Le mot n’est trop fort ni déplacé. Il relève d’un fait patent et révulsant.
La trahison dans son acception reliée au contexte de l’affaire Talla sylla, équivaut à un « manquement à la parole donnée, à un engagement, à un devoir de solidarité ». Il faut bien avouer cette vérité : Talla Sylla a trahi Idrissa Seck. Ce dernier a affirmé impassiblement sans être démenti : « Quand Talla Sylla m’a sollicité pour diriger la mairie de la ville de Thiès, je lui ai dit que je ne pouvais pas donner ce poste à quelqu’un qui n’est pas de mon parti. Il a donc accepté d’acheter la carte de Rewmi. Il m’avait encore demandé d’attendre six mois pour officialiser son adhésion. Ce que j’ai accepté ». Par la suite et récemment, Thierno Bocoum a fait une sortie digne pour fermement qualifier ce méfait de « woor » (traitrise), en expliquant lors d’une interview : « Talla Sylla a acheté la carte de Rewmi et c’est devant moi qu’il l’a fait signer par Idrissa Seck ». Lui non plus ne peut être démenti, car ce sont des faits avérés.
Aujourd’hui il annonce qu’il dirigera une liste départementale contre Idy et lance en fanfaron présomptueux : « La bataille de Thiès sera une bataille de clarification. Ce sera un référendum ici à Thiès, pour permettre aux populations de décider si la mairie appartient à quelqu’un ou aux thiessois ». La défiance et la déloyauté sont manifestes. Ce qu’on susurrait sous les toits et concoctait dans les officines présidentielles occultes, se révèle au grand jour en meeting « mackysanement » tendancieux. Apprécions l’ambiguïté du discours digne d’un contorsionniste du maire désigné par les rewmistes de Thiès : « L’objectif de l’Assemblée Nationale, ce n’est ni de soutenir le Président de la République, ni de travailler contre le Président de la République, mais de voter les lois et de contrôler le gouvernement ». Voter au parlement, n’est-ce pas se positionner pour ou contre ou alors s’abstenir par rapport aux projets ou propositions de lois ? Contrôler un gouvernement, n’est-ce pas l’approuver ou le sanctionner ? Talla Sylla invente la notion de député ni-ni. En réalité cette posture mi-chèvre mi-chou est un message destiné à un commanditaire masqué pour un objectif maladroitement dissimulé sous le prétexte fallacieux de la référence au « Askan wi » et qui est de déboulonner Idrissa Seck. Ce subterfuge politique ne trompe personne. La Méthode «mackyavélique » est maintenant connue. Il faut renforcer les chances de Benno sur les bastions électorales détenues par l’adversaire, en activant tout à la fois ses partisans, des transhumants et des taupes sous le couvert des «mouvements citoyens indépendantistes » pour répartir et brouiller le vote des électeurs afin de casser la dynamique des élus de l’opposition.
Mais Talla Sylla est un mauvais choix qui risque de se retourner contre Macky, car l’opportunisme « situationniste », l’instabilité de ses convictions et la « démissionite aigue » sont sa marque de fabrique. Sa trajectoire politique en témoigne. De 1996 à nos jours, il est passé de la Jeunesse pour l’alternance(Jpa), Jëf Jël, l’Alliance Jëf Jël, Wallu Askan Wi et enfin à Ar Sénégal avant de rebondir encore avec Fal Askan wi. Il se positionne toujours en wagon pour s’accrocher à une locomotive qui le pose d’une gare à une autre. Djibo Ka, Abdoulaye Wade et aujourd’hui Idissa Seck ont eu à lui tendre la main pour l’aider à monter dans leurs trains. Mais à chaque étape électorale, les vertiges des tourbillons de la valse l’obligent à descendre du train, pour attendre le prochain qui pense-t-il est le bon qui mène vers le Nirvana. Les populations de Thiès sont très certainement plus conséquentes et ont les pieds plus accrochés sur les terres du Cayor, pour accepter l’aventure de la volatilité politique de cet illuminé.
Idrissa Seck très à cheval sur ses valeurs et principes de bon aloi, se trompe parfois dans ses stratégies politiques, mais toujours de bonne foi. Le problème est que ses « obligés » comme ses « notables conseilleurs » eux, ne sont pas toujours de bonne foi. Si pour lui la politique est affaire de loyauté, pour nombre de politiciens, c’est la déloyauté qui est leur fil conducteur. Ministre, député, maire et autres stations qu’il a fabriquées pour des compagnons qui lui doivent jusqu’aux costumes, ont été transformées en tremplins pour sauter de l’autre côté de la barrière où l’herbe est plus verte. Il faut être mû d’une sacrée foi spirituelle pour rester stoïque face tant d’adversité et de traitrise. Mais il est vrai qu’un coup de poignard dans le dos est donné contre soi-même, car le sang gicle d’abord sur sa propre face. Et comme le disait notre vénérable Sy Dabakh (paix à son âme), la vie ici-bas n’est pas une demeure mais un passage pour aller répondre à l’Eternité. Les honneurs de la politique valent-elles les déshonneurs de la vie ?

