Il y a quelques décennies Rosa Park avait décidé de ne pas se lever dans un bus réservé exclusivement pour les blancs .

Sadio Mané a décidé aujourd’hui de ne pas s asseoir à cette cérémonie . C est fini le temps de l injustice sportive , on est plus prêt à tout cautionner . Peu importe la raison on va te supporter contre vent et marée .

Une autre époque , même combat . Tellement fier de toi , tout le monde sait que ce Ballon d or était le tien .

Pas de présence physique de Sadio Mané , de Mohamed Salah et de Ryad Mahrez présent dans le Top 10 du ballon d or france football .

A travers ses absences c est L Afrique qui dit NON à la Discrimination dans le football .

On ne va plus s asseoir à votre table , si vous ne nous servez pas les mêmes mets .

STAND UP AFRICA .

1 Commentaire

  1. A mon avis, parler de racisme ou de je ne sais quel complot contre l’Afrique et ses joueurs est trop excessif ! Ce ne sont pas que les pays Européens dont les journalistes votent ! Même moi, en classe footballistique pure, ne n’aurais pas voté Sadio Mané avant M’bappé que personne n’a entendu protester. pour info :

    Créé en 1956 par France Football, le trophée qui récompense le meilleur joueur de l’année n’a toutefois pas toujours existé sous sa forme actuelle. La distinction, réservée jusqu’en 1995 aux seuls joueurs européens, évoluant dans un club européen et décernée par des journalistes internationaux, s’est peu à peu ouverte aux joueurs étrangers évoluant en Europe puis à toutes les nationalités en 2007. Ce qui explique pourquoi ni Pelé ni Diego Maradona, qui ont pourtant soulevé la Coupe du monde, ne l’ont jamais remporté.
    Un mode d’attribution revu et corrigé

    Son mode d’attribution a évolué en 2010 avec la fusion des titres de Ballon d’Or et de meilleur footballeur de l’année Fifa. Dès lors, le panel a été élargi et le système de notation revu. Le classement a été établi en fonction du vote des 208 sélectionneurs des pays membres de la Fifa, des 208 capitaines des sélections ainsi que d’un panel de 208 journalistes représentant les pays qui composent la Fifa. De là sont nées plusieurs polémiques puisque sélectionneurs et capitaines privilégiaient un vote pour un compatriote ou un partenaire de club, avec pour conséquence directe de ne pas récompenser le meilleur joueur de l’année (Wesley Sneijder en 2011 ou Franck Ribéry en 2013) mais avant tout le meilleur joueur du monde.

    Avec la fin du partenariat entre France Football et la Fifa, acté en septembre 2016, le magazine a choisi de revenir à une formule plus traditionnelle en s’appuyant sur ce qui avait fait le succès du Ballon d’Or jusqu’alors : le vote unique des journalistes. La liste de 23 joueurs prédéfinie où chacun attribuait des points a laissé place à une liste de 30 nommés publiée en octobre. La deadline pour voter est fixée à novembre.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here