XALIMANEWS : Naguère localité paisible où les gens se bousculaient pour y habiter, Keur Massar n’offre plus cette havre de paix qu’il était d’antan. Aujourd’hui, la cité a pris de l’âge , elle fait face à une démographie galopante comme tous les milieux périurbains dakarois. Créé en 1996, Keur Massar fait partie des 16 communes de Pikine avec 337 611 habitants lors du dernier recensement démographique. Ainsi, en vingt-deux ans Keur atteint le poids démographiques des grandes villes et cette situation aura des conséquences sur beaucoup de domaines comme la sécurité.

Pour rappel, Mariama Sagna, militante du Parti Pastef de Ousmane Sonko a été sauvagement assassinée ce weekend lors du meeting tenu dans la localité. A peine avons-nous fini de pleurer la mort de la « dame du Pastef » un autre acte odieux a été signalé au niveau de la zone. En effet, un agent de la santé a été violemment poignardé par des bandits. Si les présumés meurtriers de Mariama Sagna ont été arrêtés tel n’est pas le cas des bandits qui ont violemment agressé un honnête citoyen. Ainsi, en moins d’une semaine deux forfaits majeurs viennent de se produire au de Keur Massar qui pourraient être surnommé « keur bandits » ou un repaire de brigands.

Suite à ces actes de violence qui sévissent dans la localité, le ministre de l’intérieur, Aly Ngouille Ndiaye est monté au créneau pour assurer les populations. Le premier flic du pays promet d’ouvrir un nouveau commissariat dans la localité pour garantir la sécurité des personnes et des biens. Ainsi, l’érection d’un nouveau commissariat permettra de combattre de manière drastique la criminalité galopante qui sévit dans la zone. Ne s’arrêtant pas là, le ministre promet le renfort de nouveaux agents pour ratisser la zone.

Enfin, ces actions permettront de sécuriser la zone où certains brigands font la loi dans les milieux mal éclairés ou sombres.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here