.

La bonne nouvelle est que nous n’avons pas besoin du Groupe consultatif de Paris. En lieu et place, il vous suffit de convoquer dans six mois un forum de l’investissement ici, dans notre pays : les partenaires intéressés à travailler avec nous en gagnant-gagnant, le secteur privé national et le simple citoyen suffiront largement pour combler tous nos besoins de financement. Parmi les avantages multiples d’une telle démarche, il y a que nous allons réduire notre surendettement au lieu de l’accroître, stimuler nos potentiels intrinsèques et croire davantage en nous-mêmes.

Permettez-moi, ainsi, de vous inviter à renoncer au Groupe consultatif de Paris et à essayer cette voie alternative.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mes sentiments patriotiques.

Mamadou Sy TOUNKARA, Animateur de « Senegaal ca kanam »

PARTAGER

45 Commentaires

  1. MERCI Monsieur Mamadou Sy Tounkara !!!!
    Vous avez tout à fait raison il est grand temps que le Sénégal compte d’abord sur ses propres forces…
    Vous le dites, le Sénégal paie chaque année 603 Milliards de F CFA soit 40% des ses recettes fiscales pour payer des dettes énormes dont il n’a profité qu’à hauteur de 10 à 20 %. La quasi-totalité de cet argent a été détourné.
    Un scandale !!!
    Nous en déduisons que les recettes fiscales annuelles du Sénégal sont de 1.507 Milliards de F CFA !!!
    Ce pays, comme vous le dites souvent dans votre Emission, n’est donc pas pauvre !!!Il a d’énormes atouts.
    Le problème se situe au niveau de ses Dirigeants qui se sont grossièrement sucrés sur son dos…
    D’autre part le Président Macky SALL a été élu sur la base de son programme Yoonu-Yokuté qui doit prendre fin en 2017.
    Il n’est tout simplement ni honnête ni respectueux de se part de venir nous parler, après deux années d’exercice, du Plan Sénégal Emergent avec comme ligne de mire 2035. Comme s’il se moquait du Sénégal et des sénégalais …

  2. monsieur pouncara malheureusement tu n’as rien compris encore meme les pays developpes sont entrain de s’endetter. une question oú tu comptes mobiliser ces sommes pour finacer ce plan senega emergent.en 2013 c’est vs qui disaez que le president est incapable de mobiliser des fonds exterieurs.
    tu veux te faire decouvrir je pense .

  3. je ne suis pas contre l’endettement, mais les voies utilisées et l’utilisation des fonds… Comme vous l’avez si bien dit, il y des alternatives au club de paris. Je trouves ces alternatives plus efficientes et elles garantissent mieux notre souveraineté. C’est triste de voir année après année que nos politiques économiques, fiscales, sociales, militaires, etc. soient dictées par ces soit disant clubs car ils sont nos principaux créditeurs. Le monde a change et nos dirigeants doivent apprendre a être indépendants et profiter plus du global financial system.
    Concernant les fonds, la majorité est souvent utilisée a des fins politiques, et c’est triste de voir une minorité élitiste s’enrichir sur le dos du peuple et des generations futures. L’endettement en soi n’est pas mauvais s’il est bien structure et les fonds utilises dans l’intérêt du peuple. Des pays comme le Japon, les Etats Unis, la France, etc. ont des taux d’endettement sur le PIB qui dépassent les 80%, et ca ne leur empêche pas d’avancer et de garantir un avenir meilleur pour leurs peuples et generations futures.

  4. Pourtant c pas la faute à Macky
    nos politicens, dans la très grande majorité, ne savent pas comment développer ce pays. Ils nous demandent de les élire, après leurs éléctions ils comprennent qu’ils ne savent pas du tout quel chemin prendre, ils vont faire appel à un cabinet de sénégalais de la diaspora qui ne demandent qu’à se sucrer et à devenir encore plus puissant,

    Ce n’est pas Macky seulement, presque tous les politicens vous dirons “il faut évelopper ceci cela…” mais ils ont très peu d’idées sur comment transformer les reves en réalités.

    Cela dit je ne sais pas si ce club de Paris est une bonne chose, depuis les indépendances on a était habitué à mendier, donc une fois de plus une fois de moins ça ne change pas la donne

  5. Tounkara depuis quelques temps il ne raconte que des aneries. Comme l’histoire des initiales du drapeau du Sénégal. Des anneries qui ne nous rapportent rien. Il n’y a pas un pays au monde qui n’emprunte pas. L’Etat américain est l’Etat le plus endetté au monde. On ne peux pas demander à un pays pauvre comme le Sénégal de se développer sans recourir à des emprunts. La question est plutot est ce que les sommes empruntés seront utilisées de maniére transparente et pour financer des projets qui dans un certain horizon nous permettent une croissance forte et à notre économie de s’engager sur les voies de l’émergence, de créer des milliers d’emplois et de lutter contre la pauvreté. Et sur ce plan la on peut tout dire mais il faut reconnaitre qu’avec le Plan Sénégal Emergent on a une vision trés claire de ce qu’il faut faire sur les cinq ans et on a un systéme ouvert et transparent qui permettra dans les années à venir de voir quels sont les avancées et qu’est ce qui n’a pas été fait. Et plus de 50% des ressources nécessaires à la mise en oeuvre du PSE viendra des ressources nationales et du budget du Sénégal. Autre annerie de Tounkara c’est comment vous voulez demander à des investisseurs de vous financer des projets sociaux (Hopitaux, universités et autres). Les investisseurs ils financent des projets proiductifs rentables, ils n’ont pas d’argent à donner gratuitement. Et dans le PSE on insiste beaucoup sur les financements privés dans le cadre du Partenariat Public Privé. Le Sénégal cherche 1100 milliards pour ces types de projets productifs et rencontrera à l’occasion du club de Paris des investisseurs privés pour leur soumettre ces projets (tramway, agrobusiness, chemin de fer,…). Ce n’est pas parceque la Cote d’Ivoire a organisé un forum des investisseurs chez elle que tous les pays qui en organiseront hors de leur pays seront taxés d’incapables. Ce gars est un nullard et il est entrain de perdre son crédit à lancer des débats, stériels et qui ne nous avancent à rien. C’est ça la presse sénégalaise.

