l est bien entendu évident que Zinédine Zidane n’a pas accepté de revenir sur le banc du Real sans avoir préalablement obtenu du président Florentino Pérez de nombreuses garanties pour la saison prochaine. À commencer par une grande liberté pour décider du départ et de l’arrivée de certains joueurs. Le Français souhaite travailler avec des professionnels totalement impliqués dans son projet et n’a pas envie de traîner comme des boulets ceux qui, au cours de son premier passage à la tête de l’équipe madrilène, ont posé des problèmes. Notamment dans le comportement au quotidien.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here