« Parler, c’est avant tout détenir le pouvoir de parler » Pierre Clastres

Depuis la fin de l’éclipse du patron de Rewmi, des agitations de personnes dont le cycle normal de formation physio-motrice n’est même pas achevé, s’égosillent mieux mieux, pour, disent-ils lui apporter la réplique. Nous ne leur faisons pas le plaisir de les nommer, tant leur insignifiance les confine à des débats de caniveaux. Devraient-ils plutôt retourner aux enseignements du Pr. Idrissa seck Seck, prendre note et essayer de faire face aux réalités, pour le peu qui leur reste ?

Lors des interviews accordées au groupe Futurs Medias, nous pouvons, au moins, faire trois remarques.
La maitrise du « Logos » d’Idrissa Seck n’est plus à démontrer. On avait l’impression d’assister au déroulement d’un script avec ses moments forts, ses moments où il fallait casser le rythme est ceux où l’intonation (fluctuation de la voix), pour marquer la gravité ou non d’un évènement, est respecté.
On peut tout reprocher à Idrissa seck, sauf ne pas savoir où, quand et comment communiquer : La nouveauté relevée lors de la version wolof avec la Rfm, c’est le contrôle de l’exercice : Il a réussi à imposer un tempo à ces valeureux journalistes, en aménageant un interlude musical, « Exudos » de Youssou Ndour. En bon « marketer » et « sales », Il comprend une chose essentielle dans ce domaine : sans contrôle, pas de « closing ». Les feedbacks reçus après l’évènement renseignent à souhait sur la réussite de l’opération.
En définitive, la maitrise de la communication est l’apanage des hommes intelligents, flexibles et clairvoyants. Tel un phénix, il renait des cendres de ses détracteurs.

Le deuxième aspect à relever, c’est la maitrise des dossiers les plus complexes liés aux contrats de pétrole et de gaz, la pertinence et l’opportunité des investissements. Cela fait de lui, indiscutablement, un homme d’Etat. Celui-ci doit, en toute circonstance, insuffler une démarche qui ne vise que l’intérêt national. En somme, Idrissa Seck incarne ce leader global qui est seulement obnubilé par l’intérêt général.
Les questions sur l’effondrement du système éducatif, la « bombe sociale » (chômage massif des jeunes), le désarroi des agriculteurs, l’échec de la CMU, la justice manipulée ont été passés en revue avec précision, classe et détermination.
Le Président de Rewmi n’a fait que rappeler ce que tous les sénégalais savaient déjà : un pays où ses fils souffrent ! Cela peut se constater partout au Sénégal : Du Cayor au Sine-Saloum, en passant par le Baol. Le vœu le mieux partagé est le départ de Macky en 2019 !

Enfin, pour ceux qui reprochaient au Président Seck de ne point venir avec des propositions, ils ont dû déchanter. La proposition sur la réhabilitation de notre pays comme « République sénégalaise » est inédite, pertinente et libératrice. Force est de reconnaitre que notre pays a des valeurs sur lesquelles il faudra s’appuyer et briser les chaines mentales et physiques pour une véritable liberté et indépendance.
Mieux, Idrissa Seck nous rassure avec une note hautement républicaine en promettant qu’il ne sera pas le Président du Conseil Supérieur de la magistrature. Aussi, il ne présidera plus les reines de son parti. Eh bien, il a compris que trop de pouvoir mène vers une perte certaine de la notion de pouvoir.
Voilà une position réconfortante venant d’un prétendant à la magistrature suprême !
Ceux qui veulent débattre n’ont qu’à s’aligner derrière leur chef, le Président Macky Sall qui devrait faire face à Idy. D’ailleurs, le débat a bel et bien commencé et que le travail de l’APR devrait être une tentative de répondre aux vrais questions qui intéressent les sénégalais : ressources minières, sécurité, chômage des jeunes, enseignement, agriculture, santé etc.

L’APR est dans une logique très simple : à défaut de faire face à Idy de façon intellectuelle et intelligente, ils versent dans leur sport favori qui n’est rien d’autre qu’insulter.

Phénix Orange

9 Commentaires

  1. Qui ose debattre avec le professeur Seck je ne le vois pas dans l’APR. Ils sont tres nuls et ne savent pas communiquer.
    Idrissa Seck c’est le nouveau Mamadou Dia. Qu’Allah lui accorde sa grace et sa misericorde là oú il se repose

  2. VOUS GAGNERIEZ A UTILISER UNE FORME PLUS SOUPLE.

    « PRESIDER LES REINES DE SON PARTI »…..2 FAUTES EN UN SEUL SEGMENT DE PHRASE. C’EST PAS ACCEPTABLE A CE NIVEAU ET SURTOUT POUR DEFENDRE UN MONSIEUR AUSSI POINTU QUE IDRISSA SECK.

  3. C’est un homme fini. On ne débat pas avec un homme fini. Idy parle bien. Mais il n’a pas de valeurs. Le plus important c’est les valeurs.