  6. Merci Tounkara.
    Mais quand je lis les commentaires, j’ai l’impression que les commentateurs trouvent là une vue de l’esprit. Autrement dit Tounkara a la liberté de critique, mais c’est juste son opinion, qui n’a rien à voir avec la vérité. Et pourtant c’est la vérité absolue. Macky a besoin de 2000 milliards, il peut obtenir 4000 milliards sans trop d’endettement. J’ai même envie d’écrire « 4000 milliards gratuitement ». Il suffit d’avoir le courage. Oui, la dette envers les occidentaux est obligatoire pour les pays africains. Et surtout ce n’est pas une obligation due par le besoin. C’est l’obligation due à ce qui est compris comme « la dette ou la vie ». « Vous prenez une dette ou nous vous cassons la gueule ». Voilà ce que nous vivons. Allez trouver la même chose sans dette entraîne des cons équences de diabolisation médiatique et de déstabilisation. On n’est pas libre de ne pas s’endetter.
    Tounkara a parfaitement raison. Macky a besoin de 2000 milliards, il pouvait les obtenir sans Club de Paris. Comment ? Tounkara a donné une réponse : convoquer un forum des investisseurs. C’est ce qu’à fait Nguema pour son « Guinée Émergente » il y a quelques jours. La convocation de forum d’investisseurs (avec les démarches diplomatiques qui doivent précéder) aurait permis de toucher des investisseurs non occidentaux. Au Club de Paris, il n’y aura qu’eux. L’autre solution serait de s’ouvrir aux pays non occidentaux. Et, nom de Dieu, ce sont ces pays là qui détiennent la majeure partie de la fortune du monde. C’est là une vérité que le commun des sénégalais a du mal à intégrer, mais c’est telle quelle. Je donne deux exemples :
    – Dés élu, Hollande a couru à plat ventre en Chine (braguette ouverte ?) pour rechercher des accords. Et il y est revenu fendu d’un sourire d’une oreille à l’autre, tout heureux d’annoncer à son peuple qu’il a obtenu des accords sur l’aviation, tout en espérant être réélu pour cette raison. Ce qui est incompréhensible, c’est d’aller, après, voir Hollande pour lui demander de nous prêter un peu de ce qu’il a eu en Chine. Quelle mentalité faut-il avoir pour ne pas voir cette aberration ? Comme si la Chine nous était interdite.
    – Dés élu, Macky Sall a couru à plat ventre en Koweït pour récupérer les 140 milliards obtenus par…Wade. En comparaison, les 80 milliards obtenus de Sarkozy (avec une campagne férocement médiatique avant et après) n’ont été perçus qu’en deux tranches sur 10 mois. Et parallèlement l’armée française revient, Bolloré au Port avec Necotrans, Eiffage gagne tout, Wade est accusé de nationalisme mal placé, et les demandes de rendre hommage à la France sans complexe, etc. Koweït fait presque le double, en une tranche, et sans contre partie. Pour obtenir du Koweït le double de ce que la France nous prête, nous n’avons ni besoin de perdre notre souveraineté, ni besoin de nous diaboliser les uns les autres, ni besoin de devenir des griots du Koweït.
    Même les plus féroces adversaires de Wade reconnaissent qu’il est allé chercher des financements chez ces non occidentaux, même s’ils ajoutent, pince sans rire, qu’il a choisi ces pays pour pouvoir détourner sans être contrôler. Mais quand vous avez un milliard et que vous faites aumône de 25 F à un talibé qui vous sollicite pour acheter une bougie, vous pouvez avoir envie de contrôler si le talibé a effectivement acheté une bougie. Tout le contraire si vous n’aviez que 50 F et que vous offrez au talibé les 25 à condition qu’il achète la bougie de votre boutique, ou de celle d’un copain. Là vous avez besoin de contrôler. Là se trouve la différence. Ceci explique que le Koweït ne viendra pas vérifier si les 140 milliards reçus par Macky ont été effectivement utilisés pour le financement du prolongement de la VDN jusqu’à Malika et la finition de la route Linguère-Matam. Et même si le Koweït comprend que cet argent a été utilisé ailleurs, il n’utilisera pas les médias pour diaboliser Macky. Parce que le Koweït, Dubaï, la Chine et l’Inde sont comme le milliardaire face au talibé qui désire 25F pour une bougie. Et le Club de Paris, c’est le riche de 50 F face au talibé.
    Macky peut obtenir le double de ce qu’il aurait au Club de Paris, il suffit d’avoir le courage, parce que le prix à payer sera la diabolisation médiatique et la déstabilisation.

  7. J’aurais suggéré un autre débat pour identifier les pays qui auraient bénéficier de ces fonds de leur ampleur, et de leurs effets sur le bien être des populations de ces pays !
    Pour ne pas aller chercher loin d’ailleurs, nous devrions nous poser la question de savoir si les promesses faites par ce même CLUB DE PARIS au gouvernement Wade ont été honorées dans leur totalité, et surtout ce que cela nous aurait valu en réalisation de projets structurants!
    Tout autre débat me semble superflu pour l’heure.

  8. Xeme et Sadaga. Tout cela n’est que verbiage. Un pays a besoin d’emprunter et surtout un pays pauvre. L’Etat du Sénégal s’oriente et vers tous les bailleurs et continuera à le faire. La Chine nous préte et continuera à nous préter, de même le Brésil, l’Inde, etc. Il n’y a aucun génie de Abdoulaye Wade dans cela, c’est le contexte mondial qui a changé avec l’émergence de ce qu’on appelle les BRICS qui veulent concurrencer les pays développés sur tous les marchés et notamment dans l’aide à l’Afrique qui constitue le futur marché. La Chine appuie les pays africains et pas seulement le Sénégal. Le reste n’est que propangade wadiste. Les Pays arabes mome c’est pas des références, ils ont tellement d’argent que s’ils le voulaient la pauvreté finirait dans le monde. Je ne me rappelle pas quand est ce que le Koweit a financé 140 milliards, ça n’existe pas. Maintenant penser que les investisseurs peuvent tout financer c’est des enfantillages et penser que c’est des gens trés que ces investisseurs sont des gens trés cleans gentils qui n’ont aucun intérêt caché c’est encore plus d’enfantillages. Les grandes multinationales ne sont mus que par leurs intérêts et ne s’engageront dans des projets que pour leur seul profit exclusif. Faut pas leurrer les amis. Il y a des projets productifs rentables que le Sénégal présentera à des investisseurs. Il y a également des projets sociaux non productifs que le Sénégal financera à partir de son budget ou demandera le soutien de partenaires publics, de quelque bord qu’ils soient arabes, américains, européens. SI maintenant vous avez de l’argent pour faire des études et voir qui a reçu et comment il a dépensé, allons y. Au Sénégal on parle rek, il faut, il faut rek, dara khamouléne ko, togg séne kanamou ordinateur rek di il faut , di réver rek.