Chérif Ben Amar Ndiaye

PARTAGER

6 Commentaires

  1. Les sénégalais ne savent pas choisir leurs dirigeants ils sont trop émotionnels. Idy est le meilleur .Il a le charisme la compétence et le courage malgré tous les mensonges et les trahisons il tient le coup.

    • Rajoutez aussi il a la dignité, la noblesse, les valeurs, la foi et la patience. C’est pour cela qu’il tient et il tiendra toujours quelque soit l’adversité. En bon croyant, il applique à la lettre les injonctions d’Allah. Heureux est celui qui a la conscience tranquille, car il dort sans cauchemar.

  2. Oui Anynyme toutes les injonctions d’Allah ! En premier lieu voler des milliards et passer la plus part de son temps dans les hôtels 5 étoiles ! Pauvres types ! C’est pas demain le réveil,alors mieux vaut laisser ce vampir Macky continuer à vous sucer le sang si vous pensez que l’alternative est un super voleur,un calculateur,un menteur …Au senegal on est des musulmenteurs,vous vous foutez complètement des recommandations de Dieu,pour vous il suffit d’apprendre quelque versets à étaler quelque fois en publique,et le tour est joué …tu peux mentir,voler ,baiser les minettes,les femmes mariées ect..tout est permi…plus hypocrite d’un sénégalais tu meurs!

  3. Talla SYLLA a toujours été du coté du peuple, n’a-t-il pas démissionné de son poste de vice président à l’Assemblée Nationale parce que les intérêts du peuple y étaient ignorés? Talla n’a-t-il pas refusé d’entrer dans le gouvernement de WADE où il estimait que l’alternance pour garantir la souveraineté du peuple, était confisquée? Talla n’a -t-il pas refusé d’entrer dans le gouvernement de SALL qui refusait d’appliquer la charte des assises nationales qu’il avait pourtant ratifiée? Qu’est ce que Talla n’as pas subi physiquement et moralement pour le désarçonner de sa foi au possible bien être palpable du peuple? Est ce qu’avoir fortement foi qu’un poste électif est un sacerdoce et que tout élu doit être au service exclusif des populations, est de la trahison? Refuser d’être politiquent manipulé et se consacrer aux intérêts des populations qui ont élu les conseillers de Ville; est ce cela une trahison? La constance, la probité et le patriotisme de Talla SYLLA ne sont plus à démontrer, et sur qu’ils feront école au Sénégal voir en Afrique pour les générations présentes et futures. LA CONSTANTE DE TALLA SYLLA EST LE PEUPLE QUI AUJOURD’HUI EST L’ALTERNATIVE POUR UN SÉNÉGAL MEILLEUR.

  4. Thierno. Bocoum traite TALLA SYLLA de traître mais peut il faire oublier aux sénégalais la cassette ” LUI ET MOI” de son mentor qui a fait de la haute trahison envers l’institution suprême de notre pays ?
    Si TALLA SYLLA a trahi, qu’a fait Idrissa Seck lorsqu’il s’est emparé de manière sournoise des bulletins de santé du Président WADE qui pourtant lui a tout donné ? Basse trahison ?
    Si TALLA SYLLA est un traître pour avoir tourné le dos non pas à la coalition AND DEFAR THIES mais a IDRISSA Seck le manipulateur par excellence, comment peut on te qualifier toi qui a été élu sur la liste BENNO BOKK YAAKAAR ? Haut traître ? Bas traître comme ton patron, ancien premier ministre et futur cadavre cadavre politique?
    Vous du parti Rewmi cessez de jouer avec l’honneur et la fierté des thiessois que pendant 12 ans vous avez pris en otage pour simplement garantir l’existence politique d’Idrissa SECK. Nous thiessois conséquents nous vous avons vomis. Aussi nous exigeons la réédition des comptes sur vos 12 ans de gestion de notre ville. Allez plutôt vous terrer parce que vous traînez des casseroles et sans vergogne vos maires des communes Nord et Ouest continue à faire main basse sur l’argent des contribuables thiessois. A Talla SYLLA nous disons que cette bataille de Thies aura bienlieu, et sera celle des populations qui vont liberer la ville de Idy et de ce qui reste à sa bande.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here