Démissionnaire de Rewmi, l’ancien patron de la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa), le colonel Abdourahim Kébé, dit enfin les raisons qui l’ont poussé à quitter le parti d’Idrissa Seck.
XALIMANEWS : Le colonel Kébé a pris part hier à la mobilisation de la plateforme «Aar Linu Bokk» section de Saint-Louis. Interpellé sur les raisons qui l’ont poussé à quitter le parti Rewmi, il a dit : « Je veux un parti d’opposition. Un parti qui s’oppose, car l’opposition doit s’opposer et le gouvernement gouverner. Mais on ne peut pas être de l’opposition et rester là à faire comme si de rien n’était. Et parfois même, les responsables du parti restent sans aucune information sur ce qui se passe ».
Cependant, le colonel Kébé confirme qu’il reste dans l’opposition, pour plus cohérence dans sa démarche.  » Je dis clairement que je ne partirais pas dans la mouvance présidentielle comme le prétendent certains »,a-t-il fait savoir.


2 Commentaires

  1. va rejoindre Sonko, c’est le seul opposant actuel qui n’est pas formatée au vieille politique coliniale.
    Mon seul problème avec Idy c’est que certes il est 1000fois plus intelligent que Macky mais il calcul trop à son image politique que de parler des enjeu du pays.
    c’est là que Sonko les a dépassé

  2. [PLATEFORME AAR LI NU BOKK]
    COMMUNIQUÉ
    L’État et ses démembrements s’illustrent dans la répression systématique des citoyens massivement mobilisés et engagés dans le combat pour la justice et la transparence dans la gouvernance des ressources naturelles.
    Une fois encore, la plateforme Aar Li Nu Bokk dénonce l’arrestation arbitraire de citoyens dont le seul tort est d’avoir voulu exercer un droit consacré par la constitution.
    Sont détenus au Point E :
    Elhadji Mar Diagne dit Fallou 
    Elhadji Ousmane Fall
    Fallou Mbengue
    Édouard Babene
    Abdou Karim Gueye (Xrum-Xàq)
    Fallou Seck 
    Bentaleb Sow
    Thierno Sall
    Sont détenus à la police de Dieuppeul :
    Maïmouna Bousso
    Malang Sonko
    Bassirou Ndiaye
    Aar Li Nu Bokk exige leur libération inconditionnelle et sans délai.
    En plus de l’arrestation de citoyens, le gouvernement s’illustre dans les violations répétées et délibérées des libertés publiques et des droits fondamentaux. Après l’interdiction arbitraire du Rassemblement de Aar Li Nu Bokk au Boulevard De Gaulle, la conférence de presse de la cellule locale Aar Li Nu Bokk de Ziguinchor a été dispersée hier au moment où le préfet de Tivaouane a, en violation de la loi, refusé de recevoir la déclaration de rassemblement de la cellule locale de Aar Li Nu Bokk.
    La plateforme Aar Li Nu Bokk exige du chef de l’État Macky Sall et de son gouvernement une réponse diligente et sans équivoque à la demande populaire de justice et de transparence dans la gouvernance des ressources pétrolières et gazières, le recouvrement des avoirs pétroliers et gaziers, la renégociation des contrats sur le pétrole et le gaz, la transmission de tous les dossiers relatifs à la gestion des ressources pétrolières et gazières à la justice.
    Aar Li Nu Bokk appelle les sénégalaises et les sénégalais d’ici et de la diaspora à rester déterminés et à amplifier la mobilisation pour exiger la vérité, toute la vérité sur le dossier du pétrole et du gaz.
    Fait à Dakar, le 29 juin 2019.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here