Homicide involontaire. C’est le délit que les hommes du Commissaire Aliou Ba du commissariat des Parcelles assainies (PA) ont collé à A. Fall, déféré hier au parquet. Ce sexagénaire est accusé d’être l’auteur de l’incendie qui a coûté mercredi dernier la vie à cinq frères et sœurs germains, aux PA. Mais devant les enquêteurs, il a plaidé la thèse de l’accident avant de regretter son geste. Si son déferrement a tardé, c’est parce que les policiers attendaient le rapport de l’autopsie. Un document médical qui révèle que les enfants de Ousseynou Dias sont morts ‘’suite à une asphyxie par inhalation excessive de fumée d’incendie’’.

Lors de ses différentes auditions, le suspect qui se présente comme un transitaire est largement revenu sur les circonstances de cette tragédie ayant sombré toute une famille dans la désolation. A. Fall a laissé entendre qu’il était absent au moment de l’incendie et n’a été informé que vers les coups de 9h du matin. Et qu’au moment où il voulait en savoir davantage sur les circonstances, il a été arrêté par les badauds qui s’étaient donné rendez-vous devant la maison mortuaire. ‘’Ce jour-là, je suis sorti de la chambre vers 6h du matin. Auparavant, j’avais allumé une bougie. Je regrette sincèrement ce qui s’est passé. Les victimes étaient mes petits-fils. Leur papa est mon neveu ’’, a laissé entendre le mis en cause lors de son face-àface avec les enquêteurs. Il a aussi dévoilé son passé carcéral en soutenant avoir été condamné et purgé une peine pour les délits de vol. ‘’Je suis un alcoolique certes mais le jour des faits, quand je sortais de la maison, je n’étais pas ivre’’, a-t-il poursuivi. Pour les besoins de l’enquête, J.P . Dias, grand-père paternel des victimes, a été aussi auditionné.

Il est revenu sur les détails de ce drame familial en indiquant qu’il n’a pas pu sauver ses petits-fils à cause des flammes. ‘’Quand on s’est levé, le feu s’était déjà propagé partout et les enfants étaient en train de dormir à l’intérieur. Il a fallu l’intervention des Sapeurs pompiers pour maîtriser le feu’’, a narré le vieux. A l’en croire, M. Fall n’est pas en possession de toutes ses facultés mentales du fait de son état alcoolique et de drogué. ‘’Leur père est en détention. Quant à leur maman, elle a abandonné le domicile conjugal depuis deux mois’’, a dit, meurtri, le grand-père.

lignedirecte.sn

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here