Le chef de l’Etat Macky Sall a réaffirmé, samedi à Dubaï, la volonté du gouvernement d’acheter un nouvel appareil de radiothérapie devant remplacer celui tombé en panne de l’Hôpital Aristide Le Dantec, déplorant en même temps la polémique qu’il y a eue autour de cette question.

“Il n’y avait lieu de polémiquer sur cette question. Il y avait à l’Hôpital Le Dantec une vielle radio cobalt. Elle était défectueuse. Le gouvernement va acheter une nouvelle machine. L’argent est disponible. La machine sera là”, a dit Macky Sall.

Il s’exprimait en wolof devant la communauté sénégalaise des Emirats arabe unis qui abritent, à partir de dimanche, le 5e sommet des gouvernements.

Le chef de l’Etat confirme ainsi le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck, présente à cette rencontre, et qui a annoncé récemment que le Sénégal va disposer d’un appareil de radiothérapie pour le traitement du cancer dans “au moins six mois”.

L’appareil devrait coûter entre un milliard 200 millions et un milliard 400 millions de francs CFA.

Elle avait également ajouté que l’Etat du Sénégal a pris toutes ses responsabilités pour entièrement prendre en charge l’évacuation au Maroc de tous les malades du cancer sélectionnés par un comité scientifique, afin de bénéficier d’un traitement par radiothérapie.

L’hôpital Dalal Diam de Guédiawaye devait avoir deux appareils appelés accélérateurs de particules pour soigner le cancer avant la fin de l’année 2016, mais il y a eu un problème avec la banque basée à Khartoum au Soudan, qui est un pays sous embargo, a-t-elle révélé.

En tout, Awa Marie Coll Seck avait annoncé l’acquisition de trois nouveaux accélérateurs de particules dans les 6 prochains mois dont 2 pour l’hôpital Dalal Jamm et un autre destiné à l’Hôpital Le Dantec.

A cela s’ajoute le Plan national de lutte contre le cancer évalué à plus de 10 milliards de francs CFA.

Pour le chef de l’Etat, “le problème de la radiothérapie sera bientôt réglé”, insistant sur l’entretien afin que cette situation ne se reproduise pas.

Selon lui, il faut aussi mettre en avant la prévention et la sensibilisation dans le cadre de la lutte contre le cancer.

Devant la communauté sénégalaise, le président de la République a rappelé les actes posés par le gouvernement dans le domaine de la santé, citant entre autres la Couverture maladie universelle, la gratuité des soins pour les enfants de 0 à 5 ans.

PARTAGER

11 Commentaires

  1. Merveilleux! L’idée de renouvèlement de cet équipement est un succès! Merci à tous ceux qui travaillent très fort, sur une base quotidienne, à cette phase de gestion de Santé et Sécurité. Monsieur le Président, Merci d’avoir pris la Direction de cette question!
    Le partage de l’établissement de Dates d’Échéance (D.E) – la soumission effective des Ordres de Travail (O.T) – le partage de Formulaires d’Achèvement de Tâches (F.A.T) – vos équipes de visionnaires et responsables, garantissent aussi l’assurance d’une réponse facile, sûre et saine.

    Continuez le bon travail!

    Un Fan

  2. Il n’ y a plus que les pays très pauvres qui ne disposent pas d’appareil IRM et de Radiothérapie, de scanner ! Si je comprends bien, si cette machine n’était pas tombée en panne, les autorités Sénégalaises auraient attendu que les deux appareils commandée d’ existence installées? IL FAUT QUE LES SENEGALAIS SACHENT qu’il faudra obligatoirement trois mois de travaux annexes après l’arrivée des machines pour que tout soit opérationnel à LE DENTEC et à Dalal Diam, et ces délais sont incompressibles!

  3. QUEL CONARD CE MACKY ,IL NÖUS PRENDS 10MILLIARD DE FONDS POLITIQUES AU LIEU D’ACHETTER CHAQUE AN DEUX MACHINES POUR LES SENEGÁLAIS

