XALIMANEWS ; C’est officiel
La Cour Surprime a rejoint le parquet général qui avait requis le rejet des pourvois introduits par les avocats de l’ancien directeur du Cadastre Tahibou Ndiaye.
Tahibou Ndiaye et sa famille réclamaient l’annulation de l’arrêt de condamnation de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) prononcé en novembre 2015. Leurs conseils estime que la décision rendue par le juge Henry Grégoire Diop « ne reposait sur aucune base légale ».

Retenons : Tahibou Ndiaye, son épouse et ses deux filles adoptives ont été condamnés par la Cour de rÉpression de l’enrichissement illicite, respectivement à des peines de 5 ans ferme, 1 an ferme et 2 ans avec sursis et une amende de 2.060. 924. 263 Francs CFA pour chacun des prévenus

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here