XALIMANEWS- Battu dans la capitale du mouridisme à l’occasion du scrutin du 30 juillet passé, la coalition Benno Bokk Yaakaar par la voix de sa tête de liste départementale à Mbacké, Serigne Cheikh Abdou Lahad Mbacké, s’est livré dans les colonnes du journal L’Observateur, à une séance explicative du revers subi lors de ces élections législatives à Touba.

Selon Serigne Abdou Lahat Gaïndé Fatma, l’organisation catastrophique du scrutin a créé un sentiment de frustration et de révolte insurrectionnelle qui, d’après ses propos, leur a causé le préjudice. Pour le marabout, Benno Bokk Yaakaar a été tenu pour responsable des manquements par les électeurs ce qui a engendré un vote-sanction perceptible dans les conversations notées dans les files d’attente.

“Les populations de Touba n’ont pas oublié le Président Wade qui demeure très populaire dans la ville”, estime-t-il dans L’Observateur. En effet, d’après Serigne Abdou Lahat, c’est un fait qui n’a pas permis à “BBY”” de remporter les élections à Touba.

De l’avis du marabout politicien, «les moyens constituent une condition nécessaire, mais pas suffisante pour gagner des élections».

Concernant les couacs notés dans la ville ayant conduit au saccage de certains bureaux de vote le jour du scrutin, l’homme se désole des faits. Il propose : «à l’avenir, il faut penser mettre un dispositif spécial pour les élections à Touba».

Pour rappel, Mbacké est l’un des départements que la Coalition “Benno Bokk Yakaar” n’a pas gagné au soir du scrutin du 30 juillet dernier.

PARTAGER

1 Commentaire

  1. Mon cher toi et tes acolytes, vs avez voulu berner le president. Tu ne representes rien a touba et ton insolence, ta malhonnetete , tes carreaux a la mosquee… st la pour parler a ta place. Tes amis Awa Ba et consorts ont montre leurs limites. Maintenant bouffez et cachez vous. Sinon moy lolou….

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here