XALIMANEWS : La gestion du dossier des expropriés des terres au niveau de Grand Médine révèle un gros scandale. Au cœur de cette rocambolesque affaire de détournement, l’homme d’affaires Matar Diène
Il a été discrètement placé sous mandat de dépôt par le juge du huitième cabinet, Mamadou Seck, pour escroquerie et blanchiment de capitaux. Ce, à la suite d’une enquête de la redoutée et redoutable section de recherches qui l’a cueilli et interrogé sous le régime de la garde à vue.
Mais que s’est-il passé ? Il aurait fait main basse sur une rondelette somme de 450 millions de F Cfa destinés à des familles expropriées par l’Etat dans le cadre de la construction du stade Léopold Sédar Senghor.
Matar Diène qui avait été mandaté par les familles aurait perçu successivement, deux versements de 200 millions de F Cfa et un troisième versement de 50 millions de F Cfa, soit la somme totale de 450 millions de F Cfa. Il se trouve que depuis le dernier versement, qui date de 2017, les héritiers n’ont rien perçu et, malgré toutes les mises en demeure, Matar Diène faisait le mort, selon Libération.
Les familles concernées avaient entamé plusieurs procédures et recours avant que l’Etat n’accepte de les indemniser à hauteur de 1.084.240.000 FCFA.
Le site en question concernait le titre foncier numéro 15999/Nga appartenant à dix parties : l’Etat du Sénégal, Seyni Ndoye, Meissa Gaye, moussa Gaye, Aminata Mbaye, Rokhaya Gaye, Khary Paye, Awa Paye, Khary Diagne paye et Fatoumata Paye.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here