XALIMANEWS : Cheikh Tidiane Seck, le président de la fédération nationale des cadres libéraux, se veut très clair sur l’appel du chef de l’Etat Macky Sall. Ce dernier appelait l’opposition au dialogue après la signature de la loi Parrainage, ayant causé beaucoup de polémiques et de manifestations.
De son avis, le chef de l’Etat, ne l’a pas fait dans les règles de l’art. A en croire Cheikh Seck, le PDS constitue l’opposition significative, et l’a montré pendant les élections passées. Ainsi le chef de l’Etat doit obligatoire trouver un terrain d’entente avec ledit parti. Sinon, « le contentieux électoral continuera à demeurer », a-t-il lancé sur Rfm midi.
Il précise par ailleurs que les membres de la fédération des cadres libéraux, n’ont jamais dit qu’ils ne passeront pas à la table de négociation sans la libération de Karim Wade.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here