La semaine dernière, notre chronique était consacrée à une sortie de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck qui accusait le Président Macky Sall, d’avoir fomenté un complot contre lui avec le dossier dit des «Chantiers de Thiès». L’argumentaire pour démentir Idrissa Seck était tout simple, il fallait juste lui opposer ses propres déclarations de naguère sur la même question. Notre encre n’avait pas encore séché, que Idrissa Seck s’entête à ne plus se souvenir de ses propres mots qui résonnent encore dans les oreilles de ses concitoyens. Ainsi, se plait-il encore à charger Macky Sall pour cette fois encore, avoir manqué d’égard et de considération à l’endroit du Président Abdoulaye Wade. Idrissa Seck, en marge de son pèlerinage à Porokhane, a déclaré que le monde n’a pas profité des compétences d’un certain Abdoulaye Wade, du fait du mauvais traitement que lui réserverait Macky Sall. Macky Sall est coupable de tout, aux yeux de Idrissa Seck qui accuse encore que le chef de l’Etat utiliserait les instruments du pouvoir pour traquer et humilier ses adversaires politiques.
Re-visitons les dires, faits et gestes de Idrissa Seck pour voir s’il est assez bien placé pour parler ainsi. Abdoulaye Wade a essuyé les insultes les plus ignominieuses qu’il ait sans doute jamais entendues de sa vie, proférées par Idrissa Seck. A l’opposé, personne n’a jamais entendu, un Macky Sall, pousser l’insolence ou l’irrévérence jusqu’à injurier Abdoulaye Wade en public. Même quand ce dernier a eu à choquer son monde en adressant des propos abjects à l’endroit de Macky Sall et de sa famille, l’actuel chef de l’Etat n’a nullement songé répliquer et s’est contenté du silence.
Arrive-t-il à Idrissa Seck de consulter les archives des médias pour relire, écouter ou visionner ses propres déclarations ? Que n’a-t-il pas dit de Abdoulaye Wade d’ignoble, de dégueulasse et encore sur son prétendu état sénile ? Aujourd’hui Idrissa Seck veut nous faire oublier tout cela. Et ben, aux dires de Idrissa Seck, Abdoulaye Wade était sénile il y a quelques années de cela mais s’il ne continue pas à servir l’Afrique et le monde, c’est du fait du méchant Micky Sall ! Qui entre Idrissa Seck et Macky Sall avait cherché à consulter les bulletins médicaux du Président Wade, peut-être dans l’esprit de rééditer un coup à la Zine El Abidine Ben Ali avec Habib Bourguiba en Tunisie ?
Utilisation de l’appareil d’Etat pour traquer des opposants, dit-il encore ? Qui a oublié comment Idrissa Seck, alors tout puissant ministre d’Etat, directeur de Cabinet du président de la République, avait utilisé les résultats des audits réalisés par le gouvernement de Abdoulaye Wade, en 2000, pour faire chanter ses adversaires politiques et les contraindre à rejoindre les rangs du Parti démocratique sénégalais (Pds) ? Les seules rares personnalités qui avaient refusé de céder à un tel chantage, à savoir Pathé Ndiaye, ancien Directeur général du Port, Abdoul Aziz Tall, ancien Directeur général de la Loterie nationale sénégalaise (Lonase), Khady Diagne ancienne Directrice générale de la Société pour le Domaine industriel de Dakar (Sodida) ou Mbaye Diouf, ancien Directeur général de la Société nationale des chemins de fer (Sncs), ont eu des déboires judiciaires.
Plus grave, qui a cherché à humilier son adversaire politique de la ville de Thiès, Mbaye Diouf, jusqu’à envoyer une caméra de reportage de la Télévision nationale pour le filmer dans la cour même de la prison de Thiès et faire diffuser les images dans le journal télévisé de la Rts ? Personne d’autre n’a encore poussé l’ignominie et la lâcheté à ce niveau !
Qui n’a pas en mémoire la suffisance et l’arrogance d’un Idrissa Seck au faîte de sa puissance au sein de l’appareil d’Etat ? Ceux qui pouvaient attendre quelque chose de lui avaient subi les humiliations de leur vie. Dieu soit Loué ! Madiambal Diagne n’a jamais attendu ou demandé ou reçu quelque chose de Idrissa Seck. La première fois que j’ai eu à le rencontrer, c’était en 2011 à Paris à l’hôtel Saint James, pour une interview pour le compte de Week-End Magazine. Pourtant, nous avions subi toutes sortes de représailles de la part du régime de Abdoulaye Wade qui pensait que le journal Le Quotidien était financé par Idrissa Seck. L’homme n’a jamais rien fait pour faire savoir la vérité. Peut-être que cela l’arrangeait d’usurper cet aura. C’est aussi de la lâcheté.

