XALIMANEWS : Les militants de l’Alliance pour la République du Président Macky Sall, ne sont pas, sur la même longueur d’ondes. En effet, Djibril War et Mar Thiam, ne parlent plus, le même langage, et se regardent, comme en chiens de faïence. En effet, Djibril War, a sévèrement, taclé son camarade du parti, Seydou Gueye, suite à sa sortie incroyable.
Ce dernier, accusait Abdoulaye Wade, de vouloir, manipuler, l’opinion publique. Seulement, son camarade, dudit parti, à savoir Djibril War, ne partage ses idées, et n’a pas de tirer à boulets rouges, sur le porte-parole de L’APR. « Les propos bouleversants de Seydou Gueye, ne saurait engager, ni l’Apr, encore moins, le chef de l’Etat, Macky Sall », lance Me Djibril War.
A en croire Me Djibril War, Macky Sall, est si respectueux envers Me Wade, qu’il ne saurait cautionner, cette sortie de Seydou Gueye. « Le président Macky Sall, bonne éducation, et très connu pour sa politesse, le respect qu’il a envers, tout le monde, ne saurait cautionner de tels propos trop déplacés et excessifs », nous révèle Djibril Wade.

3 Commentaires

  1. C’est vrai que Me War donne l’impression d’être atypique dans la basse-cour de l’APR, un peu comme ABC, une sorte de franc-tireur nageant parfois en contre-courant des sans-vergogne dont ce régime est une bouée de sauvetage, une question de vie ou de mort…
    C’est aussi vrai que les sous-fifres ont toujours tendance à être plus royalistes que le roi, surtout s’ils n’ont pas d’autres atouts que l’indignité, au-delà de tout brin d’honneur, d’honte et de pudeur, de pouvoir exécuter les basses œuvres, cela dans un baye-fallisme ostentatoire et excessif qu’ils espèrent fertile en reconnaissances diverses et pérennes….
    Mais on n’est pas dupe. C’est comme à la Police, lors des interrogatoires, avec le jeu de rôles des uns (les gentils) et des autres enquêteurs (les méchants). L’objectif sera le même, mais on alternera le chaud et la froid.
    Quelle est la fonction des uns et des autres?
    Seydou Gueye est bien le Porte-parole du Gouvernement et du parti, donc la double voix de Macky Sall, Président de la République, mais aussi (encore et toujours) chef de l’APR et de Benno ? Ou bien ? Si celui-ci ne suscitait / ne cautionnait pas / ne partageait pas les sorties de Seydou Gueye, il ne l’aurait pas placé là. Ce n’est qu’un de ses Farba Senghor à lui – à la différence que celui de Wade s’est « bonifié » avec le temps, tandis que Seydou, Mimi & Co vont trouver du pétrole à force de tomber toujours plus bas…
    De toute façons, ce n’est qu’un épisode, un de plus, dans la petitesse lilliputienne, l’ignominie sournoise et l’ingratitude atavique de son nouveau maître. Rappelez-vous des accusations de vol de tableaux à la Présidence, de la confiscation des voitures du PDS avant les Législatives, de la rétention du salaire de l’ancien président, des chicanes et privations de Salon d’Honneur à Mme, etc., etc.
    Tchimmm !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here