    • On te dit que tu peux obtenir sans emprunter, tu dis que tu as besoin d’emprunter. Pourquoi ?
      Pour le financement du Koweït:
      tinyurl.com/o8w34ne
      tinyurl.com/plquwt9
      tinyurl.com/pzehzyf
      C’est ce qui me fait dire que c’est parce que les gens oublient vite que la manipulation est facile.

      • Xeme en tout cas ton Prési Wade il sait comment faire exploser la dette d’un pays. A partir de 2000 le Sénégal a bénéficié d’allégement et d’annulation de dettes dans le cadre de l’Initiative PPTE qui a vu la dette passer de 2540 milliards en 2001 à 968 milliards en 2007. En 2012 le Sénégal en était à 3041 milliards de FCFA de dettes. Peut être que Wade aurait du te prendre comme conseiller pour chercher de l’argent sans emprunter.

    • Je doute fort que vous m’ayez lu ! Il faut vraiment être bête pour croire qu’un pays riche ou pauvre puisse fonctionner sans avoir recours aux dettes bilatérales et/ou multilatérales.
      Les pays développés tels la FRANCE, les Etats Unis d’Amérique sont beaucoup plus endettés que les nôtres, mais la différence est que leurs économies supportent cet endettement . Je ne fais que demander des éclairages sur les milliards qui avaient été promis par le même club de Paris au Président Wade, et ce que cela nous aurait apporté. Sans ce diagnostique , comment fonder des espoirs sur cette rencontre ? Qu’Est-ce qui obligerait aux prêteurs réunis à Paris de donner un accord de principe sur 3000 milliards mais dont la moitié n’arriverait jamais dans nos caisses avant 2020 ?

  9. Mais, toi aussi, Tounkara ! Macky Sall est obligé d’y aller ! Il n’a pas le choix !
    Il faut s’en rappeler : Il s’y était bien précipité (y avait été convoqué ?) entre les deux tours de leur élection présidentielle, Sarkozy ayant été alors déjà battu ! Pourquoi ? Pourquoi les bailleurs de tous les pays capitalistes, ceux de France et de Navarre en porte-étendard, se sont-ils ligués, dès le milieu des années 2000, pour faire sa fête au récalcitrant et prétentieux Abdoulaye Wade, lui construisant méthodiquement et grassement une « opposition » et une » société civile », à l’intérieur, après le corset économique et politique, à l’extérieur? Pourquoi toutes ces contorsions juridiques tragi-comiques que nous sert, depuis, le nouveau régime, si ce n’est pour, en définitive et pour l’essentiel , réinstaller les Français (Bolloré, Bouygues, Armée française, etc…, autrement dit l’avant-garde capitaliste et expansionniste de l’Occident en Afrique de l’Ouest) que Wade avait chassés? On aurait pu multiplier à satiété les exemples suspects de vassalisation/sujétion.
    De la part de Macky Sall (et il en aurait été ainsi si c’était un Tanor ou un Niasse – dans ce cas-là avec la flamboyance du Verbe – ou un autre des plans A, B, C, D de Paris/ Bruxelles), l’adoubement a forcément un prix à payer, si ce n‘est une ristourne ou la récompense pour services rendus : l’acceptation docile de l’implacable recolonisation de l’hinterland éternel que nous sommes aux Européens, en particulier aux Français. Avec, bien entendu, la déférence servile, le soutien arithmétique dans les « instances internationales », la culture de la Francophonie, etc. qui (re)doivent aller avec. Dans le cas d’espèce, et dans l’immédiat, il s’agit de la restitution de tout ce que ce l’ancien Président leur avait spolié, du 100% Orange au fameux Port, en passant pas les aéroports, les BTP, les marchés financiers, d’Énergie et de Transports, etc.. La perte de tout cela, non seulement leur décadence économique (au demeurant inexorable), mais aussi, et surtout, leurs complexes de supériorité (sur fond de mépris culturel) ne pouvaient le digérer, « déshabillés » qu’ils ont été non pas au profit des maîtres nord-américains, leurs libérateurs intouchables, mais – Oh crime de lèse-majesté ! – au profit d’Africains, d’Asiatiques, d’Arabes ou de Latino-Américains !
    Ce qui est dommage, c’est de voir le parti-pris ou la myopie de certaines « contributions » se faisant les avocats (sincères ?) de l’asservissement de notre pays, de l’Afrique, leurs auteurs n’étant pas censés ignorer que, en effet, l’instrument politique par excellence, de surcroît offshore, de notre domination intégrale et pérenne par le système occidental, c’est notamment notre endettement à outrance à leur égard. Celui-là même qui, en même temps qu’il fait vivre leurs entreprises, leurs pays, nous lie les mains et la volonté, par le chantage politique, les plans d’ajustements structurels, la dévaluation du … Franc ( !) CFA, les blocus énergétiques ou alimentaires, … les groupes (tribunaux ?) consultatifs aussi.
    Au fait : Pourquoi ne nous contentons-nous pas de ce que nous avons ? Pourquoi ne vivons-nous tout simplement pas selon nos moyens naturels, notre génie et notre foi à nous, à notre rythme ? Ou bien les principes sur la base desquels, soi-disant, nous éduquons nos enfants, à savoir par exemple le doylou, le mugne, le fulleu, le fayda, etc., c’est du pipo à l’usage de notre bonne conscience hypocrite?

    • Il est certain que la wadolatrie rend certifiablement imbecile jusqu’a critiquer un Macky Sall pour avoir reçu une médaille d’Officier de la Legion du Deshonneur et ensencer un commandant de cette meme legion (la Crapule Ablaye) va s’est rendu en service commandé a Banghazi sous bonne escorte de l’aviation française pour « descendre » son ex-’ami’ Khadafi.

      Cato

      • Macky a cessé d’être tout ce que tu vois extérieurement de lui depuis qu’il a eu la légion d’honneur. Par cette légion le lobby France-Afrique l’a débauché de sous Wade pour combattre Wade. Et depuis que tu me suis à tenter de trouver à redire de mes textes, si tu es honnête, tu reconnaîtras que je t’ai assez fourni de preuves de ce que j’affirme. Je t’ai donné des liens pour te renvoyer à d’autres textes de sénégalais et de français qui disent la même chose depuis 2008. En 2008 déjà des journalistes français affirmaient que Macky a été débauché par la légion d’honneur, que des lobbys des Bolloré misent sur lui. Que tu vois là ce que tu appelles wadolâtrie est une preuve que tu manques d’arguments. Et crois moi, des arguments, tu continueras d’en manquer. Parce que désormais, dans toute l’Afrique, les africains pions de la France-Afrique, qui ont accepté d’être des bras armées de la France contre leur propre pays continueront d’être découverts, d’être dénoncés. Dans ce travail Xeme est insignifiant. Alors, armes toi pour trouver de la wadôlatrie partout en Afrique. Si tu n’étais pas atteint de mackylâtrie, je t’aurais fourni le lien vers le texte d’un camerounais, texte écrit sur un site français, qui dit exactement que Macky a été débauché par la légion d’honneur. Mais tu ne le liras pas.

