Le couperet est tombé sur six pensionnaires de l’Institut national d’éducation et de formation des jeunes aveugles (Inefja) de Thiès. Ces derniers sont exclus du centre car ils sont accusés d’avoir violemment séquestré, puis ligoté et agressé un autre pensionnaire, âgé de dix ans, inscrit dans l’établissement en classe de CP. D’après le communiqué signé par le directeur de l’Inefja Mansour Ndior, les faits sont survenus le dimanche 26 février 2017 et ont occasionné à la victime des blessures avec une incapacité de travail de sept jours. ‘’Cette incapacité a été dûment constatée le 27 février 2017 par le médecin du district sanitaire de Thiès’’, retrace le document.

La source d’ajouter qu’au vu de la gravité de ces événements, le Conseil de discipline a été saisi et s’est réuni le 1er mars 2017. ‘’Vu les méthodes employées, de la gravité des blessures infligées et compte tenu du fait que ces pensionnaires n’en étaient pas à leur première agression contre d’autres élèves, le Conseil a proposé à l’unanimité leur exclusion de l’Inefja, tout en leur permettant de continuer leur scolarité dans leurs établissements d’application’’, souligne le communiqué.

…Cette proposition a été approuvée par la décision ministérielle numéro 6007 du 13 avril 2017. Les incriminés ont toutefois reconnu les faits et demandé la clémence, en présence de deux de leurs représentants (un élève et un parent d’élève). ‘’Il importe de souligner que l’Administration de l’établissement a effectué toutes les démarches nécessaires afin que la plainte, déposée par le père de l’agressé auprès de la Police du 1er arrondissement de Thiès et appuyée par l’observatoire de lutte contre la maltraitance et les abus sexuels du Centre de guidance infantile et familiale de Dakar (Cegid), soit retirée’’, souligne la direction de l’Inefja.

Source: Enqueteplus.com

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here