Que Gakou, Khalifa et Karim périssent tous, Idy sauvera leur âme !
Il reste qu’en faisant un clin d’œil à Abdoulaye Wade ou à Khalifa Sall par exemple, Idrissa Seck s’exerce à un jeu de balancier ou de pendule : un coup à gauche, un coup à droite. Idrissa Seck cherche à renaître de ses cendres, à rallier les suffrages et pour lui, la fin justifie les moyens comme le mensonge, le déni et surtout la mauvaise foi. Il faut voir quelque chose d’hypocrite dans cette attitude car il est de notoriété publique que Idrissa Seck n’aime pas voir Karim Wade en dessin. En outre, il considère, comme du pain béni, l’arrestation de Khalifa Sall, espérant que l’électorat fidèle au maire de Dakar devrait lui revenir. C’est de la même façon qu’il s’est beaucoup trahi, il y a quelques semaines, quand la presse avait fait état d’une fausse rumeur de l’arrestation de Malick Gakou. Idrissa Seck se frottait les mains, exultait même et s’était empressé de crier sur tous les toits qu’il faudrait désormais que tout le monde sonne la charge pour se mettre en rangs serrés derrière lui, pour en faire le porte-drapeau de l’opposition. Cet épisode a fait sourire de nombreux amis de Malick Gakou et renseigne à suffisance sur le machiavélisme et le manque de scrupule d’un Idrissa Seck.
De toute façon Idrissa Seck aura besoin de toutes les contorsions pour mettre dans son escarcelle l’électorat d’un Abdoulaye Wade ou d’un Karim Wade. Beaucoup trop de contentieux non encore soldés les opposent et les ressentiments ne manquent pas. Aussi, en cas de disqualification par exemple, à la prochaine Présidentielle, d’un Khalifa Sall, les partisans du maire de Dakar renonceront-ils à leurs idéaux socialistes pour soutenir un candidat libéral (Idrissa Seck) au détriment d’un El hadji Malick Gakou, qui continue de se réclamer de la famille politique des socialistes ? On pourra toujours dire que cela ne devrait pas poser de problème, car ce ne serait pas une première, au Sénégal, qu’il y ait des alliances électorales contre-nature du point de vue idéologique. Seulement, il faudra à Idrissa Seck beaucoup d’efforts pour refaire son retard derrière El Hadji Malick Gakou. En effet, le leader du Grand parti (Gp) a eu le temps d’installer sa formation politique dans de nombreuses contrées du Sénégal, au moment où Idrissa Seck voyait tous ses principaux lieutenants quitter le parti Rewmi. Cette situation a révélé un recul considérable des performances de Idrissa Seck, d’une élection à une autre. Le Grand parti a aussi largement bénéficié du soutien de la base politique traditionnelle de l’Alliance des forces de progrès (Afp) de Moustapha Niasse notamment dans les régions de Dakar, de Diourbel et de Kaolack qui sont les plus importantes du point de vue démographique. Ce n’est sans doute pas pour rien que lors de la constitution de la coalition Manko Taxawu Senegal, lors des dernières élections législatives, que c’étaient des responsables du Grand parti qui avaient dirigé quelque 30 listes départementales sur les 45 nécessaires. Les partisans, entre autres, de Idrissa Seck, de Cheikh Bamba Dièye, de Mansour Sy Djamil et de Khalifa Sall devaient pourvoir aux autres circonscriptions électorales.