        • envoie le lien du camerounais rek. Tout le reste n’est que verbiage d’hypocrite.
          il est averé que wadd que tu essaies vainement de peindre comme autre n’est qu’une vulgaire crapule, pire que macky ton nemesis.
          Ton esprit de simpleton binaire ne peut comprendre que je ne suis pas pro-macky car pour toi si je critique la crapule qu’est wadd c’est pask j’encense macky. Imbecilités!!!
          Mais bon comme tu sembles être payé pour débiter ces conneries partout dans le Net, libre a toi de gagner a ta vie dans les égouts de la morale. ce faisant tu ne fais que confirmer que la wadolatrie qui t’afflige t a rendu irrémédiablement cretin.

          Cato

  10. Modd dans ton long discours il y a un certain nombre de faits que tu as oublié de souligner : Quand Sarkozy a voulu insulter toute la communauté noire, c’est à Dakar, à l’université du Nom de l’Illustre Cheikh Anta Diop et devant ton libérateur de Wade qu’il a tenu le fameux discours de Dakar pour dire que l’Afrique n’était pas encore entré dans l’Histoire. Je n’ose pas croire que ce discours n’avait pas été remis avant à la partie sénégalaise ;
    Modd tu oublies que si le Peuple sénégalais et les syndicats ne s’y étaient pas opposés la SONATEL appartiendrait pour toujours aux français parceque Wade voulait leur donner la majorité. Tu oublies également qu’une entreprise aussi stratégique que la SONACOS a été vendue au franc symbolique aux juifs par ton libérateur Wade. L’autoroute à péage vendu pour 30 ans à des français malgré que l’essentiel du financement soit venu de l’Etat et des bailleurs.
    Modd tu oublies que quand les occidentaux ont voulu demander à Khadaffi de partir, c’est Wade qui comme un grand a pris son avion et escorté de son fils et de l’aviation française est allé porter le message. Modd les sénégalais ne sont pas amnésiques. Ils savent qui est qui et Wade ils l’ont pratiqué durant 12 ans. Donc arrêtons la manipulation de grâce.

    • Grand, tu perds ton temps avec ces wadolatres car la wadolatrie est une condition psychiatrique qui rend certifiablement cretin et les wadolatres comme ce Xeume et Modd ne ratent jamais une occasion de le prouver au monde entier.

      Cato

      • Sarkozy a-t-il insulté ou dit une vérité qui dérange. “L’Afrique n’est pas entré dans l’histoire”, celle que eux appelle histoire. La preuve par Macky qui veut passer par le Club de Paris, le Club de celui qui l’a insulté pour vous suivre. Vous, vous me direz la preuve par Wade que l’Afrique n’est pas entrée dans l’histoire. Dans tous les cas nous serons d’accord que l’Afrique n’est pas entrée dans l’histoire, leur histoire. Nous divergerons sur les causes. Je dis que ce sont des légionnaires comme Macky, vous vous direz que ce sont des Wade.
        Si Sarkozy avait insulté, l’insulte a été confirmé par Macky Sall qui est allé le trouver entre deux tours d’élections pour quémander 80 milliards, et qui sans même les recevoir signe un décret qui annule la taxation sur les appels entrants donnant ainsi à Sarkozy 70 milliards pour que ce dernier lui prête 80 milliards. Je pense que les psychiatriquement crétins, il faut les chercher chez les Cato. Parce que ce sont là des vérités flagrantes.
        Pour le reste et pour l’autre Modd, on ne défend pas une ignominie en la justifiant par ce que dis être une autre ignominie. Macky a fait telle chose, tu réponds: ” tu oublies que Wade aussi l’avait”. Un non sens. Surtout que Cato lui sait que j’ai répondu point par point à toute ta liste. Et je n’y reviendrais pas parce le net a de la mémoire. Tu peux retrouver mes réponses si tu le veux.

        • Macky est officier de la legion de deshonneur
          wadd est commandeur de la legion de deshonneur.
          wadd a été escorte par l’aviation militaire française jusqu’a benghazi pour “descendre” son “ami” Khaddafi
          wadd a refilé l’autoroute a péage au francais Senac pour 35 ans d’exploitation malgré notre emprunt de 320 milliards pour la construire
          wade avait reconduit le contrat de la SDE qui appartenait a Bouygues ainsi que l’ignominie de Degremont
          wadd a voulu donne une majorite absolue aux francais de Orange dans la Sonatel en vendant ce qui restait des actions de l’Etat
          le club des investisseurs français ne s’est autant bien porte que sous le “règne” de cette crapule
          le seul groupe français que wadd a “dégagé” du Senegal est Bolloré, avec qui il avait des bisbilles en privé.

          Il est prouvé que la wadolatrie rend certifiablement imbecile jusqu’a critiquer un Macky Sall pour avoir reçu une médaille d’Officier de la Legion du Deshonneur et ensencer un commandant de cette meme legion (la Crapule ablaye wadd dont les “soucis d’argent sont terminés” des son installation au Palais) va s’est rendu en service commandé a Banghazi sous bonne escorte de l’aviation française pour « descendre » son ex-’ami’ Khadafi. En effet la wadolatrie est une condition psychiatrique qui rend certifiablement cretin et les wadolatres comme ce disque rayé qui se Xeume ne ratent jamais une occasion de le prouver au monde entier.

          Cato

          • Cato si tu savais réellement qui est Xeme tu ne perdrais pas ton temps à essayer de mesurer son degré d’intelligence. Xeme fait partie du groupe des Diouf Normal, Gorga ca yoff, Lo Niomré qui était drivé par l’ingénieux Farba Senghor pour tenir la propagande du parti dans les émissions wax sa khallatt sur les radios. Ils recevaient chaque mois un salaire et étaient remboursés de leur frais de téléphone par Farba Senghor. Xeme était bien sur plus branché puisque il faisait partie du bataillon qui pouvait taper quelques mots sur un clavier d’ordinateur. Mais comme le Trésor de guerre du parti gardé par Aîda Diongue a tari tu les vois de moins en moins sur le réseau tirer sur tout le monde. Bon y a toujours Moise Rampino et Samuel Sarr, éternels wadistes. Eux c’est vraiment les intellos du groupe.

