Ce samedi 4 mai au matin, une véritable pluie de roquettes tirées depuis Gaza s’est abattue sur Israël, entraînant des représailles israéliennes. Celles-ci ont fait un mort palestinien, une nouvelle escalade des violences entre l’Etat hébreu et l’enclave palestinienne, au lendemain de heurts meurtriers à la frontière.

Avec notre correspondante à Ramallah,Marine Vlahovic

Après un nouveau vendredi meurtrier, quatre Palestiniens dont deux membres de la branche armée du Hamas ont été tués hier par Israël au cours de heurts et de raids aériens. Les factions palestiniennes avaient promis de répondre à ce qu’elles nomment « une agression israélienne ». Et, depuis ce matin, les sirènes d’alerte ne cessent de retentir dans le sud d’Israël. En quelques heures seulement, une centaine de roquettes ont été tirées sur les communautés voisines, sans faire de victimes, selon les services de secours.

Représailles

En représailles, l’armée israélienne continue de bombarder des postes militaires du Hamas. Le ministère de la Santé à Gaza signale au moins un mort et plusieurs blessés. Les écoles de l’enclave ont toutes été évacuées.

Escalade

Après des semaines de calme le long de la barrière de séparation, on craint donc une nouvelle escalade militaire alors que les dirigeants des principales factions de l’enclave palestinienne étaient au Caire pour négocier un allègement du blocus et la mise en application d’un fragile cessez-le-feu, négocié fin mars sous l’égide de l’ONU et de l’Égypte.

rfi

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here