J’ai beau vouloir me contenir mais mon cœur ne le permet pas.  Je m’étais dit qu’il ne
fallait surtout pas que je descende aussi bas pour répondre à des énergumènes qui ont
raté leur vie et qui veulent utiliser la misère du peuple pour redorer leur image pourrie.
Le Président Macky Sall, comme j’ai l’habitude de le ressasser, n’a ni la légitimité
électorale ni la légitimité populaire vu que les Sénégalais, dans leur écrasante majorité,
sont contre sa gouvernance somme toute moribonde. Il surfe sur la division de
l’opposition pour continuer à régenter d’une main de fer sur un pays qui ne sait plus à
quel saint se vouer.
 
Cela, ce mal-pondu fait fi de l’ignorer en s’attaquant outrageusement au père de la démocratie
Sénégalaise. Ce rappeur périmé doit comprendre que ce n’est pas parce qu’on ressemble à un
chimpanzé sorti du zoo et qu’on a une bouche aussi élargie qu’une fosse sceptique que l’on
doit tout se permettre. De toutes les façons, nous jeunes du PDS, nous ne permettrons plus à
personne de tenter de jeter le  discrédit sur notre formation politique à fortiori le Président
Wade qui a œuvré toute sa vie pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
Kilifeu doit comprendre qu’il a une grosse part de responsabilité dans ce qui se passe
actuellement car il fait partie de ceux qui ont combattu le panafricaniste Wade pour imposer
ce pantin de la France qui suit à la lettre les recommandations du FMI et de la banque
Mondiale.
 

En réalité cette hausse du prix de l’électricité résulte d’une injonction du FMI dont les
représentants avaient déclaré le 10 avril 2013 que  ‘’les subventions aux prix énergétiques
(électricité et produits pétroliers) ont coûté aux contribuables sénégalais plus de CFA 160
milliards en 2012.’’ Ils rajoutaient à l’époque que ‘’ce fardeau est difficilement supportable
pour les finances publiques et peu justifiable dans la mesure où seule une faible part de ces
subventions profite aux plus démunis.’’
 
Kilifeu, vous avez beau tenté de jeter l’anathème sur le président Wade par des singeries
simiesques mais l’histoire retiendra que Me Wade fut celui qui :
-s’entêta à ne pas signer les APE.
-ébranla le président Nicolas Sarkozy en exigeant la révision du contrat de coopération
militaire qui liait la France aux huit pays francophones de l’Afrique de l’ouest.
-afficha, en outre, sa ferme volonté de réduire les effectifs des militaires Français implantés au
Sénégal.
-trouva anormal et illogique de laisser ces impérialistes Français occuper les domaines
fonciers de Bel-air qui font plus de 300 hectares sans que ces derniers ne déboursent le
moindre centime pour payer les factures d’eau et d ‘électricité. En lieu et place, de cette base
militaire Française, il ambitionna, pour rappel, d’y ériger des immeubles et hôtels afin de
donner un aperçu splendide vu que cette partie de la côte Dakaroise  est en face de l’île de
Gorée.
Cette coopération avec les pays asiatiques lui permit, après s’être détourné de la France, après
40 années de calamité et de gestion funèbre du parti socialiste, de remettre à neuf le visage du
Sénégal en mettant sur pied de nouveaux hôpitaux, des lycées, des infrastructures routières,
des ponts, des passerelles, des tunnels, des échangeurs, un aéroport ultramoderne à Diass…
 
Je suis désolé d’être descendu aussi bas pour répondre à cet illettré qui, après avoir
savamment manipulé le peuple Sénégalais en 2012, fit partie de ceux qui ont reçu, le 28 juillet
2012, les décorations de Laurent Fabius pour service rendu à la France.
 
Eternel Wadiste
 
Moïse Rampino

2 Commentaires

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here