        • Sarko a insulté Wade, “le grand panafricaniste”, dans son pays sans que ce dernier ait daigné lever le petit doigt pour montrer sa désapprobation. C’est ce même Sarko qui tirera Wade par le bout de nez pour l’amener à Tripoli légitimer l’élimination de Khaddafi.

    • Lerlou,
      j’apprécie le souci d’argumentation. Ce qui peut /doit nous réunir, ici, c’est le respect mutuel et la confrontation d’idées et d’opinions, fatalement indissociables de subjectivismes et autres « affinités électives », mais les unes corrigeant / complétant les autres. Ce ne sont, en aucun cas, les insultes, surtout envers des gens qu’on ne connaît pas, en plus courageusement décochées à partir d’une console d’ordinateur. Mais, comme, de toutes les façons, chacun fait comme il peut…
      Je remarque, en passant, que, d’une part, tu me reproches d’avoir été long (sans avoir été concis, toi-même), mais en même temps aussi, d’autre part, de ne pas évoquer certaines soi-disant forfaitures de Wade. N’est-ce pas contradictoire ? En fait, discussion sérieuse et SMS faisant mauvais ménage, je suis désolé de devoir être encore plus long et plus « bavard », ici, si tu permets, en commençant , sur fond d’interrogations, par là où tu as fini.
      Ne peut-on pas (sans être « contributeur professionnel », bénévole ou rémunéré), donner son opinion, si ce n’est d’ «homme libre », du moins de citoyen et contribuable sénégalais sur la « res publica » et l’adéquation (ou non) entre les promesses solennelles et les actes quotidiens de nos représentants et autres délégataires de pouvoir ? Où est la manipulation dans tout ce que j’ai dit ? Au profit de qui ou de quoi m’y adonnerais-je ?
      Non, moi, je fais partie de ceux qui n’ont aucun poste, aucune fonction (actuelle ou espérée) à défendre dans ou à la périphérie du gouvernement, ni un lobby ou réseau ou groupe(ment d’intérêts économiques), ni un parti ou syndicat (et le pseudo-« leader » qui va avec – ou vice-versa), ni une confrérie ou un (Grand) marabout, ni une quelconque solidarité ou parenté ethnique ou régionale, etc., encore moins un quelconque patrimoine licite ou illicite à sauvegarder ou pérenniser. S’agissant du sujet du jour, il se trouve que, de mon point de vue, nous n’aurons jamais au grand jamais les mêmes intérêts que les Etats européens (ou plutôt les mécanismes et projections qui les animent), eux à qui les Africains doivent les « Explorations », les « Missions », la Traite négrière, la Colonisation, ….etc. etc., hier, les guerres post-«indépendances», les programmes d’ajustement structurels, les clubs de.., les Groupes consultatifs,.etc. etc…. aujourd’hui. Je pense que tout ce qu’on fera en Afrique restera vain, si nous nous laissons confiner dans le carcan et l’esprit du Traité de Berlin (toujours réactualisé, notamment, hier comme aujourd’hui, grâce aussi à leurs serviteurs, taupes et chevaux à leur service de Troie de toutes sortes en notre sein). C’est pourquoi, j’applaudis toujours, dans mon coin, à chaque fois qu’un dirigeant africain n’obtempère pas aux injonctions et chantages de l’Occident (ou, mieux, a le courage d’en fait l’exact contraire) et le déconsidère s’il s’en fait le garçon d’écurie zélé.
      A ce propos, où est-ce que j’ai qualifié Abdoulaye Wade de « libérateur » ?
      Moi, je ne crois pas au messie (sauf au FC Barcelone, et encore!). Imbu de la relativité et de la volatilité des choses et sachant que toute créature a, selon le cas, des qualités et des défauts, des vertus et des vices, des aptitudes et des incapacités. Je pense au contraire qu’aucun individu ne se doit d’idéaliser, d’idolâtrer un autre individu comme soi-même, quel qu’il puisse être. Tout et tous pouvant être évolutif en fonction des contingences de temps et d’espace, dans un sens ou dans un autre, surtout Abdoulaye Wade, l’enseignant-avocat-politicien en une personne, ne pouvait être l’exception, de surcroît devenu Président. De nature exubérante (vu de loin) et étant arrivé « à la magistrature suprême » « tardivement », avec une amplitude vitale se réduisant inexorablement, donc génératrice d’impatiences et de décisions intempestives et précipitées, il voulait Tout faire, tout de suite, incarnant par ailleurs le patriarche généreux qui somnole en la plupart d’entre nous et, au plus haut point, le génie comme les travers de notre chère société wolof du Sénégal, hybride et extravertie. Des erreurs, il en a donc fait, et plein, parfois cardinales. A ta liste de griefs contre lui, je peux même t’ajouter ses positionnements et inconséquences que, moi, je ne lui ai pas pardonnés, singulièrement, en politique intérieure, ses histoires de Karim (et toutes leurs ramifications contre-productives) et, en politique africaine, les adversités / manques de solidarisation à l’égard non seulement de Khadafi, mais aussi, par exemple de Gbagbo ou de Mugabe, tout comme la gestion continuée du Franc CFA en tant que tel, entre autres. Tu vois que tu te trompes: Je ne suis pas myope d’un œil, moi!
      Oui, certainement que le traumatisme peut avoir été /reste grand, pour certains, mais cela relève-t-il pas de l’irrationnel que d’indexer le gars en toute occasion d’impuissance, à chaque minute de désarroi ou d’échec individuel ou collectif ? Y compris pour les turpitudes des autres, par exemple – comme tu le fais – pour le discours-revanche des racistes et colonialistes attardés français que Guéant et Sarkozy ont livré à l’ «intelligentsia » sénégalaise /ouest-africaine, dans leur fief symbolique?
      C’est clair que toute œuvre humaine a vocation de rester, forcément, imparfaite et inachevée! Mais la moindre des choses, si on s’érige Juge sur des faits dont on ne maîtrise pas les tenants et les aboutissants, surtout sur des personnes, c’est de le faire manière un tant soit peu décente et avec discernement, et cela dans le sens primaire des « thèse?antithèse?synthèse » de nos Seconds cycles de lycée. Dès lors qu’il ne peut y avoir aucun vivant/ mortel qui n’ait que des côtés « positifs » ou des côtés « négatifs », une fois pour toutes, on ne saurait valablement instruire à charge uniquement, pour les uns, à décharge seulement pour les autres, condamner ceux-ci, absoudre ceux-là. Dans cette perspective, on peut bien pointer du doigt Abdoulaye Wade, d’un côté, mais peut-on en même temps, de l’autre, lui dénier le fait d’avoir posé des jalons majeurs allant dans le sens non seulement du développement d’infrastructures de toutes sortes (selon la fatigante litanie de ses inconditionnels), mais aussi – et c’est là l’essentiel pour moi, celui de l’émancipation de nos mentalités et, au moins, d’une réorientation diversificatrice de nos relations politiques, économiques et culturelles extérieures ? Non! On peut placer le curseur là ou nous le dictent notre cœur et/ou notre raison, mais, de la même manière qu’on ne peut lui devoir toutes nos réussites éventuelles, à lui tout seul, on ne saurait pour autant lui imputer tous nos handicaps, impasses et échecs, éternellement, comme le fait la Com’ gouvernementale. Surtout que les individus ne portent / ne reproduisent, en principe, que les gênes de leurs sociétés, et la nôtre en est encore une de semi-féodale dont toutes les composantes et strates (non encore harmonisées et soudées) se nourrissent essentiellement d’obscurantismes, en tout cas de transcendances et de hiérarchies, parfois disparates et contradictoires et d’obédiences fortement exogènes. Ayant (presque) la même socialisation, toi, moi ou un autre, nous serions soumis aux mêmes scrupules, freins et incapacités internes que Wade et, avant lui, Senghor et Diouf – sans parler des mises à jour des logiciels de domination des puissances internationales.
      C’est dire les individus comptent bien, mais que l’œuvre nationale et la responsabilité ne peuvent être que collectives, sociétales, dans les intentions et modalités comme dans les effets et résultats, positifs et négatifs, selon le cas, chacun devant commencer par soi, dans sa cellule de base familiale. Wade a-t-il, dans ses stratégies de ballons d’essai, jamais osé faire quelque chose que les Sénégalais – nous devrions plutôt dire les « élites », et de tous bords ! – ne lui ont pas permis ? Aurait-il jamais eu les coudées relativement franches et les mains assez libres si l’opposition d’alors ne lui avait pas dégagé un boulevard en boycottant les Législatives de je ne sais plus quelle année, en lui signant sa première Constitution ou, les uns et les autres, en le « rejoignant », tous (sauf Tanor, physiquement), à un moment ou à un autre ? Qui d’ente eux a quitté les écuries de Wade de son propre chef? Ce dernier n’a-t-il pas commencé à faire feu de tout bois que lorsque l’offensive punitive généralisée sous le houlette de Ruffin, Marcia, etc.. le « weurr ndombo » économique et politique, au plan occidental et à l’interne, ont commencé à faire leurs effets, l’étau se refermant avec la crise financière des années 2008-2010 ? Les lignes ont bougé maintenant, certes, mais qui a piloté le projet de l’autoroute à péage et en a posé la première pierre ? Etc., etc.
      Je vais m’arrêter, sachant que tu t’impatientes, à juste raison cette fois-ci. De toutes les façons, le problème et le sujet de l’article, ce n’était pas Wade (qui a passé la main depuis bientôt deux ans), encore moins ma modeste personne (ni charge ni visée élective aucune), mais la ligne éditoriale du gouvernement actuel et de son Chef (?), dépositaire momentané des rênes de nos destinées à tous, dans le court terme, laquelle politique de sujetion reconnaissante ou contrainte, au lieu de finir de rompre les liens de colonisation verticale qui empêchent un développement autocentré et autoporteur de l’Afrique, nous ramène implacablement sous le joug de nos bourreaux séculaires, derrière les rideaux de fumée à usage domestique. Et, là, tu n’en as pas fait cas, te focalisant sur moi. J’espère que ce n’est par opportunisme mécanique et fonctionnel, ayant à (devoir) créer des fausses pistes, allumer des contre-feux ou jouer au paratonnerre, spontanément (et de manière désintéressée) ou sur commande (lucrative). La diversion des « débatteurs » attitrés des 3M et les boucs-émissaires (Wade et quelques autres qui leur sont pas amis) qu’ils doivent absolument leur trouver, cela peut créer du répit, peut-être, mais les problèmes n’en sont pas pour autant résolus. Au contraire…
      P.S. Tu es sûr de l’ «appartenance » de la SONATEL-ORANGE, de la SONACOS et de toutes les enseignes du genre? A ta place, je serais plus prudent, n’en connaissant pas la composition de l’actionnariat ni les évolutions de celui-ci, le creuset en étant un capitalisme occidental mondialisé, effréné et insatiable, hautain, autoritaire et rancunier, parce que porteur aussi de suprématie culturelle auto-déclarée et à prouver, mais aux abois..

