Premier consensus fort : Les personnalités chargées de présider les discussions, la commission cellulaire sous la coordination du Général Mamadou NIANG
Deuxième consensus fort : Le code de conduite
La Commission politique avait établi un Code de Conduite qui a fait l’objet d’amendements avant d’être adopté à la 3éme séance du 18 juin 2019. L’élaboration des Termes de Référence avait également fait l’objet de longues discussions avant d’aboutir à un accord dont la synthèse a été amendée par les différentes entités ( Société civile, l’opposition, Non-alognés, la majorité, l’administration, commission cellulaire)Troisième consensus fort : Les thèmes de discussion
La Commission politique a aussi convenu de discuter les thèmes suivants :
1.   Processus électoral

Ø  Evaluer et valider le processus électoral, de la refonte partielle à la proclamation des résultats de l’élection présidentielle de 2019 ;

Ø  Auditer le fichier électoral ;Ø  Discuter et arrêter les modalités globales d’organisation des élections départementales et municipales (parrainage, caution, mode d’élection des maires, des Présidents de Conseil départemental et le bulletin unique).

2.   Démocratie, libertés et droits humains

Ø  Discuter et valider le statut de l’Opposition et de son Chef ;

Ø  Evaluer et renforcer le rôle des partis politiques dans notre démocratie (création, vie, coalition, fusion et financement) ;

Ø  Discuter de la mise en place d’un cadre normatif de l’action politique et citoyenne (renforcer les droits fondamentaux des citoyens et les libertés des acteurs politiques).3. Réformes institutionnelles/ Organes de gestion des élections

Ø  Discuter des rôles et place de la justice dans le processus électoral ;

Ø  Discuter des Autorités en charge de la gestion des élections ;

Ø  Faire la revue du Code électoral ;

Ø  Faire instituer un cadre permanent de suivi du processus électoral ;

Ø  Discuter de la rationalisation du calendrier républicain ;

Ø  Réfléchir sur l’institutionnalisation du dialogue et de la médiation politique.Quatrième consensus fort : Les accords sur le processus électoral *

(A la date du mardi 26 septembre 2019 )
Vous pouvez donc constater que les travaux se déroulent correctement et dans une bonne ambiance.
Les accords notés ci-dessus ont été adoptés par tous les membres de la commission politique du dialogue national.
Rappel des membres de la commission politique
•ADMINISTRATION•ORGANISMES DE CONTROLE•NON-ALIGNES•OPPOSITION•MAJORITE•SOCIE

–     Report des élections locales du 1er décembre 2019
–     Audit du fichier électoral par un cabinet indépendant
–     Evaluation du processus électoral, de la refonte partielle de 2016 à la proclamation des résultats de l’élection présidentielle de 2019 (prévus sur une période de 6 mois) par un cabinet indépendant
–     Election des Conseillers municipaux et départementaux au suffrage universel direct de même que le Maire, le Président du Conseil départemental et les Conseillers élus
–     Harmoniser le pourcentage de la répartition des sièges des élections départementales  avec les élections municipales ( 45% au scrutin liste majoritaire et 55% au scrutin de liste proportionnelle)
–     Projet de Règlement Intérieur de Conseil pour le bon fonctionnement des Conseils municipaux  à soumettre aux élus locaux
–     Restauration de la liste proportionnelle de ville
–     Accord sur l’élection de la tête de liste proportionnelle comme maire de ville(55% sur la liste proportionnelle) et 45% issus des conseillers élus sur les listes majoritaires des communes constitutives de la ville.
–     Obligation de présenter deux listes (proportionnelle et majoritaire) aux élections départementales

Modou FALL

Dëgg moo woor

Membre de la Commission Politique du Dialogue National

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here