129 Français morts en un seul jour ! Et la terre tremble ! L’ONU se rappelle qu’elle a été créée pour assurer la sécurité collective au niveau mondial. Son « gouvernement », le Conseil de sécurité fait exceptionnellement l’unanimité. La Russie, longtemps indexée dans sa dérive autoritaire portée par un nostalgique des années de guerre froide, est courtisée. Le futur oligopole anti-terroriste se déploie, coaché par des super puissances, anciens vainqueurs du dernier conflit mondial. Le nouveau « nouvel » ordre mondial se dessine pour panser les blessures béantes de la mère patrie des droits de l’Homme. La France ! La Chine rejoindra bientôt le nouvel oligopole anti-terroriste, lorsque comme la Russie, elle recevra des garanties de présence dans les futures transactions sur le pétrole désormais sous le contrôle de Daesh qui, lui, sera temporairement anéanti après avoir été amputé de sa source principale de revenu (les avions russes ont reçu depuis hier comme mission de cibler tous les camions citernes identifiables sur les routes irakiennes ou syriennes).
Pendant ce temps, toutes les semaines, depuis plus de deux ans, des centaines de personnes meurent au Nigéria sous les coups de la même sauvagerie obscurantiste désormais estampillée EIAO (État islamique en Afrique de l’Ouest). Mais les morts Nigérians n’ont pas la même dignité que les morts français ! Ils ne susciteront donc pas la même indignation ! Ils n’inspireront guère les même procédés géniaux qui accouchent les mesures de choc et produisent les alliances les plus inattendues pour vaincre un ennemi pourtant commun : le radicalisme islamique avec ses nuances lisibles selon ses lieux de déploiement : version tropicale et version occidentale. Le pauvre a-t-il tort d’être pauvre ? Les faibles ont-il tort d’être faibles? Non, dans le monde en général! Oui, dans le monde de la politique en tout cas! L’admettre aide seulement à comprendre que l’analyse politique s’accommode mal des catégories de la morale comme disait Aron et comme le répétait à l’envi Henry Kissinger (tous deux, théoriciens de l’approche réaliste des relations internationales; ils n’ont rien inventé au passage, Hobbes et Machiavel l’avaient dit bien avant eux dans des mots qu’ils ont cherché plus à paraphraser pour échapper à l’accusation de plagiat). Le comprendre aide aussi à relativiser ! À supporter sa dignité étouffante de pauvre ! À ravaler sa colère ! À élever le niveau de son indignation de démuni au cynisme des plus puissants !
Je m’arrête là ! Fatigué de réfléchir et d’écrire sur la barbarie des radicaux islamistes (ces illuminés absurdes qui ont réécrit le texte sacré et réaménagé le paradis céleste à leurs goûts égocentriques) enfantés par les injustices sociales, entretenus par les « princes » jouisseurs qui imposent la Charia à leurs sujets en s’appliquant eux-mêmes le principe de dérogation, trop longtemps tolérés voire soutenus par ces grandes puissances aveuglées par les intérêts du moment et en panne de prospective politique.

Ce monde est tristement injuste ! Une boutade pour ne pas finir…

Pr Ndiaga Loum, UQO

PARTAGER

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here