25 mars 2012 – 25 mars 2018. Voilà 6 ans que le Président Macky SALL est à la tête du Sénégal en train de dérouler le programme pour lequel il a été élu,

C’est donc un prétexte idéal pour réfléchir sur les actions initiées au profit de la population.

Est-on sur la bonne voie? Y a-t-il des réglages à opérer? Les politiques publiques mises en œuvre et celles en cours sont-elles bien perçues par ceux à qui elles sont destinées ? Autant de questions pertinentes dont les réponses coulent de source au vu des ruptures opérées.

Avant de nous lancer sur les traces des réalisations, il est nécessaire de nous entendre sur les référentiels pour que nos appréciations aient un sens.

C’est pour quoi un bref rappel du contexte dans lequel le Président Macky SALL a inauguré son magistère s’impose afin de mieux nous projeter sur ce qui a été réalisé à savoir le développement économique et inclusif du Sénégal.

Arrivé au pouvoir à l’issue d’un climat de crise sociale et de désordre dans les finances publiques, de malversations et d’impunité, le président Macky SALL s’est très tôt mis à la tâche du redressement économique. En dépit de ce contexte peu favorable, le pays a connu, en six ans, un essor économique, avec un taux de croissance en hausse continue.

Ces prouesses dont nous livrerons les plus frappantes sont obtenues grâce à une grande vision et une belle ambition pour un pays en développement.

En matière de bien-être des populations, les performances du Sénégal ont été solides dans la santé, les inégalités économiques, ou encore les disparités de genre.

Relativement à la santé et à l’action sociale, la lutte contre les inégalités et les injustices sociales est au cœur du projet politique du Président de la République, convaincu que la politique n’a de sens que si elle prend effectivement en charge la correction des disparités. C’est le fond de l’idéal républicain. En attestent les réformes lancées dans le domaine social dès le lendemain de son accession à la magistrature suprême : allocation de bourses de sécurité familiale aux ménages les plus démunis, carte d’égalité des chances en faveur des handicapés, couverture maladie universelle, revalorisation des pensions de retraite, gratuité de la césarienne, amélioration des niveaux de revenu des travailleurs, entre autres.
L’enjeu est de sortir les populations du besoin en offrant à chaque Sénégalaise et Sénégalais les moyens de son autonomie grâce à son inclusion effective dans le tissu économique.

Ces politiques volontaristes ont eu un impact positif certain puisque sur la période 2012-2017, le taux de pauvreté a diminué de 3 à 6%, principalement en milieu rural.

Sur les 3360 milliards FCFA du budget 2017, 20% ont été alloués au social et plus encore en 2018.

L’autre réussite du Président Macky Sall est sans conteste les pratiques réformatrices adossées aux politiques publiques dans la perspective de l’émergence à l’horizon 2035. C’est au vu de cette nouvelle culture que le Sénégal est classé parmi les grands pays réformateurs sectoriels, structurels et institutionnels du continent africain. Dans le cadre du secteur de l’énergie, les réformes initiées par la SENELEC en termes d’organisation, de stabilisation, de sécurisation des recettes et de développement, ont permis de trouver une solution définitive au lancinant problème des coupures qu’aucun autre régime n’a pu résoudre. Ainsi, en six ans le taux de coupure actuel d’électricité de 42 heures par an est le plus bas en Afrique de l’Ouest, un critère d’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale et d’attractivité des investissements directs étrangers.

Aussi, faut-il rappeler que la récente crise électrique a coûté près de 1.5 % du PIB (AFD, 2015) et conduit au fort ralentissement de l’activité des entreprises.

Mais c’est la révolution dans le secteur agricole qui aura été le chantier monumental en ce sixième anniversaire de l’accession du Président Macky SALL au pouvoir.

En effet, la politique audacieuse de soutien et de diversification des filières a permis d’enregistrer une hausse de 54% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. De plus, le Président de la république, dans son objectif de faire les acteurs du monde rural des entrepreneurs agricoles, a permis aux producteurs de percevoir une bien meilleure compensation pour le fruit de leur travail.

En définitive, si le Président Macky Sall fait figure de grand favori à la prochaine élection, c’est qu’il sait compter sur son bilan, pour le moins remarquable.

Malgré ce tableau plutôt reluisant, les partis d’opposition restent sceptiques. Ils affirment que les chiffres de la croissance brandis par le gouvernement ne correspondent nullement à l’économie réelle du pays. De toute façon les flots de témoignages de reconnaissance des bénéficiaires de la redistribution des fruits de la croissance contredisent le constat de l’opposition politique. Des milliers de villages, entre autres, sont sortis des ténèbres et de la zone d’incertitude grâce à une meilleure prise en charge de leurs problèmes.

Certes, des ajustements dans la gestion de certains programmes gouvernementaux s’imposent et le président et son gouvernement s’y attèlent vigoureusement
Le président Macky Sall, malgré sa grande ambition pour le Sénégal, ne peut pas résoudre tous les problèmes en temps réel et à l’échelle nationale. Ses prédécesseurs ne l’ont jamais réalisé et ses successeurs n’y parviendront non plus.

Finalement, on fait le constat que l’essentiel qui avait été promis est réalisé en 6 ans d’exercice du pouvoir et ce au grand bonheur de la population.

Hady TRAORÉ

Coordonnateur fédéral DSE APR CANADA

 

 

 

 

13 Commentaires

  1. Cause toujours pauvre demeuré! Les constructions d’édifices pharaoniques ainsi que les voies ferrées et autoroutes non-prioritaires ont fini de nous saigner à blanc.
    Si ce régime avait appliqué le triptyque TRANSPARENCE-ÉQUITÉ ET BONNE GOUVERNANCE, il n’aurait eu besoin de vos articles panégyriques afin d’attirer l’attention du monarque sur vous car votre vilaine photo ne nous montre que de gros trous de narines et un nez de néandertalien.

