« La parole du 1er Ministre évoquant le taux fictif de 57% n’a aucune valeur juridique »
Le 24 février 2019, les citoyens sénégalais se sont déplacés massivement aussi bien sur le territoire national qu’à l’étranger pour accomplir leur devoir civique et choisir en toute liberté, celui qui doit tenir les rênes du pays, pendant les 5 prochaines années.
Cette mobilisation historique témoigne d’un puissant désir de changement qui s’est exprimée clairement dans les urnes. Les tendances qui se dégagent, sur la base du dépouillement des procès-verbaux portant sur un nombre significatif de régions permettent de confirmer, de manière irréversible que le second tour est inéluctable au Sénégal en 2019. Les résultats relayés par les journalistes présents dans tous les centres de votes du pays, issus de procès-verbaux attestés et signés ne laissent place à aucun doute (l’addition des voix d’Idrissa SECK et de SONKO presque partout, dépasse le candidat de Benno BOK YAKAAR et conduisent au 2eme tour).Les chiffres fantaisistes et préfabriqués brandis par le 1er Ministre Boun Abdallah DIONE sont totalement fantaisistes, pour ne pas dire fictifs. En matière d’élections (législatives ou présidentielles), la parole du Premier Ministre, ou même du candidat Macky SALL n’a aucune valeur juridique.Par conséquent, il ne faut accorder aucune crédibilité à ces chiffres. Le désir du 1er Ministre de voir son candidat briguer un second mandat ne doit pas lui faire perdre le Nord. Son attitude de mauvais perdant témoigne d’une irresponsabilité totale du régime.
Il appartient désormais aux partis d’opposition de veiller scrupuleusement à la consolidation des résultats, et de faire en sorte que les PV (procès- verbaux) centralisés au niveau des commissions départementales ne soient remplacés ou substitués, au cours du trajet entre les centres de votes et la Cour d’appel, dont le Président qui dirige la commission nationale de recensement des votes est chargé de proclamer les résultats provisoires, avant validation définitive par le Conseil Constitutionnel.
Malgré l’élimination de Karim WADE, et de Khalifa SALL des joutes présidentielles, l’éviction de 22 candidats avec la mise en œuvre de la loi scélérate sur le parrainage, et les milliards de F CFA déversés dans la campagne électorale, Macky SALL (les PV compilés sont formels), ne dispose pas d’une majorité pour devenir le Président de la République du Sénégal, au 1er tour du scrutin du 24 février 2019. C’est clair, net et précis.
L’époque où un régime pouvait fabriquer et imposer des résultats officiels, en matière d’élections est révolue au Sénégal. Le peuple a tranché et la loi de la démocratie s’impose.Le candidat Macky SALL, qui n’est ni Dieu, encore moins son prophète doit se plier au verdict des urnes. Le Sénégal n’a pas besoin d’un coup d’état électoral en 2019.Tous les citoyens, toutes les forces républicaines et démocratiques et tous les mouvements de la société civile doivent dénoncer fermement le coup d’état électoral qui se prépare au Sénégal, à savoir la confiscation des suffrages des sénégalais, par un régime en déperdition.
Les médias doivent faire preuve de vigilance pour ne pas entacher leur crédibilité : l’hypothèse du 1er tour est une fiction qui appartient au passé. Arrêtons de jouer avec le feu !
Seybani SOUGOU

9 Commentaires

  1. Les menteurs et les voleurs qui veulent brûler le pays sont macky sall et son gang. Dans quel pays sérieux au monde a t on vu des cartes d’identité dans des valises détenues par des responsables apr qu’ils distribuent comme des petits pain, des duplicatas en quantité industrielle qui circulent dans le pays. Rien que le fait que les cartes d’identité soient distribuées sans la présence physique du propriétaire sans le supervisionnement de la cena en violation totale du code électoral suffirait pour qu’on annule ces élections de la honte. Macky sall est la honte de ce pays aprés diouf et wade qui ont été dignes en relevant la démocratie sénégalaise chantée par tout le monde, voilà que ce président indigne nous ramène 60 ans en arrière dans les républiques bananières. Sans honte bue, il a commencé par éliminer ses plus sérieux adversaires sur la base d’accusations fallacieuses avec la complicité d’une justice domestiquée à ses besoins. c’est triste pour le pays.

