En attendant le verdict de la commission ad hoc de la CAF qui statuera ce vendredi après-midi sur le cas Jonathan Pitroipa, ce matin c’est le président de la confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou qui a révélé que l’arbitre tunisien, suspendu depuis hier, avait reconnu s’être « trompé » concernant le carton rouge adressé à l’attaquant burkinabè qui évolue au stade rennais en France.

« Tout le monde s’est rendu compte que cet arbitre n’a pas bien dirigé, a dit le dirigeant lors d’un petit déjeuner de presse. On m’a informé que l’arbitre a fait une lettre pour dire qu’il s’était trompé » a indiqué devant la presse le président de la CAF ce vendredi matin ajoutant : « A partir de ce moment, le comité exécutif de la CAF va renvoyer cette affaire à la commission de discipline qui va se prononcer aujourd’hui (vendredi), a-t-il précisé. L’arbitre a dit qu’il s’était trompé, dans un rapport donné au secrétaire général (Hicham El Amrani, ndlr), il a reconnu qu’il s’est trompé ».

Jeudi, El Amrani avait indiqué que le comité d’organisation n’avait pas le pouvoir de changer une décision arbitrale sauf si une erreur était mentionnée par écrit dans le rapport de l’arbitre d’après match.

De ce fait, tout indique, qu’erreur reconnue, que Pitroipa devrait bel et bien participer à la finale.

Rappelons que le staff des étalons qui joueront leur première finale de Coupe d’Afrique dimanche face aux Black stars du Ghana, avait fait appel dès la fin du match auprès de la CAF en contestation du carton rouge infligé par l’arbitre Tunisien à Pitroipa.

Verdict de cette affaire qui aura cristallisé l’attention de nombre de supporter du foot africain, d’ici quelques heures.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here