XALIMANEWS : Des travailleurs de l’usine des Salins du Sine-Saloum, au nombre de 300, ont battu hier le macadam, dans les rues de Kaolack. Ils ont terminé leur marche devant la préfecture où ils ont remis au maitre des lieux, un mémorandum dans lequel, ils réclament leur réintégration dans l’entreprise et meilleures conditions de travail.

A en croire les manifestants, l’entreprise ne se soucie guère des normes établies en matière de législation du travail. « La société des Salins du Sine-Saloum a violé le code du travail en nous recrutant à des périodes différentes, en qualité de journaliers », explique le coordonnateur des journaliers, Khalifa Dieng.
Et de poursuivre : « le 20 novembre 2017, à notre grande surprise, le fonctionnement et l’organisation du travail, ont été confiés à un tâcheron (sous-traitant). Nous n’avons pas été avisé alors que nous travaillons dans cette société plusieurs années ».
Le différend entre l’usine et les 300 travailleurs licenciés, est intervenu, suite à la décision unilatérale de la société de réduire les effectifs aux postes d’ensachage et d’arrimage. Les employés délattés sont soutenus dans leur combat, par la section régionale de la confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts), à laquelle ils sont affiliés, révèle l’As.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here