  2. Seybani Sougou tu parles comme un desespéré. pourtant les elections se sont passées dans la transparence totale tout le long du processus jusqu au stade final du scrutin. Macky Sall est bel et bien le vainqueur de ce scrutinà tour unique avec pres de 60 % des voix. N est ce pas une belle preuve de confiance renouvelée ar le peuple senegalais qui n’est ni dupe ni amnésique. je dirais aux fauteurs de troubles comme vous, ayez pitié de ce peuple qui travaille laborieusement et quin’aspire qu’ à la paix et au bien-etre ceux qui s’appretent à contester ces resultats ne sont pas des democrates. Au fait je suis naar et Seybani veut dire dans cette langue  » le vieux « . j’espere que la Baraka de ce nom a deteint sur vous à tracers votre comportement et vos principes, ce qui doit vous pousser à la sagesse et vous éviter de verser dans les chicanes et le bellicisme, si vraiment vous aspirez à faire de « vieux » os.

  3. Les images l’ont montré et démontré tout au long de la campagne, il est l’homme incontestable adulé du terrain et des populations quand ,les adversaires ronronnent sur les réseaux sociaux et continuent de dormir et de rêver. Évidemment pour eux le réveil est brutal. Vive le Président Macky Sall pour un pays pour tous et par tous

  4. Ndeyssane les opposants sont en train de délirer complètement ! Devenu dépressif, Seybani Sougou prendra bientôt la direction de Fann ! Bon séjour cher ami ! Depuis des mois tu écris des textes antirépublicains et antipatriotiques, mais les sénégalais t’ont répond de la plus belle des manières ! Tes amis de la « bande des 4 tocards » a été laminée partout sauf à Touba, Bignona, Oussouye, Mbacké, Thiès, Ziguinchor et dans quelques petits centres de la Diaspora. Partout ailleurs c’est un raz-de-marée de Macky. Dans plus de 30 départements, les scores dépassent 70% ! Toi et ton complice Pape Alé Niang, toi et les voleurs de Yen A Marre, toi et la radio mille collines Walf, toi et les jeunes naïfs du web manipulés par Sonko Fusilleur, vous avez même perdu en France, le plus grand lieu de vote de la diaspora ! Mais vous êtes surtout estomaqués par l’ampleur de votre retentissante défaite à Dakar ! Qui l’aurait cru ? Votre réveil ce matin a été cauchemardesque, certains n’ont pas mangé, d’autres sont tombés malades ! Mais tant pis ! Je vous alerte ici depuis des mois sur vos discours mensongers, arrogants, populistes et manipulateurs qui allaient se retourner contre vous. C’est exactement ce qui s’est passé ! Les Dakarois vous ont donné une gifle mémorable ! La prochaine fois vos apprendrez à respecter le peuple sénégalais. Jamais dans l’histoire du Sénégal une opposition n’a été aussi lourdement sanctionnée dans la capitale. Jamais ! Tous les ténors des 4 tocards ont été massacrés dans leurs propres bureaux de vote. Barthélémy Dias, Abdoul Mbaye, Gackou, Bamba Fall, Bougane, Boubacar Camara, Khalifa Sall, Atepa et j’en passe. Tous KO debout ! Du jamais vu ! Regardez ce matin dans les rues de Dakar comment les gens rigolent de la défaite de l’opposition et de son manque de fair play… Mais le plus triste est que ce sont vos propres représentants dans les bureaux de vote qui ont signés tous les PV de votre défaite. À 4 contre 1 svp ! Une chute honteuse et pitoyable, dem léén sawi té teudi…. nous on prépare déjà 2024…

  5. Mr Sougou, monologuez toujours . Les chiffres, on ne les invente pas. Changez les PV? Pour faire quoi. Quand chaque candidat l’ a par devers lui.
    On voit que que tu es toujours au 20 ème siecle.

  6. PV affichés devant les bureaux de vote Résultats transmis en temps réel par les chaines de radio et de télé surpris par la vague des résultats favorables au candidat président , vous sortez votre plan B qui etait connu de tous les observateurs avertis : contesté les résultats provisoires et s’en prendre a la presse pour diffusion de fausses nouvelles et inondé la toile de fake news dans le but de mettre dans la tête des malpensant qu’il y’aura forcément un second tour . Dans vos cervelles de Gnou il faut tout faire pour amener aux senegalais par la clameur de vos mensonges a croire qu’il y’aura second tour .Actuellement
    chaque minute qui passe vos mensonges se dissipent dans l’océan de vérité des faits .Bientot vous allez etre reduit en silence par le mépris des senegalais qui découvrent avec stupefaction une face encore plus hideuse de votre nature qui est de pousser le ridicule a son paroxysme .

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here