  4. Demander à l’APR de débattre ? Autant demander à Mme Grenouille sa queue.
    Pourquoi Mimi Touré avait émis l’idée d’un recrutement de 600 débatteurs pour l’APR ?
    N’est ce pas parce qu’elle avait constaté, et avec elle tous les dirigeants de l’APR, la nullité de ceux qui composent ce parti ? A l’APR il est plus facile de trouver un insulteur qu’une personne intelligente.

  5. UN BEL AVENIR POLITIQUE DANS LA CINQUIÈME RÉPUBLIQUE (DÉ-LAÏCISÉE) – OUI, LE TEMPS DE LA DÉ-LAÏCISATION DE NOTRE RÉPUBLIQUE A SONNÉ !!! Incontestablement, Idrissa Seck a des connaissances certaines sur le Livre (le Coran) qui est une confirmation des révélations antérieures (Thora, Évangile) et qui est une explication de toute chose (Cor. 16 : 89 – Les Abeilles – An-Nahl) ; cela devrait lui donner une vision plus pertinente que celle de la plupart des hommes politiques ; et pour le soutenir, je n’attends de lui qu’il se prononce sur la laïcité qui est véritablement à l’origine de tous nos maux.
    Oui ! Je reste convaincu – à l’instar des vrais croyants, toutes confessions et toutes obédiences confondues, qu’on ne peut pas édifier une cité juste, paisible et prospère, en dehors de Dieu – l’Omniscient et l’Omnipotent. Et en vérité, il devient de plus en plus évident pour beaucoup d’intellectuels musulmans qu’il faut nécessairement changer de paradigme pour pouvoir élucider les problématiques de l’heure. Oui, il faut une autre approche inspirée de la Religion pour pouvoir décrypter la situation chaotique actuelle que l’approche laïque républicaine ne peut plus appréhender, du fait d’une faiblesse structurelle liée à l’exclusion de la dimension spirituelle dans son champ d’investigation et d’intervention ; en effet, la laïcité, celle que nous avons héritée du Colonisateur, c’est, en d’autres termes, ‘’Dieu entre parenthèses’’ (ou ‘’Tout sauf Dieu’’) ; et c’est dire qu’elle renferme, en elle-même, les germes de son autodestruction, à plus ou moins long terme – Il ne peut pas en être autrement, car toute édification, en dehors de Dieu est inexorablement appelée à la destruction (Cor. 29 : 41-43 – L’Araignée – Al-Ankabût). Ainsi, en se détournant délibérément des commandements d’Allah et de la Tradition du Prophète (PSL) – notre modèle parfait et éternel maître à penser, nos hommes politiques ont refusé le véritable développement et choisi la voie de la perdition ; en témoigne le fait que depuis plus de cinquante ans, aucun homme politique n’a véritablement réussi sa mission ; et ce n’est pas ce gouvernement là qui fera l’exception, malgré toutes les promesses faites sur l’émergence. Il urge de réformer notre vision du monde (au plan politique, économique et social) et de la conformer à la perspective que notre noble religion nous a explicitement tracée. Oui, rompre avec l’option laïque et changer de comportement (moral) ou périr !!! Un débat sur la laïcité s’impose !!! [Une voie obligée pour réorienter notre pays sur la véritable voie de l’émergence !!!]. https://docs.google.com/document/d/1KbhPzL9ONEnNYYSRH30DmzZ_wT59Z67kPPjNXgQMX5U/edit?usp=sharing

  6. que le ridicule ne tue pas au SENEGAL se confirme jour après jour ,voila que des APERISTES nous parlent de valeurs et en meme temps ils dilapident et detournent les ressources du pays et nous nous demandons encore quelle est l´interpretation juste de MACKY QUAND IL NOUS PARLE DE GESTION SOBRE ET VERTUEUSE.Ca fait des mois que SONKO demande a debattre avec un des leurs ou tout le gouvernement reuni mais ils ont toujours repondu avec les injures domaine dans lequel ils sont champions.

  7. ils débattrons jamais avec idy;, ils n’ont pas de réponses aux questions posées, ils ne ferons que baver, mais leurs baves n’atteindrons jamais la blanche colombe

  8. Vous confirmez tous que Mr Seck est un beau parleur qui maîtrise son verbe,c’est peut être un don.Ca s arrête la et ça ne développe pas une municipalité ,encore moins une région ,2 mandats ou il s’est illustré par son absentéisme .
    Il faut être plus exigeant avec nos prétendants ,intéressons nous aux faits pas à la réthorique .
    Qui est Mr Seck?
    C’est quoi son parcours?
    Ses performances durant ses années au pouvoir depuis Le ministre du commerce ?
    Ses activités depuis 2004?
    Ou tirent ils ses moyens qui lui permettent ce train de vie?
    Ou se soignent ils?
    Ou sont scolarisés ses enfants?
    À mon avis c’est mieux de brandir ses qualités d orateur.
    Un président doit être un exemple,une référence et surtout un patriote.
    On ne peut pas se soigner à Neuilly et parler de souveraineté .
    Wa Salam

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here