XALIMANEWS : les organisations de la société civile se sont penchées sur la situation politique nationale préélectorale à la suite de l’atelier qui s’est tenue à Gorée le 2 et 3 août 2018. Voici, in extenso, le contenu du communiqué :

La démocratie sénégalaise, a fait incontestablement des avancées majeures ; depuis l’élaboration et l’adoption du code consensuel de 1992 à nos jours en passant par les différentes concertations sur le processus électoral. Grâce à cette dynamique, notre pays a connu, en l’espace de douze années, deux alternances démocratiques et pacifiques saluées par le monde entier.
Ces acquis démocratiques sont le fruit de combats menés par toutes les parties prenantes mais relève aussi de la maturité de notre peuple et de l’engagement de la société civile qui, dans des moments historiques, a su adopter une posture responsable, constructive et s’inscrire dans une approche proactive, d’offre d’actions, d’outils et d’instruments ; contribuant à réduire les clivages et à transcender les crises consubstantielles à toute démocratie en cours de maturation.
Aujourd’hui, au regard des incertitudes qui pèsent sur l’organisation des élections et des tensions qui en découlent, nous risquons d’assister à un lourd contentieux préjudiciable à la tenue d’élections paisibles si cette tendance arrivait à se maintenir. Depuis l’élection présidentielle de 2000, nous n’avons jamais assisté à un dissensus et des désaccords aussi profonds sur le processus électoral :
• Rupture du dialogue politique,
• Désaccords autour du processus électoral,
• Récusation du Ministre de l’Intérieur par l’opposition quant à sa capacité à organiser les prochaines consultations en toute impartialité,
Autant de facteurs qui nous préoccupent et nous inquiètent.
Face à cette situation, un changement de paradigme est plus que nécessaire avec la mise en place d’un cadre de mise en synergie des organisations de la société civile autour de la question électorale afin de prévenir les risques d’un contentieux électoral préjudiciable à une gouvernance démocratique.
Tenant compte de ce contexte préélectoral tendu et des difficultés électorales et post électorales auxquelles le Sénégal risque de faire face, nous Organisations de la société civile sénégalaise, décidons de mettre en synergie nos actions autour des principes et valeurs suivants :
? Contribuer à la consolidation du cadre démocratique et consensuel grâce à une démarche holistique inclusive d’analyse, de recherche, de monitoring et de veille ;
? Promouvoir la médiation citoyenne afin de favoriser un dialogue inclusif entre les acteurs politiques ;
? Travailler à ce que les choix électoraux soient bâtis sur des offres programmatiques pour donner du sens aux principes de souveraineté du peuple ;
? Favoriser la participation politique massive et inclusive des citoyens par des activités de mobilisation et sensibilisation ;
? Travailler à asseoir une culture de redevabilité politique pour aider à la décision électorale des citoyens ;
? Travailler à favoriser la transparence du processus électoral.

Notre cadre d’action réaffirme sans équivoque son équidistance vis-à-vis de toutes les formations et coalitions politiques. Il entend œuvrer avec les pouvoirs publics, les organes de gestion des élections et toutes les parties prenantes à la compétition politique afin de trouver ensemble, grâce aux vertus du dialogue et de la concertation, les consensus nécessaires à l’organisation d’un scrutin apaisé et crédible, condition indispensable à la sauvegarde de la paix civile et de la cohésion sociale.
Le cadre est ouvert à toutes les organisations de la société civile qui exprime le désir d’y adhérer dans le respect du Code de conduite et des principes d’indépendance.

Fait à Dakar le 03 Aout 2018
LES ORGANISATIONS SIGNATAIRES
– ARTICLE 19
– AMNESTY INTERNATIONAL
– ANAFA
– ASSOCIATION DES JURISTES SENEGALAISES
– CONGAD
– COSCE
– COMMISSION JUSTICE ET PAIX DE L’EGLISE
– ENDA GRAF SAHEL
– ENDA DIAPOL
– FORUM CIVIL
– FORUM SOCIAL SENEGALAIS
– FORUM DU JUSTICIABLE
– GRADEC
– GOREE INSTITUT
– HANDICAPFORM EDUC
– INSTITUT DES DROITS DE L’HOMME ET DE LA PAIX
– LIGUE SENEGALAISE DES DROITS HUMAINS
– O N G 3D
– O N D H
– PACTE
– PLATEFORME DES ACTEURS NON ETATIQUES
– REPSFECO
– RADI
– RADDHO
– RESEAU SIGGIL JIGUENN
– WANEP-SENEGAL
– ALIOUNE TINE

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here