XALIMANEWS : Le Secrétaire National à la Jeunesse de Rewmi.a fusillé le maire de Mermoz Sacré Cœur. Selon Mory Gueye, il est l’heure de faire face aux « insinuations de mauvaise foi » et « des procès d’intention sans fondement » de Barthelemy sur la personne du Président Idrissa Seck.
« Trop c’est trop! Nous en avons assez des insinuations de mauvaise foi et des procès d’intention sans fondement sur la personne du Président Idrissa Seck. Nous avons, par esprit démocratique et par courtoisie républicaine, permis à des acteurs politiques de tous bords, d’apprécier à leur convenance la démarche quotidienne du Président Idrissa Seck sur sa stratégie de conquête du pouvoir: c’est ça la beauté de la démocratie.
Cependant, cette posture républicaine du Rewmi ne doit pas être utilisée par certains haineux pour colporter des mensonges plats, raconter des contre-vérités et s’adosser sur une intention manifeste de nuire. Nous ne l’accepterons plus!!!
Désormais, ce sera œil pour œil, dent pour dent! Quel qu’en soit le prix, je me dresserai sur le chemin des roublards sans éthique, des fourbes cyniques, des poltrons dont la « bravoure » se moule systématiquement au recrutement de nervis et des hypocrites victimes d’une constipation intellectuelle dont la thérapie la mieux indiquée reste la masturbation cérébrale.
Au demeurant, le timing communicationnel du Président Idrissa Seck n’est pas basé sur des faits divers, loin s’en faut, il est calqué sur des problématiques très sérieuses qui englobent la vie nationale.
Le statut du chef de l’opposition n’est pas un privilège pour le Président Idrissa Seck. C’est une disposition adoptée par le peuple le 20 Mars 2016 par référendum et prévue dans notre constitution pour raviver la flamme de la démocratie sénégalaise.
Pour rappel, le Président Idrissa Seck, qui avait voté NON à ce référendum, ne se soucie guère des strapontins et prébendes qu’il pouvait gracieusement obtenir avec le régime actuel en restant au pouvoir, mais il a toujours préféré cheminer avec le peuple dont il est le digne représentant.
Statut du Chef de l’opposition ? Comment penser une seule seconde que cela intéresserait celui qui a été le premier directeur de campagne de toute l’histoire politique nationale du Sénégal à l’âge de 29 ans, seul ministre d’État du gouvernement en 2000 avec décret spécial différent de celui des autres membres du gouvernement, Directeur de Cabinet du Président Abdoulaye Wade, député à l’Assemblée Nationale, Premier Ministre et artisan de réformes économiques majeures qui ont tiré le Sénégal vers l’atteinte du point d’achèvement PPTE engendrant un gain de 70 milliards/an sur le budget national, acteur majeur de la mise en place de l’IADM avec l’effacement d’une dette internationale de 1272 milliards, principal leader de l’ISPE qui a permis à notre pays de jouir de sa bonne signature et de pouvoir emprunter directement sur le Marché Financier Mondial avec des investissements comme l’énergie et les infrastructures.
Cet homme ne peut en aucun cas être obnubilé ou intéressé par un statut du chef l’opposition. Le seul statut qui mérite qu’il se batte reste celui de la station présidentielle!
Au criminel « donneur » de leçons, le véritable dealer est celui qui a tout fait pour que Khalifa Sall soutienne Ousmane Sonko lors de la dernière présidentielle.
Le véritable dealer est celui qui se contente de conférences de presse de salon à n’en plus finir au lieu de se battre avec sa jeunesse pour faire libérer son mentor.
Le courage politique ne se décrète pas, il se vit!
Cet homme que vous voyez sur l’image est mon Leader, mon Président, mon Candidat, pour hier, aujourd’hui et demain. Celui qui voudra l’atteindre devra impérativement passer sur mon cadavre pour réaliser son forfait », a martelé Mory Gueye. .

1 Commentaire

  1. Idrissa seck votre leader est un ovni politique, on ne le voit qu’accide tellement, il s’enterre comme une tortue et ne parle qu’à l’occasion de fêtes ou de manifestations religieuses.
    Idy est en contact avec Macky bien avant les élections présidentielles, idem pour Gackou, Oumar Sarr et Decroix. Le gouvernement élargi à l’opposition, le poste de vice président prévu ont été décidés par les mentors communs de Macky et Idy.
    Le seul problème est que macky Sall craint Idy et sait que ce dernier attend patiemment le moment de se venger sur lui.
    Ce sont tous des dealers, que cela vous déplaise ou non Mory Gueye, et votre prophète Idy en est le messie.
    C’est cela qui lui a fait rater son élection par le peuple dès 2012.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here