XALIMANEWS- Le programme 100 mille logements sociaux, initié par le gouvernement du Sénégal connait une médiatisation laborieuse. Toutefois, on ne peut pas se fier à toutes les informations selon son coordonnateur Alioune Badara Guèye, par ailleurs président de la Coopérative Habitat Emergence Sociale. Il sonne notamment l’alerte concernant les mauvaises intentions d’un certain nombre de promoteurs et explique le contenu du projet dont les maisons témoins sont, désormais, disponibles.

https://web.facebook.com/cheshabitat/videos/583353522227291/
https://web.facebook.com/watch/?v=583353522227291

5 Commentaires

  1. Si j’en avais les pouvoirs, j’organiserais un concours dans chaque Département du Sénégal pour la sélection des meilleurs maçons et autres ouvriers intervenant dans la construction de logements . Après avoir sélectionné des milliers par Département, je leur donnerais chacun ou par groupement d’intérêt économique un nombre de villas de type 3 à 5 sur des terrains du domaine national à construire au même moment. Ainsi, compte tenu du salaire moyens des ouvriers Sénégalais, ces maçons auraient des revenus conséquents pendant des mois pendant des années et ce type de villas ne reviendraient même pas à 9 millions clé en main. Quand on sait que 98% des maçon Sénégalais qui construisent les immeubles, les villas qu’on voit au Sénégal ne gagnent même pas 80.000 FCFA Net/mois, il est inadmissible que ces villas nous reviennent à 15 millions en moyenne, et hors de Dakar !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here