Comment faire de la publicité sur xalima.com ?


Publie le: Vendredi 25 janvier, 2013

Eclairage de Serigne Madior CISSE sur l’extrémisme islamique. Par Dr Mouhamadou Bamba Ndiaye

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

(Interview de S. E. Serigne Madior CISSE sur « l’Islam, la laïcité et le terrorisme »).

L’extrémisme religieux a particulièrement marqué les années 90, avec l’éclosion de nombreux foyers de tensions dans le monde musulman ; ce qui interpellait forcément les musulmans, mais suscitait aussi beaucoup d’interrogations et d’appréhensions chez les non musulmans. Ce fléau rampant s’est ensuite exacerbé et atteint son paroxysme avec les odieux attentats du 11 Septembre ; depuis lors, on note un cycle infernal de violence en Irak, en Afghanistan et au Pakistan. Et depuis quelques temps, l’Afrique de l’Ouest, qui était jusque-là indemne de ce fléau, inquiète ; oui, le terrorisme islamique s’est bel et bien installé. Et malheureusement, tout donne actuellement raison à S. E. Serigne Madior Cissé qui s’est inquiété très tôt du terrorisme islamique ; il déclarait, il y a plus dix ans – bien avant le ‘’11 Septembre’’ – qu’il était impérieux de le prévenir par une large sensibilisation ; en vérité, il avait rapidement perçu qu’il s’agissait essentiellement d’un problème d’interprétation du message islamique lié à son caractère parabolique. Oui, la lutte contre le terrorisme est surtout une affaire de lutte contre l’égarement et l’obscurantisme liés à des courants de pensées très nocifs véhiculés par les Shiites et certains sunnites (salafistes) prétendant être des ‘’réformateurs’’. Ainsi, s’appuyant sur le Saint Coran et la Tradition du Prophète (PSL), S. E. Serigne Madior Cissé éclaire notre lanterne et nous donne le remède incontournable de ce fléau. Et voilà, en toute clarté, la quintessence de son message, en ces termes (in memoriam) :

« L’Islam, dans un souci de tolérance, prône l’obéissance des musulmans vis-à-vis des détenteurs du commandement … alors même qu’ils ne se conforment pas à une partie ou à l’intégralité des prescriptions du Coran et de la Sunna, dans l’unique but de préserver sa communauté. La seule limite qu’il pose au devoir d’obéissance réside dans l’atteinte à la prière : tant que la liberté de prière sera garantie aux musulmans et tant que le dirigeant accomplira la prière, la communauté et le pouvoir restent islamiques et la lutte armée proscrite …

Le Messager d’Allah (PSL) a dit en ces termes : « Vous aurez des chefs et vous les verrez agir en bien et en mal. Celui qui réprouve (les mauvaises actions) sera considéré comme innocent et non celui qui les suit avec satisfaction. On lui demanda : est-ce qu’on les combat par la force (ceux qui agissent en mal) ? Il (psl) répondit : Non ! Tant qu’ils accomplissent la prière’’. ‘’Si vous constatez quelque chose de répréhensible chez vos chefs, réprouvez l’action et n’enlevez rien de votre obéissance à leur égard (Rapporté par Mouslim).

Malgré toutes ces interdictions de la rébellion et de la désobéissance, certains se permettent, à tort, de recourir à la force contre les autorités musulmanes de leur Etat. Oui, les sources islamiques sont explicites : selon le Prophète (PSL), ‘’sera considéré comme étant mort dans l’ignorance (non musulman), quiconque meurt après s’être rebellé et écarté ainsi de la communauté’’ ; … ‘’Ne peut se réclamer de moi, quiconque de ma communauté s’en prendra à une autre partie de ma communauté, combattant sans distinction les bons et les pervers, et sans considération aucune pour les croyants et les non musulmans protégés’’ (Rapporté par Mouslim). De nos jours on aurait dit tout simplement que ce hadith nous enseigne que tous les citoyens ont les mêmes droits dans un contexte d’Etat de droit sans discrimination aucune, notamment celle fondée sur la religion. … Et pourtant certaines personnes se sont permises de dire, au nom de l’Islam, que la propagation de l’Islam par la guerre est au-dessus des cinq piliers de l’Islam et que le djihad ne prendra fin qu’avec la ‘Umma généralisée à l’ensemble du monde !