      • Modd Seck Taaly, Je suis impressionné, voire subjugué par ta capacité à être long et “fleuvesque” pour dire des choses que des gens, simples d’esprits comme moi pourraient résumer en deux phrases. Je me suis quand même efforcé de te lire jusqu’au bout vu que ce trés long et douloureux texte m’était expressément destiné. On partage quand même une chose c’est que on n’est inféodé à aucun parti, aucun marabout, aucun type de groupuscule. Moi également je n’ai jamais eu à percevoir un salaire venant de l’Etat ou pour une quelconque fonction publique. Aujourd’hui donc je ne fait parti d’aucun parti politique. Cependant je t’avoue franchement nourrir une certaine forme de sympathie pour le Président Macky Sall. Il y a plusieurs choses qui m’impressionnent chez cet homme. Cependant il y a un certain nombre de choses qui retiennent mon attention chez cet homme. Deux choses: Humilité – Pragmatisme – Détermination. Modd durant 12 ans nous avons eu comme Président un Génie qui savait tout faire et qui connaissait tout à tout. Au finish on a gagné un certain nombre d’infrastructures majeures qui vont compter pour beaucoup dans notre développement futur (surtout une autoroute à péage et un aéroport qui sont je l’avoue parmi tout ce que Wade a laissé ce qui réellement m’impressionne). Cependant pour l’essentiel on est resté à la traine parmi tous ces pays africains qui sont aujourd’hui cité en exemple (Ghana, Rwanda, Cote d’Ivoire,…). Et les grandes tendances qui entravent notre mieux-être restent toujours présentes : agriculture improductive, accès à l’énergie difficile et chère, consommation extravertie, macrocéphalie urbaine, chômage et pauvreté endémique,… Aujourd’hui Macky Sall ne me propose aucune théorie, même le libéralisme dont on lui colle je me demande s’il peut le définir. Par contre il me propose des réformes précises et concrètes : réformes de l’enseignement supérieur, acte 3 de la décentralisation, diplomatie économique, réforme des institutions, réforme foncière, pole urbain de Diamniadio, couverture maladie universelle, bourses familiales, émergence,… Je loue chez cet homme ce sens de l’humilité, son sens de la concertation, son pragmatisme,… Modd, Macky aujourd’hui n’a encore rien réalisé mais il faut reconnaitre au moins une chose chez cet homme c’est son ambition pour ce pays et sa volonté de mener le pays vers l’émergence. Il faut surtout louer Modd sa détermination à engager les réformes qu’il faut et à les mener avec détermination malgré tout le tapage, les débats stériles, les cris d’orfraies,… Le Sénégalais est reconnu dans le monde entier pour parler beaucoup et souvent parler pour ne rien dire. Dieu nous a fait la grâce d’un Président qui parle peu et seulement la ou il faut parler. Pour le reste on verra à l’heure du bilan ce qu’il en est.