  4. AU DELÀ, LA RADIOTHÉRAPIE N’EST POINT UNE PANACÉE !!!
    Certes, le problème de l’appareil de radiothérapie sera bientôt réglé, mais pour vaincre le cancer, il faudra nécessairement changer de paradigme, par rapport à notre conception de l’Homme, de l’univers et de la vie. Oui,comme de plus en plus de confrères, nous pensons que la Science a fait fausse route ; oui, les chercheurs ont brûlé l’étape philosophique de la recherche qui est le temps primordial. En effet, toute recherche doit partir de considérations ethno psycho socio anthropologiques pour s’orienter au mieux ; sinon, c’est inévitablement la tourmente (névrose) qui, du fait du foisonnement des idées qu’elle génère, peut être à l’origine de découvertes, mais le plus souvent non essentielles, parfois inutiles voire saugrenues, constituant une perte de temps et d’argent considérable. Et cette étape philosophique ne saurait faire l’impasse sur la religion, quand on sait que les ‘’Textes Sacrés’’ prétendent tous être ‘’guide et éclaircissement pour toutes choses’’. Autant donc de défis que les chercheurs doivent relever – Une exigence scientifique !
    Depuis près d’un siècle, la médecine moderne bute sur la cause véritable de la plupart des affections – et du cancer en particulier. Et il s’agirait vraisemblablement de la rupture d’un savant équilibre, comme c’est le cas pour beaucoup d’autres affections (arthrose, diabète, hépatite, sclérose en plaques, psoriasis, asthme, etc.). Tout peut laisser penser qu’il s’agirait d’une réaction inappropriée et disproportionnée de l’organisme face à une agression (psychique, physique, infectieuse, etc.) – un dysfonctionnement sur un terrain particulier, généralement très fragile psychiquement ; une réaction immunitaire anormale ; et donc une affection auto-immune, au sens large du terme, induite par un environnement hostile, chez un sujet très sensible au stress et instable mentalement ; et en somme, il s’agirait donc, à la limite, d’un « suicide biologique ». Dès lors, une prévention efficace du cancer passe nécessairement par la gestion des émotions – et donc par une fortification spirituelle.
    En vérité, la religion ou plutôt la spiritualité conditionne toute notre condition humaine, et en particulier, notre aptitude à surmonter les épreuves (agressions physiques ou psychologiques). Oui, l’homme est à la fois corps et âme ; et selon cette perception, la dimension spirituelle est de loin la plus importante et conditionne véritablement le pronostic et l’évolution de toutes les affections. Ainsi, chaque malade doit se mobiliser au plan spirituel pour mettre toutes les chances de son côté. Et certes, la « Médecine pour demain » restera moderne, mais sera plus humaine, plus globale, car de plus en plus spirituelle.
    https://docs.google.com/document/d/1sH2N64EYQB_uKkl7jSQ1z6r5AyWuBRABP8qO3MXsISk/edit?usp=sharing
    DOCTEUR MOUHAMADOU BAMBA NDIAYE Ancien Interne des Hôpitaux de Dakar Pédiatre à Thiès.

  5. le président traite de wakhou pithie les commentaires que légitimement et légalement les uns et les autres ont eu à faire sur la panne de l’appareil. Le président peut-il se mettre ne serait-ce qu’un instant à la place des gens qui se font traiter à Dantec parce qu’ils n’ont pas le choix et qu’ils ne font pas partie de sa clientèle politique qu’il envoie en france, au maroc et ailleurs, en temps ordinaire, sans la panne de la machine? sachant que lui-même s’il avait ne serait-ce qu’un pithie ne le ferait jamais traiter là-bas. au-delà du mépris qu’eux et leurs proches ont pour l’hopital public où aucun de leurs proches ne se fait jamais soigner pour la moindre chose, et pour l’école publique où aucun de leurs en fants n’est formé, il vient d’ajouter l’insulte à la blessure. une bonne communication et une position de leader digne de ce nom auraient ignoré les critiques, partagé la souffrance des gens et annoncé les mesures au lieu de descendre aussi bien en parlant de wakhou pithie!!

  6. le président traite de wakhou pithie les commentaires que légitimement et légalement les uns et les autres ont eu à faire sur la panne de l’appareil. Le président peut-il se mettre ne serait-ce qu’un instant à la place des gens qui se font traiter à Dantec parce qu’ils n’ont pas le choix et qu’ils ne font pas partie de sa clientèle politique qu’il envoie en france, au maroc et ailleurs, en temps ordinaire, sans la panne de la machine? sachant que lui-même s’il avait ne serait-ce qu’un pithie ne le ferait jamais traiter là-bas. au-delà du mépris qu’eux et leurs proches ont pour l’hopital public où aucun de leurs proches ne se fait jamais soigner pour la moindre chose, et pour l’école publique où aucun de leurs en fants n’est formé, il vient d’ajouter l’insulte à la blessure. une bonne communication et une position de leader digne de ce nom auraient ignoré les critiques, partagé la souffrance des gens et annoncé les mesures au lieu de descendre aussi bien en parlant de wakhou pithie!!

  7. Si j’étais Présidente du Sénégal, je demanderais aux Sénégalais de nous mettre d’accord pour la mise en place d’une vision axée sur vingt ans. Nous demanderions aux pays amis développés les plus engagés et les plus fidèles de prendre dans leurs universités et grandes écoles de médecine deux cents étudiants sélectionnés parmi les meilleurs bacheliers de la série scientifique. On construirait dans chaque département un grand nombre d’hôpitaux avec les spécialités médicales idoines pour permettre à tout malade, quelle que soit la gravité de son affection d’être soigné dans les conditions de standard international, comme les Tunisiens, les Marocains et la petite Malte l’ont réussi ! Avec l’argent du pétrole, notre pays, le Sénégal devrait former des milliers de personnels de Santé toute catégorie confondue. La santé et l’éducation et la formation professionnelle sont à la base de tout développement. A Cuba, pays révolutionnaire, malgré l’embargo que lui ont imposé les Etats-Unis d’Amérique, les populations sont mieux éduquées, mieux soignées et mieux nourries que les Sénégalais, même si les produits ne sont pas disponibles à chaque coin de rue, comme au Sénégal ! A chacun sa façon de casser la tête de sa sourie dit un dicton Sénégalais

  8. à chacun sa façon de casser la tête de sa souris? nya pas de souris dont il faut écraser la tête, a chaque homme sa façon de vider son pénis après avoir pissé, c’est cela la bonne formule! cela veut dire qu’il nyaura jamais consensus!

  9. qd nos aieuls disaient cela parlant de souris, ils avaient de la pudeur vous vous n’avez aucune pudeur en parlant de p…. et de vidange et d’écraser la tête ques ce q ca veut dire? vous faites meme trembler A, gardez vous de ce langage et rangez votre …. eh bien si je parlais de mon p à moi vous vous tairiez!

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here