Et certainement, un important problème d’interprétation est à éclaircir à ce propos ! Cet éclairage passe d’abord par la précision de la notion de djihad … En réalité, au plan étymologique, le djihad renvoie à l’effort. Il peut être un effort de guerre, lorsque les intérêts supérieurs de la ‘Umma sont menacés ou compromis. Ces intérêts sont symbolisés par le droit et la liberté de prier, d’adorer Dieu – le Maître de l’Univers. En cas d’atteinte, le recours à la force armée devient licite. Oui, l’Islam ne tolère que la politique défensive en matière de lutte armée : ‘’Quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui, à transgression égale’’ (Sourate 2, verset 194) ; ‘’ Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes, Allah n’aime pas les transgresseurs. Et tuez- les ou que vous les rencontrez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : la sédition (fitna) est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée Sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants. S’ils cessent, Allah est certes, Pardonneur et Miséricordieux. Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sédition (fitna) et que la religion soit entièrement à Allah Seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes (Sourate 2, versets190-193). [Certains oulémas ont traduit, à tort, le terme de ‘’fitna’’ (sédition) par idolâtrie ; thèse privilégiée par la plupart des groupements extrémistes pour légitimer le djihad offensif et les ‘’campagnes d’islamisation’’, alors qu’il ne s’agissait que d’une situation particulière qui avait dicté, en son temps, la guerre contre les idolâtres de la Mecque, pour faire cesser les agressions, les persécutions et les atteintes de toutes sortes dont étaient victimes les musulmans. Et tel n’est plus le cas, car la liberté religieuse est actuellement garantie dans la presque totalité des pays]. … .

[En vérité, pour interpréter cette référence coranique, il faut garder à l’esprit les versets suivants :] ‘’Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement (Sourate 2, verset 256) ; ‘’Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule communauté (une seule confession), or, ils ne cessent d’être en désaccord, sauf ceux à qui ton Seigneur a accordé miséricorde. C’est pour cela qu’Il les a créés (Sourate 11, verset 118) ; ‘’Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi (le Prophète) de contraindre les gens à devenir croyants ; alors qu’il n’appartient nullement à une âme de croire si ce n’est avec la permission d’Allah (Sourate 10, versets 99-100). Ce serait une prétention démesurée, une position rebelle à la loi d’Allah que de vouloir être plus ‘’royaliste que le roi’’ en tentant de réaliser par les armes ce que le Seigneur considère comme étant impossible, voire contre-nature. N’y a-t-il pas là tout simplement une volonté délibérée d’utiliser l’Islam comme alibi au service d’une cause inavouée dont la finalité lui est complètement étrangère ? …

Ainsi, de notre point de vue, cet éclairage précieux de Son Eminence Serigne El Hadj Madior Cissé devraient contribuer à apporter les rectifications doctrinales qui s’imposent pour combattre l’ignorance et guérir la ‘’névrose des islamistes’’ – une véritable distorsion mentale liée à une inertie dans la compréhension des Textes Sacrés et qui, comme toute névrose, génère forcément de la violence (verbale ou physique).

Au demeurant, la lutte contre le terrorisme, n’est rien d’autre que la croisade contre Satan et ses suppôts – dont l’Antéchrist (le Messie de l’égarement) qui, selon le Prophète (PSL) sera le plus grand fauteur de troubles de la fin des temps et dont la mort est programmée avec l’avènement du Mahdi (substitut du ‘’Christ de la Parousie’’). Oui, l’Antéchrist – l’ « Axe du Mal » est le seul responsable !!!

[Interview de S. E. Serigne Madior CISSE sur « l’Islam, la laïcité et le terrorisme ». Propos recueillis et présentés par le Professeur Abdoullah CISSE, Agrégé en Droit des Universités) – Spécial Ihsaan, Janvier 1999].

[Introduction, choix des extraits et conclusion. Dr Mouhamadou Bamba Ndiaye (mission de confirmation du Mahdi : http://sites.google.com/site/missionmahdi/ ].

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous



A propos du site ou journal

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

XALIMA SUR FACEBOOK

XALIMA ON FACEBOOK
Lire les articles précédents :
total
Contre le terrorisme: Total réserve sa sécurité au Sénégal

Total a renforcé la sécurité de ses personnels en Algérie et dans d'autres pays africains suite à la prise d'otages...

Fermer

Eclairage de Serigne Madior CISSE sur l’extrémisme islamique. Par Dr Mouhamadou Bamba Ndiaye