  2. n’importe quoi ,toi meme qui ecrit tu ne crois en rien de ce que tu ecris, Macky a menti au peuple sur toute la ligne,maintenant qu’il sait qu’il va perdre les elections il veut changer les règles avec son fameux projet de parainnage,Macky fait pitié,mais toute violence entrainant la mort d’un quelconque senegalais lui sera imputé.qu’il ne change rien a la veille des elections,laisse les elections passer ensuite on verra.

  3. Toujours pertinent notre coordonnateur. Maachalla. Bonne continuation. Les jaloux vont maigrir. By the way tu n’as pas le temps de les écouter.

    • En effet, cher ami et coordonnateur Hady Traoré, le bilan du Président Macky Sall est très positif.
      Malheureusement, ceux qui critiquent continueront toujours de le faire malgré tout.
      C’est de la politique politicienne.
      Nous continuerons de soutenir l’action du Président de la république car nous restons convaincus que c’est l’homme qu’il nous faut pour mener à bien les destinées de notre cher Sénégal.
      Bravo Hady et merci beaucoup pour ta constance et ta pertinente clairvoyance.
      En avant pour la réélection du Président Macky Sall.

    • Une économie dont les dividendes et les bénéfices, n’ont jamais profité aux Sénégalais, à part les miettes de salaires qu’ils versent aux cadres et employés sénégalais (esclaves modernes ), sans oublier les exonérations d’impôts ou autres. ..

      Vous êtes vraiment une sale race, pays de merdes. ..

      Vous serez des esclaves à vie. ..

  4. En effet, cher ami et coordonnateur Hady Traoré, le bilan du Président Macky Sall est très positif.
    Malheureusement, ceux qui critiquent continueront toujours de le faire malgré tout.
    C’est de la politique politicienne.
    Nous continuerons de soutenir l’action du Président de la république car nous restons convaincus que c’est l’homme qu’il nous faut pour mener à bien les destinées de notre cher Sénégal.
    Bravo Hady et merci beaucoup pour ta constance et ta pertinente clairvoyance.

  5. Contrairement aux Macky boys, ce Monsieur pose un débat d’idées. Même si vous n’etes Pas du même bord politique, reconnaissez-lui au moins sa cohérence. Allez dans le même sens que lui en acceptant le débat au lieu de vous attarder sur des considérations d’ordre personnelle. C’est cela le champ démocratique. De grâce si vous ne pouvez pas soutenir la contradiction abstenez vous d’intervémir dans débat.

  6. NON ! Personnellement, j’ai été surtout marqué par ces aspects négatifs du bilan de Macky SALL : ingratitude caractérisée envers son mentor (Abdoulaye Wade) ; gestion politicienne de la traque des biens mal acquis ; trahison de ses alliés (absence de dialogue programmatique pour amender le plan ‘’yonou yokkouté’’ qui était loin d’être plébiscité) ; référendum escamoté qui a divisé la nation, alors que la Constitution devrait la rassembler autour d’un large consensus ; absence de débat sur la laïcité qui est véritablement à l’origine de tous nos maux, puisqu’elle interdit notre république de s’inspirer de nos convictions religieuses (dans un pays musulman à plus de 95%), alors que nous déclarons partout que le Prophète (PSL) est notre modèle parfait ; recul démocratique (interdiction de la plupart des marches de protestation, gestion calamiteuses du processus électoral) ; campagne électorale omniprésente ; trop grande visibilité de la première dame, au détriment de certaines autorités gouvernementales ; manque de pertinence de certains projets (TER, Centre International Abdou Diouf, Ilaa Touba, pôle urbain, arène de lutte, etc.) ; crise endémique dans les secteurs de l’éducation et de la santé ; l’insécurité ; une justice qui ne rassure plus ; un mal-être endémique, en dépit des taux de croissance déclarés ; il y’a très certainement de bonnes choses, mais elles ont été noyées par les mauvaises ; et c’est dire donc que le bilan est catastrophique !!!

  7. En effet, cher ami et coordonnateur Hady Traoré, le bilan du Président Macky Sall est très positif.
    Malheureusement, ceux qui critiquent continueront toujours de le faire malgré tout.
    C’est de la politique politicienne.
    Nous continuerons de soutenir l’action du Président de la république car nous restons convaincus que c’est l’homme qu’il nous faut pour mener à bien les destinées de notre cher Sénégal.
    Bravo Hady et merci beaucoup pour ta constance et ta pertinente clairvoyance.
    En avant pour la réélection du Président Macky Sall.

  8. J’aime ce genre de débat d’idées. Clés ça la politique: débattre avec respect. Grand merci également à M Traoré de l’APR d’avoir suscité ce débat. Cela signifie qu’au sein de l’Apr il y a au moins des gens qui se démarquent par leur pertinence. Bravo

  9. Le décor est campé. On aimerait avoir ce type de débat, sans insultes. Un grand merci à M. TRAORÉ d’avoir posé un débat pertinent qui tourne autour du bilan de Macky sall. Les macky boys nous avaient habitués à des débats nuls, portés par des hommes nuls, mais pour une fois, reconnaissons qu.il y a certaines têtes à l’apr. Question à TRAORÉ: quel est le bilan de Macky Sall du point de vue de la bonne gouvernance? Bravo tout de même d’avoir osé affronter le camp adverse.

  10. Le bilan que vous tirez des 6 ans de Macky sall est très partisan monsieur. Le mandat de Macky sall nous laisser encore de mauvais souvernirs en termes de mal gouvernance. Je reconnais toutefois que vous êtes un grand Monsieur qui est respectueux et respecté.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here