Par Madiambal DIAGNE
[email protected]
lequotidien.sn

13 Commentaires

  1. 1. Toutes les personnes cites en haut de votre propos ont tous ete epingle par la cour des comptes et apparament le sens de de votre text haineux suggere qu’il aurait du y poser son coude comme l’actuel president.
    2. meme au plus fort de son opposition avec wade il lui a toujours souhaite une mention honorable sur les langues de la posterite.
    3. le fait de dire qu’il est un ancien spermatozoide futur cadavre n’est que paroles coranique .de meme vous en etes un exemple au meme titre que moi meme et tous les etres vivants de la terre.
    4.son discours d’appartenance a la famille iberale n’est pas nouveau , il en est un acteur majoritaire au sens des personnes qui y partagent sa philosophie et sa vision pour le senegal.
    5.les memes personnes qui l’avaient accuse sur les chantiers de thies l’ont blanchie en plein jour.
    6.il y’a amais eu un protocole de rebeuss tel qu’affirme par l’avocat de l’etat qui auourdhui est du cote du pouvoir.
    enfin je pensais qu’apres le retournement de veste de SjD .on pouvait compter sur un certain Madiambal pour continuer a informe vraie et juste mais a la lumiere des choses on se rend compte que 6=9.
    j’ai vraiment pitie des gens qui vendent leurs ames au diable pour des broutilles, des personnes qui ont choisie d’etre les fils de leurs peres a l’oppose de leur generations.
    je ne vous envie point et suis vraiment vraiment vraiment decu par vos comportements de laudateurs
    ohhh que ‘jai mal

  2. Merci Madiambal. Chaque jour tu nous fais redécouvrir la face tortueuse de Idrissa Seck. Mais ne t’en fais pas, les Sénégalais ont une opinion très claire d’Idy. Allez dans n’importe quelle maison à Dakar ou dans les régions ou dans la rue, les gens vous diront toujours « Idy wooroul » ou « Idy wolouwou mako ». Mais qu’est-ce qu’il a fait au pays ? Je continue pourtant de penser qu’il a la carrure d’un homme d’État, mieux que plusieurs responsables actuels de l’opposition comme les les Abdoul Mbaye, Tierno A. Sall, Sonko, Omar Sarr, Decroix, etc. Mais les gens ne lui font pas confiance et vont encore le lui montrer aux élections de 2019. Idy doit d’abord sérieusement travailler à reconquérir le cœur des Sénégalais, et ce n’est pas en insultant chaque jour Macky, mais à proposer un véritable programme alternatif de développement économique, social et éducatif, chiffré et daté…

  3. Vive Idy
    Tu perds ton temps Madiambal. Au lieu de bien baiser ta femme la nuit tu passes tout ton temps à écrire sur Idy. Idy sérieusement vous empêche tous de dormir. Je voterai Incha allah pour Idy et ferai campagne pour lui bilahi. Il a mon cœur

  4. je n’ai jamais vu un article aussi crapuleux mensonger corrompu mal écrit par un monsieur qui se dit journaliste ce monsieur est vraiment descendu très bas pour des sous il est pret à utiliser sa mauvaise plume pour dénigrer l’opposant d’aujourd’hui et chanter les louanges de ses bienfaiteurs du jour incroyable !!!!
    Regardez les mensonges qu’il nous écrit c’est ça du journalisme !!! j’hallucine ce monsieur est la honte du journalisme senegalais incroyable
    On dirait un gamin de 5 ans qui ment lisez les propos scandaleux de ce monsieur
    C’est de la même façon qu’il s’est beaucoup trahi, il y a quelques semaines, quand la presse avait fait état d’une fausse rumeur de l’arrestation de Malick Gakou. Idrissa Seck se frottait les mains, exultait même et s’était empressé de crier sur tous les toits qu’il faudrait désormais que tout le monde sonne la charge pour se mettre en rangs serrés derrière lui, pour en faire le porte-drapeau de l’opposition. Cet épisode a fait sourire de nombreux amis de Malick Gakou et renseigne à suffisance sur le machiavélisme et le manque de scrupule d’un Idrissa Seck.(sic !!!)
    Monsieur l’ordure corrompue sachez que Idrissa Seck était candidat aux prèsidentielles de 2007 et 2012 et personne ne connaissait Malick Gackou qui est une personne respectable et qui n’a pas besoin d’un porteur de caniveau comme vous
    Idrissa Seck est vraiment un homme de qualité il a suffit qu’il parle pour que les ordures comme ce monsieur passent des semaines à nous sortir des grossièretés dignes d’un déficient mental pouah !!!!
    il parle de protocole de Rebeuss quel bambin ce type !!! meme les enfants de 10 ans savent que ce n’est que pure invention d’une notaire prostituée qui baise avec tout le monde et d’un avocat ivrogne notoire
    Cette pourriture maitre-chanteur qui se fait passer pour un journaliste oublie de rappeler le journal IL EST MIDI torchon crée par la primature avec la bénédiction de Abdoulaye Wade uniquement pour sortir des grossiéretés et insultes sur Idrissa Seck
    Que valent les soit-disant révélations cette ordure déja connue par les sénégalais un corrompu vendu capable de vendre sa propre mère pour de l’argent
    Qui a le temps d’accorder le moindre crèdit à ses délires un individu dont la vie se résume à payez moi pour insulter et dénigrer ceux qui sont contre vous avec votre protection et votre bénédiction

