Décès de Abdoulaye Diack (1933 – 2009) ancien maire de Kaolack.

Le maire le plus célèbre de la ville de Kaolack, était un homme généreux. Abdoulaye Diack, ancien questeur à l’Assemblée nationale et premier président du Sénat sous le régime socialiste est né il y a 76 ans (en 1933) à Kaolack. Il représentait dans l’esprit des Saloum Saloum, l’autorité à tout faire : Baptiser les nouveaux nés, financer les mariages, assurer la dépense quotidienne à ses amis et supporters. Lui-même aimait le rappeler à ses détracteurs pour justifier ses dépenses.

Il représente aussi dans l’esprit des Kaolackois, l’image de ces puissants barrons socialistes qui ont disparu avec l’alternance. Responsables le plus en vue du Parti socialiste à Kaolack, Abdoulaye Diack avait rejoint les rangs du Parti démocratique sénégalais après la défaite du régime socialiste à la présidentielle de mars 2000. Il était à l’époque le président du Sénat. Mais, il ne parviendra jamais à faire rallier au Pds tout le réseau de soutien dont il disposait au Ps.

Au Pds, Abdoulaye Diack sombre dans l’anonymat. Il se faisait remarquer de temps en temps dans la presse pour dénoncer le manque d’attention qu’il subissait dans ce parti au pouvoir. Aussi, regrettait-il, le pilotage à vue qui caractérise la gestion libérale. Si ce discours franc n’a jamais eu un écho favorable au près de ses nouveaux collaborateurs, Abdoulaye Diack a voulu garder son âme militant jusque dans les bas fonds de ce capharnaüm que constitue le Pds.

Ses proches le peignent comme « un homme politique mûr et aguerri qui a fait ses preuves, qui a tissé de bonnes relations avec les populations de Kaolack et au-delà ».

La levée du corps est prévue à partir de 16h à l’hôpital Principal de Dakar ce vendredi 11 décembre, suivie de l’inhumation au cimetière musulman de Yoff.

La Gazette.sn

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here