XALIMANEWS : « L’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (Iaaf), Lamine Diack, son ancien conseiller juridique, Habib Cissé, et l’ancien responsable de la lutte antidopage, Gabriel Dollé, feront face, ce lundi, à la 32ème chambre du tribunal correctionnel de Paris dans ce qu’il est convenu de qualifier de scandale de l’athlétisme mondial. Lors de ce marathon judiciaire de six demi-journées (13, 15, 16, 20, 22 et 23 janvier 2020), Mes Simon Ndiaye et William Bourdon auront la lourde tâche de tirer d’affaire Lamine Diack, un octogénaire qui a présidé aux destinées de l’Iaaf entre 1999 et 2015. Alors que son fils, Pape Massata Diack, sera représenté au procès par Me Moussa Sarr.
Près de 4 ans d’enquête, des dizaines de kilos de documents, des heures d’auditions, 3 mandats d’arrêt, 3 contrôles judiciaires (interdiction de sortie du territoire), des dizaines de millions d’euros de détournés des caisses de l’Iaaf, des sponsors de l’athlétisme et plus de 2 millions d’euros soutirés à des athlètes russes pour effacer leurs contrôles anti-dopage positifs. C’est ce monstre judiciaire, dont l’ancien président de la Fédération russe Valentin Balakhnichev et l’entraîneur russe Alexeï Melnikov seront les absents les plus présents, que va ausculter le tribunal correctionnel de Paris. Un exploit par lequel le célèbre juge Renaud Van Ruymbeke tire sa révérence à la justice française et part en retraite », lit-on dan la publication du jour du quotidien Kritik.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here