Bala Gaye 2 est invité à utiliser sa notoriété et son aura en faveur de la paix en Casamance ainsi que la promotion de sport et étude à travers les Technologies de l’information et de la communication (Tic).

Le Collectif des cadres casamançais invite le lutteur Bala Gaye 2 à s’investir davantage dans la recherche de paix pour la région Sud. Son président, Pierre Goudiaby ainsi que quelques membres qui l’ont reçu hier, mercredi 24 août dans les locaux de Atepa Technologies, ont demandé au Lion de Guédiawaye d’user de son notoriété pour contribuer à la paix dans la verte région de Casamance.

« La Casamance a besoin de gens comme toi qui sont cités en exemple ou pris comme idole pour faire passer des messages de paix pour notre région ainsi que tout le Sénégal. Tu l’avais fait l’année dernière mais on t’invite à retourner en Casamance pour réitérer le même appel de paix et dialogue», a affirmé Pierre Goudiaby Atepa. D’ailleurs, le lutteur de Guédiawaye va organiser du 9 au 16 septembre 2011, un Caravane de la Paix qui va sillonner les Ziguinchor, Sédhiou et Kolda. Pierre Goudiaby a assuré que les cadres casamançais vont trouver à Bala Gaye 2 un rendez-vous avec le président gambien, Yaya Jammey à qui, le président Wade vient de demander de s’investir davantage dans la recherche de paix en Casamance, pour l’aider dans cette tache. Dans cette même lancée, Pierre Goudiaby Atepé a confié que le président de la République, une fois de retour de la Mecque va adopter la même démarche envers son homologue de la Guinée Bissau.

Acceptant cette invite à bras ouverts, Bala Gaye 2 pense qu’«il est tout à fait normal que je m’investisse dans la paix en Casamance parce que tous mes deux parents sont issus de cette région, en plus des personnes qui me sont chers tel que Pierre Goudiaby Atepa. Tout notre souhait est que la paix revienne le plus rapidement en Casamance. C’est pour cela que m’engage pleinement dans la recherche de la paix ».

Dans la même foulé, le lutteur est invité à s’investir également dans la promotion du sport couplé avec les études. Un appel qui va permettre de couper court à la tendance de beaucoup de jeunes qui ambitionnent d’investir la lutte au détriment des études.

Sur ce point, Pierre Goudiaby Atepa a fait savoir au lutteur : « tu es un champion et tout le monde te suit. On veut que l’influence que tu as sur la jeunesse soit utilisée pour que plus jeunes sachent que dans la vie il faut étudier et travailler dure pour espérer réussir ». C’est ainsi que Atepé a invité Bala Gaye 2 à prendre exemple sur Youssou Ndour, le patron du Groupe Futurs Médias qui, malgré des études pas très poussées, parvient à s’exprimer parfaitement en français et en anglais et à évoluer tranquillement dans le monde des affaires ». Atepa fait savoir qu’en plus de l’arène et l’espace destiné à la vente tee-shirt et autres gadgets, l’école de lutte Bala Gaye de Guédiawaye doit prévoir un cyber espace dans son projet.

Selon lui, c’est une manière de promouvoir les technologies de l’information et de la communication dans la banlieue et précisément dans le milieu de la lutte. Pour Bala Gaye 2, « cette option est une chose importante pour le lutteur si l’on voit que les anciennes gloires, malgré toutes les prouesses qu’ils ont fait dans la lutte, n’ont pas pu bénéficier de leur art. Notre génération a plus de chance car aujourd’hui, il est heureux de constater que c’est possible d’allier lutte et études. Ce qui peut constituer une garantie pour le lutteur qui, une fois sa carrière sportive achevée, peut continuer à mener d’autres activités. Donc c’est une initiative heureuse à saluer ».

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here