  11. jai limpression que nos dirigeants ne tirent jamais de lecon du passee.chers compatiotes quelles lecons devons tirees des PAS programme d ajustement structurel .qui nous l avait conseille?n ont ils pas reconnu eux meme que les resutats des PAS etaient catastriphiques partout dans le continant.leFMI ET LA BANQUE MONDIALE NE cherchent que notre faillite.
    j aime la citation de pape diokhane:ku muus ren dann laa na khoon daaw

  12. Cato si tu savais réellement qui est Xeme tu ne perdrais pas ton temps à essayer de mesurer son degré d’intelligence. Xeme fait partie du groupe des Diouf Normal, Gorga ca yoff, Lo Niomré qui était drivé par l’ingénieux Farba Senghor pour tenir la propagande du parti dans les émissions wax sa khallatt sur les radios. Ils recevaient chaque mois un salaire et étaient remboursés de leur frais de téléphone par Farba Senghor. Xeme était bien sur plus branché puisque il faisait partie du bataillon qui pouvait taper quelques mots sur un clavier d’ordinateur. Mais comme le Trésor de guerre du parti gardé par Aîda Diongue a tari tu les vois de moins en moins sur le réseau tirer sur tout le monde. Bon y a toujours Moise Rampino et Samuel Sarr, éternels wadistes. Eux c’est vraiment les intellos du groupe.

    • Mon très cher Xeme,

      merci de m’avoir aide a enfin ouvrir les yeux. Dire que tous ce temps que je passais a te railler je nageais dans les ténèbres savamment entretenu par ces lugubres intérêts français. Bilay baal ma akh grand sinon rek du baakh.
      Mais il a fallu que je lise avec mes propres les écrits bibliques de cet autre prophète de l’alter-mondialisme Komla Kpogli pour enfin réaliser que Macky Sall est en réalité une version avancée des robots androïdes développés dans les caves enfouies dans les Alpes fancaises et transportés au Senegal par Bolloré pour nous conduire a l’esclavage moderne.
      Merci grand de ta devotion, ton abnegation qui te donne la force de t’égosiller partout dans le Net pour éveiller les consciences endormies, un beau travail abbatu chaque jour a force de mensonges, repetitions, amalgames, omission et autres manipulations sans te soucier de paraitre hypocrite, imbecile, cretin et tout simplement sottement partisan. Le peuple t’en revaudra avec une bonne decoration en papier alu.

      /s

      Cato

      • Surtout noter que je n’ai rien à voir avec le PDS. J’ai jamais été militant ou sympathisant, jamais été militant ou sympathisant d’un parti allié et ne le sera jamais. Je ne suis pas politique. Mais je sais que le PDS et Wade sont persécutés depuis 10 ans par le lobby occidental avec des sénégalais qui ont accepté de travailler pour ce lobby. Ils sont persécutés comme l’est Nguéma, Dos Santos, Mugabé. La faute ? N’avoir pas travaillé pour l’Occident. Et l’histoire ne fait que se répéter. Demba War Sall avait été débauché par la France. Il était le chef militaire de Lat Dior. Il accepta de trahir Lat Dior, de le combattre sous le drapeau français. ET lorsque Lat Dior fut battu, Demba War fut installé président des 6 provinces du Cayor par la France. Et il régna en n’ayant confiance qu’à ses propres frères.

        • tu comprends sarcasme toi?

          ehhh bin, la wadolatrie est une condition psychiatrique qui rend certifiablement cretin et débile jusqu’a être impermeable au jeu du sens des mots. et les wadolatres comme ce Xeume ne ratent jamais une occasion de le prouver allègrement au monde entier tout comme les éternels imbeciles rampino et sarr (qui se contentent de signer les diatribes de malick dieng)

          Cato

  13. UN GRAND MERCI MONSIEUR TOUNKARA POUR VOTRE HONNÊTE PROPOSITION. VOTRE OBJECTIF RESTE LE DÉVELOPPEMENT DU PAYS DANS LA DIGNITÉ, SANS SACRIFIER LES GENERATIONS FUTURES.
    L’OBJECTIF DE NOS GOUVERNANTS EST AUTRE: IL ONT UN SEUL ET UNIQUE OBJECTIF: LEUR ENRICHISSEMENTS PERSONNELS A COUPS DE MILLIARDS ET VITE.
    LES CAISSES NOIRES ET LES MARCHES DE GRÉ A GRÉ N’ONT JAMAIS DRAINER AUTANT DE SOMMES MALHONNÊTEMENT ACQUISES.
    IL FAUT S’ENRICHIR ET VITE, SANS CONTRÔLE. LA CORRUPTION EST AINSI INSTITUTIONNALISÉE.
    DANS AUCUN PAYS DU CLUB DE PARIS, DANS AUCUN PAYS EUROPÉEN ON OSE MÊME PARLER DE CAISSES NOIRES OU DE MARCHES MAFIEUX DE GRÉ A GRÉ.
    CITEZ UN SEUL PAYS EUROPÉEN OU CES PRATIQUES EXERCENT.
    NOUS GOUVERNANTS NOUS MENTENT ET NOUS VOLENT.ILS NE VEULENT PAS LE DÉVELOPPEMENT DU PAYS.

