L’artiste-chanteuse Amy Collé Dieng a été arrêtée et incarcérée pour des propos considérés comme offensants au chef de l’Etat. Ceci est contraire à l’esprit et à la lettre de la Constitution du Sénégal qui garantit à tous la liberté d’expression.

Amy Collé Dieng est ainsi prisonnière pour avoir exprimé son opinion sur le réseau social Whastapp sur la politique du chef de l’Etat qu’elle juge désastreuse; il lui est surtout reproché d’avoir traité le chef de l’Etat de « saï-saï » en wolof, mot pouvant être traduit par « coquin, sournois, mesquin » en français.

L’arrestation de cette artiste est anticonstitutionnelle car la liberté d’expression doit être exercée sous toutes ses formes et coutures vu que la charte fondamentale la consacre. Si un individu dérape dans ses propos, il peut faire l’objet de remontrances et d’éducation civique. Mais jamais de peine de prison.

Nous avons copié la loi sur l’offense au chef de l’Etat sur le Code pénal français (article 26 de la loi sur la liberté de presse du 29 juillet 1881, simple report du crime lèse-majesté sous l’Ancien Régime). Initialement puni de trois mois à un an d’emprisonnement et/ou de 300 à 300 000 francs français d’amende, les peines-plancher ont été supprimées par la loi du 16 décembre 1992, puis la loi du 15 juin 2000 a supprimé la peine de prison pour ne laisser que l’amende, qui a ensuite été convertie à 45 000 euros par l’ordonnance du 19 septembre 2000. Finalement, ce délit n’existe plus en France: il a été supprimé depuis le 5 août 2013 parce que la France avait été condamnée par la Cour européenne des Droits de l’Homme pour avoir infligé une amende de trente euros à Hervé Eon, un citoyen ayant brandi une pancarte devant le président français Nicolas Sarkozy sur laquelle était écrit « Casse-toi, pov’ con ».

De quoi avons-nous l’air quand nous sommes impitoyables à appliquer des lois que même les initiateurs ont abandonnées car n’étant plus en conformité avec les réalités modernes ? Chez nous, le délit d’offense au chef de l’État est régi par la loi numéro 77-87 du 10 août 1977 reprise par l’article 254 du du Code pénal sénégalais qui dispose que « l’offense au président de la République commis par l’un des moyens de diffusion publique (la radiodiffusion, la télévision, le cinéma, la presse, l’affichage, l’exposition, la distribution d’écrits ou d’images de toutes natures, les discours, chants, cris ou menaces proférés dans des lieux ou réunions publics et, généralement, tout procédé technique destiné à atteindre le public) est punie d’un emprisonnement de 6 mois à 2 ans et d’une amende de 100 000 à 1 500 000 FCFA ou de l’une de ces deux peines seulement ». Nous sommes allés encore plus loin car pour les offenses et injures à travers des réseaux sociaux, la peine peut aller jusqu’à sept ans de prison en vertu de nouvelles dispositions du Code pénal.

Mettre une femme en prison pour avoir virilement exprimé son opinion ne nous honore en rien du tout.

Amy Collé Dieng et tous les prisonniers d’opinion doivent rentrer chez eux sans autre forme de procès. Leur place n’est pas la prison mais plutôt dans un cours d’éducation civique pour adultes qui, malheureusement, n’existe pas dans ce pays. Que ceux qui ont manqué à leur devoir de l’instituer ne s’étonnent pas d’en subir les contrecoups.

Mamadou Sy Tounkara

PARTAGER

8 Commentaires

  1. On etait habitue a entendre et a dire “Laye niombor” en parlant du President Abdoulaye Wade. “Niombor” comme lapin ou lievres.

  2. Et Mr Tounkara qu’arrivera t-il a une personne qui traitera tous nous guide religieux de say say? Lui aussi c’est juste une education civique ou religieuse?
    Pour moi dans un cadre privé beaucoup de gens traitent un tel ou un tel autre de say say. Say say c’est pas grave mais traité quelqu’un de OUNKOU c’est quand meme fort….. Cela ne merite pas la prison je suis d’accord avec toi mais dans l’avenir cela peut prevenir les dérives

  3. Momar Seyni Diouf……..: EN ART……..; Y A JAMAIS DE LIMITES……..! LES BORNES SE SITUENT AUX FRONTIÈRES DE L’IMAGINATION…. UN ARTISTE ENGAGE , SON RÔLE EST DE POSER UN PROBLEME UNE ÉQUATION …D’ORDRES MULTIPLES…. MONTRER..DES ÉNIGMES…OU FAIRE VIBRER DES SENSATIONS PAR INDUCTION MAIS JAMAIS DE MANIÈRE DIRECTE….. DONNER DES EXPLICATIONS…. OU VOULOIRS RÉSOUDRE SES PROPRES INTERROGATIONS.EN DEHORS DE CE CADRE DE “CRÉATION” SON EXPRESSION DEVIENS ALORS ORDINAIRE .VULGAIRE PAR RAPPORT A ATTENTE….ARTISTIQUE…ELLE S’EST TROMPÉE DE THEATRE……. MERCI

  4. C’est celui qui est allé marcher à Paris pour soutenir un droit de Charlie d’insulter notre Prophète qui veut nous interdire d’utiliser le mot Ounkou au Sénégal. Je vous disais mon doute quant à si Macky Sall a jamais entendu l’exégèse de la sourate Al Ankabout. Je rappelle que Hitler s’est suicidé dans son bunker. Il n’a été touché par aucun de ceux qu’il terrorisait pour, justement, qu’il ne l’atteignent pas. Ils ne l’ont pas atteint, c’est lui qui s’est atteint. Allah place toujours l’ennemi du tyran dans le corps du tyran.

    • Quelle HONTE !!!
      C’est un crime d’avoir rétrogradé notre Sénégal à ce stade !!!
      Ils ont sali la mémoire de Gorée, d’Aline Sitoé, Touba, tous les grands érudits de notre Patrie !
      Macky et son équipe ne sont pas à la hauteur de la Tâche !!!
      On ne peut pas brader une nation pour une poignée d’euros !!!
      C’est de la HAUTE TRAHISON !!!
      Y a-t-il encore des DIAMBARS pour sauver SUNUGAAL GUI ?
      Il va falloir qu’il arrête tout le Sénégal !
      Où sont les intellectuels de ce pays ???
      Où sont ceux qui baratinaient avec les assises nationales ? Moctar Mbow ? Mansour Seck ? etc……
      Ils n’ont pas le droit de se taire !!! Gaal ga ngui diiigu !!! La nation a besoin de vous ! si vous êtes Dignes fils du terroire !!!
      L’APR et le pouvoir nous déshonore et nous tue !!!
      Le pouvoir à des gens incorruptibles, soucieux de l’état du Sénégal !

  5. Je valide !
    Vous avez parfaitement raison .
    Elle n’a rien dit de méchant !
    Il nya aucune grandeur dans le MACKY !
    Il faut savoir faire preuve de dépassement !
    D’autres ont dit pire à wade !
    Lui il sait pardonner et prendre de la hauteur, on peut tout lui reprocher sauf de n’être pas un grand monsieur. Il a du cœur et des sentiments très nobles. C’est cela son secret et ce qui lui vaut sa popularité et l’estime des Senegalais !

  6. Senegalais debut Notre Gouverneur de la france au senegal Maitre charlie voleur ethniciste mechant Ego veut museler intimider oppresser Le peuple brave Galsen,pas d Accord de ce menteur du peuple .

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here