XALIMANEWS : Annoncé à Dakar dans les prochains jours en vue de la campagne électorale, l’ancien chef d’Etat, Abdoulaye Wade s’est confié dans les colonnes du journal La Tribune. La tête de liste de la Coalition Gagnante Wattu Sénégaal est revenue sur pas mal de sujets qui avait fait couler beaucoup d’encre allant de l’emprisonnement à l’exil de son fils Karim Wade, des élections législatives entre autres.
Pour ce qui est de l’affaire Karim Wade, Me Wade estime que son fils a été la cible de l’actuel chef de l’Etat qui voulait coute que coute en découdre avec lui au lendemain de sa chute du pouvoir.
«Macky Sall a nommé ses magistrats et il a dressé une liste de 20 personnes qui étaient ciblées par la Crei, seul Karim Wade a été jugé. J’aurai compris si Karim était le premier sur la liste. Mais non, et on a remué ciel et terre, avec des enquête et des commissions rogatoires, pour chercher des preuves compromettante contre Karim Wade. Mais, ils ont fait chou blanc. Macky Sall doit dire combien d’argent, il a dépensé sans rien trouver. Le seul argent qu’il déclare avoir trouvé m’appartient. Dans le domaine bancaire, si l’on détient de l’argent dans son compte, il y a ce qu’on appelle la traçabilité. Pourquoi donc n’a-t-il pas essayé de suivre les traces. C’est parce qu’il sait qu’il aboutirait à mon compte(…) Donc, il n’a vu aucun argent à part le mien. Finalement, la solution qu’il a trouvée, c’est de se tourner vers Bibo Bourgi, un ami de Karim Wade qui possédait des sociétés. C’est ainsi que qu’ils ont prétendu que les sociétés étaient la propriété de Karim ? Et que Bibo n’était qu’un prête-nom. Donc, ils ont fait beaucoup de tort à Bibo Bourgi dont le seul tort était le délit d’amitié », a-t-il soutenu.
Concernant l’exil de Karim Wade au Qatar, l’ancien Président de la République soutient que le prisonnier Karim Wade était encombrant pour le régime de Macky Sall c’est pourquoi ils ont organisé son exil au Qatar.

« La vérité est que finalement Macky Sall ne savais plus quoi faire de Karim Wade qui était devenu une patate chaude entre ses mains. C’est ça la vérité, il était dans un dilemme car il se disait que s’il le libérait Karim passerait la nuit au Palais et s’il continue à le maintenir en prison, ce sont ses partisans qui envahiraient le palais. C’est lui qui l’a dit en France, en reconnaissant que le dossier Karim Wade lui posait problème, car il est allé voir l’Emir du Qatar qui, soit disant en passant, est un ami de Karim. Il a dit qu’il traversait une situation difficile du fait que son ami était en prison et qu’il souhaite le relâcher. C’est pourquoi il lui demandait de l’aider en venant le chercher à Dakar pour l’amener au Qatar. C’est comme cela que le procureur du Qatar a été envoyé le chercher. Karim ne voulait pas sortir de prison et c’est sur mon insistance qu’il a fini par accepter d’autant que je lui ai dit que les élections étaient encore loin et qu’il pouvait aller au Qatar en attendant. Pour vous prouver que Karim était une patate chaude dont Macky Sall voulait se débarrasser, tous les papiers afférents à son voyage ont été confectionnés dans la prison pour l’embarquer nuitamment à destination du Qatar (…) Macky Sall ne veut pas que Karim revienne, c’est pourquoi, à chaque fois il invente des choses sur lui, et la dernière, c’est l’histoire de cet homme mystérieux venu du Qatar et qui a été arrêté avec cinq millions. Un vrai mystère ! D’ailleurs, l’affaire s’est vite dégonflée et elle a vite été oublié par ceux qui l’on inventé», révèle-t-il.

Justifiant sa présence aux prochaines élections législative, Abdoulaye Wade dit être très déçu par le régime du Président Macky Sall. Selon lui, d’après les informations qu’il a reçues, le Sénégal est au bord du gouffre.

«Si j’ai décidé de prendre part à ces élections, ce n’est pas de mon propre gré. Le Sénégal est en train de tomber dans la déliquescence. Le Sénégal que j’ai légué est gâté, du moins d’après ce que j’ai ouïe dire, car je n’y suis pas allé. Mais, d’après les échos qui me parviennent de partout et qui viennent de toutes les couches de la population, c’est que le Sénégal est gâté, la vie y est dure. Ce que les gens souhaitent c’est le redressement de la situation pour que le pays puisse aller l’avant. C’est pourquoi, je ne peux pas rester insensible devant de tels propos. C’est ce qui m’a poussé à m’investir où que je puisse me trouver », dit-il.

Pour terminer, le responsable politique du Parti Démocratique Sénégalais confirme Karim Wade comme seul candidat du Pds pour les élections présidentielles à venir.
« Si Macky Sall refuse qu’il se présente il n’aura pas d’élection et je tiens à l’avertir. Car c’est impensable que le Pds, plus grand parti du Sénégal, soit privé d’élection», dira-t-il.

PARTAGER

2 Commentaires

  1. il y a des sénégalais plus aptes et plus dignes de diriger le pays. on a plus besoin des wade, de macky et du PS.
    Les dynasties politiques PS-PDS, ça suffit ! Vous êtes les mêmes.
    Il faut de vrais patriotes, pas des français de cœur au palais.
    Sinon ce pays connaitra des conflits meurtriers à l’image du Liban ou de la Libye.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here