  14. LES CAISSES NOIRES, LES MARCHES DE GRÉ A GRÉ, TOUS LES COULAGES DES RESPONSABLES POUR PRENDRE AU PASSAGE LEURS DÎMES/DUS/PARTS REPRÉSENTENT +- 40 % DES MONTANTS EMPRUNTES.
    SI LE PAYS EMPRUNTENT 2.900 MILLIARDS, CE SONT 1.160 MILLIARDS QUI VONT FINIR DANS DES POCHES MALHONNÊTES.
    CE SONT CES COULAGES, CONNUS DE TOUT LE MONDE, DONC AUSSI DES PRÉTEURS QUI POUSSENT A PRÉPARER DES DOSSIERS “BIDONS” POUR S’ENRICHIR. NOS DIRIGEANTS SONT PRÊTS A TOUT POUR S’ENRICHIR, SANS PEUR ET SANS VERGOGNE.
    RAPPELEZ VOUS, LE DÉVELOPPEMENT DU PAYS, ILS s’EN TAPENT, C’EST LE DERNIER DE LEURS SOUCIS.

  15. VOUS VOULEZ UNE DERNIÈRE PREUVE DE LA MALHONNÊTETÉ DE NOS DIRIGEANTS, MUS UNIQUEMENT PAR LEURS ENRICHISSEMENTS PERSONNELS, SE TAPANT DU DÉVELOPPEMENT DU PAYS.
    REGARDEZ L’ACCEUIL FAIT AU DOCUMENT IMPECCABLE DÉPOSÉ PAR LE PR AMADOU MOKHTAR MBOW ET SES EXPERTS. TOUS LES PROFITEURS/MAGOUILLEURS DU PAYS SONT CONTRE. LE TEXTE PROPOSE UN ETAT MODERNE, DIGNE,TOURNE VERS LE DÉVELOPPEMENT DU PAYS. C’EST LA SEULE ET UNIQUE VOIE QUI VA NOUS MENER VERS L’ÉMERGENCE. C’EST L’UNIQUE VOIE.
    LE TEXTE EST COMPLET, PERTINENT, DIGNE, ÉQUITABLE, MODERNE,….
    IL EST TELLEMENT COMPLET ET HONNÊTE QU’UN MINISTRE PRÉSIDENT “CONSTITUTIONNALISTE” A OSE DIRE QU’IL DÉPASSE LE MANDAT QUI LUI ÉTAIT FIXE. J’AI EU HONTE A LE LIRE, C’EST INDIGNE DE SA PART. ON ATTEND DE LA DIGNITÉ DE NOS INTELLECTUELS.
    D AUCUNS SONT CONTRE QUE LE CHEF DE LETAT NE SOIT PLUS CHEF DE PARTI. CEST DE LA MALHONNÊTETÉ INTELLECTUELLE.
    LE PRÉSIDENT EST ÉLU PAR LE PEUPLE SENEGALAIS,POURQUOI VA T IL CONTINUER A SOCCUPER DUN PARTI, A LE FINANCER PAR LARGENT DU PEUPLE, A PASSER LES TROIS QUARTS DE SON TEMPS A LES DIRIGER, A LES PRIVILEGIER,….
    DANS QUEL PAYS DÉVELOPPÉ A T ON UN PRÉSIDENT CHEF DE PARTI.
    POUR DÉVELOPPER LE PAYS, IL FAUT DES RUPTURES, DU COURAGE,…
    IL NOUS FAUT SURTOUT DES HOMMES DETAT, ON EN CHERCHE.
    DES HOMMES MUS PAR LE SEUL INTÉRÊT DU PEUPLE, DES HOMMES DETAT QUI NE NOUS MENTENT PAS QUI NE NOUS VOLENT PAS,….

  16. Tounkara,le meilleur économiste du Sénégal et je ne rigole pas!
    l’économie avant tout c’est le bon sens même s’il peut y avoir quelques erreurs d’appréciation.
    La dynamique versus la statique et la statique versus la statique comparative,tout est là.
    En plus des tableaux d’amortissement,il nous faut le tableau des rentabilités comparées et du coût du capital de ces futurs emprunts et dons.
    Mais ce qui, paradoxalement, sera la faiblesse de ce projet d’état est que toute la stratégie est basée sur le PPP alors que tout le monde connait la faiblesse en terme de mobilisation d’épargne de nos pauvres patrons!!!!!!!!!!!!!
    Enfin ,la faiblesse de l’ambition de nos gouvernants car ce sont les déficits budgétaires à cumuler dans les 3 prochaines qui constitueront la demande publique sénégalaise de crédit!?

  17. @@Xeume le fieffé menteur

    je te mets au défi de montrer une seule fois ou j’ai fait l’apologie de Macky Sall ou bien une seule fois ou je l’ai encensé!!!

    Je comprends bien pour un débile comme toi sévèrement affligé par la wadolatrie et aigri jusque a l’os depuis que la Crapule a été bouté hors de la Presidence, critiquer la famille de crapules équivaut a être pro-macky. Dire que Bush était pris pour le plus gros cretin au monde (hint: tu le bats bien au cretinometre).

    Cato

    • @Cato le fieffé menteur.
      Tu m’appelles wadolatre, je te met au défi de fournir une seule ligne de moi où j’encense Wade. Et tu m’offriras l’occasion, une fois de plus, de prouver au monde ton crétinisme.

  18. du n’importe quoi. attendons de voir d’ici 2017 au lieu de resté a faire des commentaires inutiles. le monde evolu et là ou on peut aller trouvé des financements tant mieux l’essentiel que ça soit dans les règles et savoir comment négocier. lui (tounkara) il a des partenaires ou des amis en Europe et c’est qu’il va souvent labà ou st directeur a signé des partenaires avec les européens donc ce qu’il dit c’est un faux débat. moi intellectuel, macky a trouvé des financements tant mieux et j’attends qu’ils les concrétisent sinon j’ai ma carte et le moment venu je choisirais qui me suffit donc arrêtons ces faux débats et créons des plus valus, de l’emploi au lieu de prendre des stylos pour dire du n’importe quoi ce qui est facile.

  19. en plus quand tu dis que l’argent qui sera financé n’est pas un don donc tu si je comprend bien tu ne maîtrise pas le dossier. que je sache il y a eu tjrs des dons que ce soit depuis senghor a macky en plus 25 pour cent de ce financement c’est des dons. les gouvernements passent d’autres arrivent et chacun a ces stratégies, sa vision, une politique et macky on là elu pour 5ans attendons de voir si réellement ces engagements de financement qu’il pensent réalisé seront réels. on parle bcp on critique mais pas de solution. tounkara si tu as des solutions donnent les au gouvernement pour que le senegal ce développé mais que je sache c’est pas dans 50ans qu’on sera devlpé ceci dis les promesses que macky nous dis s’il ne les respectent pas c’est ou on doit parlé.

Repondre