Deux hypothèques pèsent sur la présidentielle du 24 Février 2019 : une hypothétique politique et une hypothèque judiciaire.

Sur le plan politique, en attendant une prise de position en faveur d’un des candidats en course pour le fauteuil présidentiel de Me Abdoulaye Wade , on ne peut dire que les jeux sont complètement faits .

Selon qu’il penchera en faveur des Candidats Ousmane Sonko ou Idrissa Seck , la probabilité d’un second tour se fera plus précise.

Le bon sens politique voudrait que si choix sans équivoque , il devrait y avoir que cela soit pour l’un des deux candidats nommés .

En revanche, si Wade garde une position d’indifférence politique vis-à-vis de l’élection voire de boycott , les chances du Président Macky Sall de l’emporter au premier tour resteront possibles.

A moins que sous l’effet des ralliements en faveur d’Idrissa Seck que les opportunistes accrochés à lui ne fassent défection.

La seconde hypothèque qui pèse sur la présidentielle est judiciaire.

Si à la date du 20 Février prochain où la Cour de la Cedeao doit évoquer les recours de Khalifa Ababacar Sall et Karim Wade , la juridiction communautaire ordonnait la réintégration des deux candidats parmi les candidats devant concourir, de deux choses l’une :
soit le Sénégal se plie à la décision, ce qui impliquera son report ;
soit le pays passe outre , ce qui peut conduire à la tentative d’empêcher le vote sans les candidats réhabilités.

C’est peut-être, cette perspective que le Président Wade laisse planer .

Une élection est souvent pleine d’incertitudes certes, mais celle du 24 Février 2019 bat tous les records en la matière.

Il ne nous reste plus qu’à laisser l’avenir , venir . Amadou Kane

2 Commentaires

  1. Saa waayy. Macky Sall ne peut meme pas aller au 2eme. Le jeu c entre Sonko et Idy au 2eme tour….lui meme il me sait. Il va perdre Dakar, Thies, Touba et la Casamance. Il vient de se rendre compte que le Senegal C plus grand que le Fouta.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here