À la place de festivités en grande pompe de l’an 1 de votre réélection pour un second mandat, le 24 février prochain, il serait mieux indiqué pour vous de réunir les responsables de notre formation politique l’Apr, afin de les sensibiliser sur la pertinence de rester unis pour relever les défis qui interpellent notre pays et qui, à n’en point douter, vous tiennent à cœur.

Excellence, veuillez user de vos prérogatives de leader de l’Alliance Pour la République pour convoquer parler aux responsables et militants des bases de tout le territoire, à ceux des mouvements de jeunesse, aux cadres, aux femmes et aux leaders des mouvements affiliés. Dites leur, excellence, que l’heure n’est pas aux accusations, à la calomnie, aux attaques, à la suspicion, aux calculs…bref, à la rétrograde et gênante question de la succession au sommet. En effet, c’est à la fois maladroit et désavantageux pour nous d’alimenter des débats du genre « Tel recrute pour lui, tel autre divise le parti, tel se prépare à trahir le président, tel a des ambitions personnelles, tel et tel complotent… » Que sais-je encore ? Non, excellence, vous demeurez la personnalité la plus informée de ce pays. Si des dérives et autres attitudes prohibées ou fractionnistes ont cours dans notre parti, nous sommes convaincus que vous en êtes très au fait et prendrez les mesures qui s’imposent le moment venu. Vous constatez ainsi mon insistance sur l’urgence de faire tourner cette page qui divertit plus qu’elle ne fait avancer. Puisque je suis absolument fondé en toute bonne foi, que votre principale préoccupation de votre prise de fonction à la fin de votre mandat, n’est rien d’autre que la satisfaction maximale des préoccupations de nos concitoyens de tous âges et surtout des jeunes, composante phare de ce mandat dont nous ne sommes qu’en l’an 1 du brillant renouvellement. Je suis convaincu, comme Charles de Gaulle,  » Ceux qui cherchent à détourner les gouvernants de leurs objectifs de développement participent à torpiller les intérêts de tout un peuple, il ne faut donc jamais prêter attention à eux ».

Excellence, le Sénégal notre beau pays est une incontestable démocratie. Les institutions y vivent. C’est donc un Etat de droit au sens le plus propre du terme. Le dialogue y est une absolue réalité. Et dans la continuité des actes de gouvernance comme dans toutes les nations normales, vous gouvernez grâce à votre majorité dans les règles édictées par nos lois et règlements en vigueur. Le PSE 1 avec le PAP 2013-2018, a fini de faire des résultats concrets et ses impacts sur les populations de l’intérieur sont salués par leurs bénéficiaires eux-mêmes, partout à travers le Sénégal. Plébiscité encore le 24 février 2019, voilà excellence, que vous avez fini d’embrayer avec le PSE 2 dont les programmes et projets ont commencé à impacter positivement sur le taux de croissance qui prend en contact l’inclusion sociale pour perpétuer vos politiques hardies de développement durable. C’est ça le Sénégal de tous, le Sénégal pour tous. C’est ça le temps de l’action. Et c’est ça votre seul temps, le seul qui vaille. Celui que l’ensemble de vos souteneurs ont le devoir de comprendre et d’intégrer.

Excellence, vous êtes sur la bonne voie. Toute autre voie n’est que diversion. Heureusement que vous l’avez très vite compris. Il s’agira donc, et il me plaît de vous le rappeler, de remobiliser les troupes autour de ces idéaux pour notre pays le 24 février, et non pas de concéder le folklore autour de manifestations ou aucune réflexion ne sera opérée. Que les rangs de notre parti et de notre coalition se resserrent afin de poursuivre la mission à nous assignée par le peuple souverain du Sénégal. Ce peuple très mature et très patient nous suit et dans sa grande maturité, sait faire la part des choses à l’heure du bilan.

Excellence, l’avenir de notre nation est actuellement, comme il le fut pour vos trois prédécesseurs, entre vos mains. Veuillez dans votre sérénité légendaire, dérouler votre politique pour notre pays. Excellence, vous constaterez ainsi avec moi que seul le peuple des quatre coins du Sénégal aura à vous noter et à apprécier votre travail pour lui à la fin de votre mandat. Écoutez le mieux que n’importe qui. Ignorez les diviseurs internes, écrasez le rétroviseur vers l’opposition nihiliste et oisive. Vous sachant très à même de gérer votre agenda lorsqu’il s’agira de poser les actes politiques attendus, recevez excellence, l’expression de nos salutations les plus cordiales.

Mamadou Biguine Gueye

Enseignant-Journaliste

Coordonnateur du mouvement Malaw

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here