XALIMANEWS : Dans l’édition matinale de la Rfm, le ministre Aly Ngouille Ndiaye au micro d’El Hadj Assane Gueye, s’est exprimé au sujet du boycott annoncé de l’opposition à la rencontre du 21 novembre prochain.

Le ministre de l’Intérieur n’est pas du tout ébranlé par l’absence de certains partis politiques au dialogue.

« Vont-ils venir ou non, je ne peux pas en prédire. Ce que je sais, c’est que nous avons lancé les invitations officielles. Et je n’ai pas encore reçu une notification me signifiant qu’un tel ou un autre parti ne va pas participer. J’ai entendu dans la presse des déclarations qui sont faites par les uns et les autres. Mais, tout cela, on l’appréciera le 21 novembre prochain. Et je pense que de toutes les façons, la majorité sera au rendez-vous », a-t-il déclaré.

Avant de poursuivre : «Ce qui est important, c’est que l’invitation soit faite par qui de droit, et que tout le monde soit appelé. Nous sommes prêts à aller à l’audit du fichier, jusqu’à l’audit du fichier électoral si telle est la volonté des partis politiques… Je pense que tout se discute autour d’une table».

PARTAGER

1 Commentaire

  1. TOUT DIALOGUE POLITIQUE DEVAIT COMMENCER PAR L’ÉVALUATION DES ELECTIONS LÉGISLATIVES CATASTROPHIQUES PASSÉES ET LES MESURES A PRENDRE POUR QUE PAREILS MANQUEMENTS NE SE REPRODUISENT PLUS.LE DEUXIÈME POINT CONSISTERA A L’ARRÊT DÉFINITIF DE L’INSTRUMENTALISATION DE LA JUSTICE POUR LIQUIDER DES ADVERSAIRES POLITIQUES ET LEUR RÉHABILITATION..SI CETTE SINCÉRITÉ LA N’EXISTE PAS, LES PARTISANS SE RENDRONT VITE COMPTE DU PIÈGE QUI LEUR EST TENDU: LEUR CONTRIBUTION ET SOUTIEN, CONTRE DES MILLIARDS S’IL LE FAUT, POUR FAIRE RÉÉLIRE LE PRÉSIDENT MACKY SALL.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here