XALIMANEWS-  C’est le Secrétaire général du Ministère de l’Intérieur, Ibrahima Sakho, qui donne ces chiffres lors de la cérémonie traditionnelle de vœux de nouvel an et de décoration des agents relevant de ce département.

En 2019, sur 5045 demandes de manifestation sur la voie publique, 4971 ont été autorisées contre 75 interdictions.

Selon M. Sakho, ces statistiques concernent toutes les régions du Sénégal à l’exception de celles de Diourbel et de Ziguinchor qui n’ont pas encore été envoyées.

Dans un contexte où l’expression des libertés est mise à l’épreuve, « le taux d’interdiction de manifestations sur la voie publique est de 1,47% en 2019 contre 2,4% en 2018 », a-t-il précisé.

Et d’ajouter : « La presse met souvent l’accent sur les manifestations interdites au détriment de celles autorisées. Ce qui fait naître le sentiment que le Sénégal est un pays où les marches pacifiques ne sont pas autorisées ».

Crédit Photo : Google

4 Commentaires

  1. Saurait été intéressant et plus instructif de détailler parmi les manifestations le taux de celles politiques interdites. Car la plupart de celles non interdites sont des séances de tam-tam, xaware et autres réjouissances parfois revêtues du manteau religieux.

  2. Les opposants-affairistes manipulateurs où êtes-vous ? Ces chiffres parlent d’eux-mêmes ! La démocratie sénégalais se porte très très bien al hamdoulilah…

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here