  5. dernière info cette ordure qui pompe l’air sur la moralité d’ Idrissa Seck est un ancien greffier radié de la fonction publique pour vol et il s’est reconverti en prostitué de la plume
    Je me demande comment un monsieur qui a un casier judiciaire déja rempli de délits peut il nous parler de morale

  6. bravo madiambal. article écrit avec pondération serenité et vérité et rien que la verité. tout le monde se rapelle les injures corsées d idy à lendroit de wade et je suis sur que rien que pour ça karim ne se rangerait jamais derriere idy. les moustique pape et dam ont vendu leur ame à lucifer et pavoisent parceque khalifa est entre les mains de la justice. pour le reste idy est bel et bien finipolitiquement. tellement arrogant et suffisant en raison de complexes il a toujours meprisé ses adversaires devant lesquels il a toujours mordu la poussiere; lui qui s’erige en donneur de lecons de morale tirées du saint coran a ouiblié qu Allah n’aime pas les personnes hautaines. à ces partisans je dis qu idy finira trs mal !!!

    • au moins l’histoire temoigneras que nos propos d’hier et d’aujourdhui se valent contrairement a Madiambal avec tout le respect que je lui dois.
      nous faisons ici une analyse froide et obective denue de tout caractere partisane.
      Dieu merci Alhamdoulilah la politique n’est pas un gagne pain quotidien pour nous et le regard de l’exterieur vaut mieux que mille palabres. nous ne sommes pas des politiques mais juste des citoyens qui avancent des reflexions justifiables preuves a l’appui et non pas la meme chanson d’elucubrations servis pendant des annees au peuple senegalais. tintamare de calomnies et mensonges a longueur de journee dans le but de neutraliser un ou des adversaires politiques.
      Et a Idrissa seck je demande pardon pour avoir pense un instant qu’il etait coupable des accusations proferes a son endroi.
      La politique est une affaire de noblesse d’esprit , on peut diverger d’opinions mais on a pas le droit de calomnie ou mentir a essain

  7. Tu mérites pas un commentaire. Je plains tes élèves de cesti qui voient leur prof pour certains leur idole tombé si bas.c’est plus que triste. Ta plume ne fait plus vibrer les coeurs et c’est vraiment dommage. Jambal Jambal safatuloo waa senegal . Daqaar bi sallina. Jambal Jambal.

  8. D’ancien greffier radié à vie pour escroquerie, journaliste corrompu, dame de compagnie (drôle de CV) tu n’es même pas un modèle pour tes propres enfants. La société t’a vomi. Cependant entre quatre murs et un laptop à la main tu existes. Quelle déchéance! Si tu savais comme tu fais pitié

    • Vraiment il devrait arreter d’ecrire(un ancien greffier radié pour vol est entrain de donner des lecons de morale) mais tu sais toutes les dames de compagnie du palais sont obliges d’ecrire sinon le maquis et le maquisard ne vont pas les payer.

  9. Tout cela ne fait que précipiter la chute de ces messieurs.
    Personnellement j’ai ma carte et je vais votre contre ces sales gars inshallah.
    Jamais 2 sans 3!!!
    Nous allons changer encore.
    Un jour nous tomberons sur des messieurs plus propres.
    A bon entendeur salut!!!
    Wa salaam

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here