Le sommet historique prévu le 12 juin à Singapour entre le président américain et le dirigeant nord-coréen est toujours incertain. Donald Trump qui recevait ce mardi le président sud-coréen à la Maison Blanche a déclaré qu’un report de la rencontre était possible.

Avec notre correspondante à Washington,  Anne Corpet

Trois semaines tout juste avant une rencontre que le président américain n’a cessé de présenter comme historique, le doute subsiste sur la tenue du sommet de Singapour.

« Nous posons certaines conditions et je pense que nous allons obtenir satisfaction et sinon la rencontre n’aura pas lieu, et dans ce cas, ce sera peut-être pour plus tard. Le sommet aura peut-être lieu à une autre date. On verra », a déclaré Donald Trump.

Le président américain demande aux Nord-Coréens de s’engager sur la dénucléarisation de leur pays. En échange, Donald Trump promet de garantir la sécurité de Kim Jong-un et lui assure de radieuses perspectives :

« Nous lui garantirons sa sécurité et nous en avons parlé de cela dès le début.Il serait en sécurité, il serait heureux, son pays serait riche et d’ici 25 ou 50 ans il pourrait regarder en arrière et être très fier de ce qu’il a accompli pour la Corée du Nord et pour le monde entier. »

Mike Pompeo, le secrétaire d’Etat américain qui a rencontré à deux reprises le dirigeant nord-coréen, s’est dit confiant sur l’organisation du sommet. L’agence de communication de la Maison Blanche partage cet optimisme : elle a déjà édité une pièce commémorative du sommet sur laquelle sont gravés les portraits de Donald Trump et de Jim Jong-un.

auteur-rfi

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here