En République de Ndoumbélane, le poste de premier ministre sera supprimé. Pourtant en le choisissant bien transparent il n’a jamais été encombrant. Mais qu’importe ! Après tout ce ne sera que le quatrième changement de la Constitution (ailleurs dénommée « loi fondamentale ») en moins de 1O ans à Ndoumbélane, quelque part dans le Gondwana.
Toutefois au pays des rusés, cette annonce à un moment bien surprenant aurait un « objectif tactique » : créer un écran de fumée, exciter le débat sous l’arbre à palabres pour faire passer plus important : la préparation du prince héritier de l’émirat en projet, après un règne de cinq ou … dix autres années.
Au petit frère le gaz et le pétrole transformés en bijoux de famille avec en sus la Caisse des plus importants dépôts.
Au beau frère tous les moyens de la politique sociale, autant dire tous les moyens politiques.Et exit toute l’intelligence du Gouvernement, car sans les professeurs d’université il lui sera plus facile de briller puis de devenir Émir après l’Émir.
Wait and see…

Dakar le 13 avril 2019
Abdoul Mbaye
Ancien Premier ministre
Président de l’ACT

4 Commentaires

  1. Quand on a vu la catastrophe qu’a été un Abdoul Mbaye PM, c’est 1000 fois légitime de supprimer le poste de PM. Heureusement que Dionne a réussi à sauver les meubles….

  2. Lemzo,
    Abdoul Mbaye ne pouvait pas prospérer dans ce système, ni son style, ni sa rigueur étaient compatibles avec la gouvernance bananière instaurée par Macky. Nous avons tous assisté à l’elec La plus éhontée de l’his Du Sénégal; même les vainqueurs ont eu honte (peur) de jubiler. Donc Mr Mbaye doit même se sentir honoré d’etre rejeté de l’eau des caniveaux, idem pour Thierno Alassane Sall et Sonko.

  3. Espérons vivement qu’on ne tombera pas de de Caribe à Scylla , de la gestion monarchique à celle du népotisme, même ressentiment, même rejet populaire, même indignation !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here