Comment faire de la publicité sur xalima.com ?


Publie le: Mercredi 14 septembre, 2011

Le fils de Wade s’enfonce dans les scandales: les détails de l’ arrestation de Karim Wade au Maroc (Document Top Secret: intégralité)

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)

Xalima vous propose en intégralité le câble diplomatique américain relatant l’arrestation de  Karim Wade à  l’aéroport de Casablanca pour possession de drogue.

Voici le câble en Anglais tel publié par  wikileaks. A la fin , nous vous proposons en Français un résumé de cette dépêche

Viewing cable 09RABAT752, MOROCCAN DRUG INTERDICTION: TWO STEPS FORWARD, ONE

If you are new to these pages, please read an introduction on the structure of a cable as well as how to discuss them with others. See also the FAQs
Reference IDCreatedReleasedClassificationOrigin
09RABAT7522009-09-06 19:352011-08-30 01:44SECRET//NOFORNEmbassy Rabat
VZCZCXYZ0000
RR RUEHWEB
DE RUEHRB #0752/01 2491935
ZNY SSSSS ZZH
R 061935Z SEP 09
FM AMEMBASSY RABAT
TO RUEHC/SECSTATE WASHDC 0632
INFO RUCNMGH/MAGHREB COLLECTIVE
RUEHDK/AMEMBASSY DAKAR 0510
S E C R E T RABAT 000752
SIPDIS
NOFORN
DEPT FOR INL/AAE AND NEA/MAG
MADRID AND PARIS ALSO FOR DEA
E.O. 12958: DECL: 09/02/2019
TAGS: SNAR PINS PINR WADE KARIM MO SG
SUBJECT: MOROCCAN DRUG INTERDICTION: TWO STEPS FORWARD, ONE
STEP BACK
REF: RABAT 0486 (NOTAL)
Classified By: Charge d'Affaires, a.i.,
Robert P. Jackson for reasons 1.4 (b) and (d).
1.  (S/NF) Summary:  Since at least August 14, when according
to Moroccan media police arrested 16 suspected drug barons in
a major operation across the country, the press has been
reporting regularly on some aspect of the GOM,s efforts to
disrupt the drug trade and apprehend those suspected of
involvement in it.  From reports of confiscation and
eradication to implication of current or former high-ranking
or elected officials, observers are treated to a steady diet
of drug-related fare.  To date, between 110 and 140 tons of
cannabis has been seized although some has reportedly made
its way back to the streets.  With the Islamic holy month of
Ramadan underway, one Moroccan likened this both to an
exercise in "cleansing" and to a soap opera, remarking that
every year during Ramadan it seems a scandal of some sort
plays out in the papers.  Included in this one is the arrest
of Senegalese Minister of State Karim Wade, son of Senegalese
President Abdoulaye Wade.  With drugs center-stage this year,
the scene is set for off-camera whispering and back-stage
political expediency.  End summary.
-----------------
Two Steps Forward
-----------------
2.  (U) Citing a statement from the National Security Service
(DGSN), Moroccan media reported that on August 14 police
arrested 16 suspected drug barons in a major operation in
several cities across the country.  Police seized a large
quantity of hard drugs, as well as false documents, including
identity papers and drivers' licenses.  They also impounded
vehicles and other equipment.  A police source told one
Moroccan daily that many of the arrests were made in the
northern Tetouan and Nador regions of the country.  The
source also said the investigation is expected to yield
further information about what he called one of the biggest
drug busts in Morocco this year.
3.  (U) The action comes on the heels of a major operation
earlier this year in which Moroccan police arrested more than
100 persons, also in Nador.  Those arrests included police
officers, gendarmes, sailors and soldiers.  A trial date has
not been set, as the prosecution continues to develop the
case.  The Public Prosecutor at the Casablanca Court stated
on August 25 that criminal justice applies to all persons
shown to be involved in drug trafficking, regardless of their
title or position.
--------------
And Maybe More
--------------
4.  (U) Perhaps indicative of the assertion that there is no
one outside the reach of the law, media on August 31 reported
widely on the arrest of former Member of Parliament Mohammed
Jouahi, considered by some to be among the biggest and most
powerful of the drug barons.  Jouahi was, and may still be, a
member of the centrist RNI party; some reports note the party
leadership was quick to assert that he was no longer a
member.  Further reports of an ongoing crackdown state that
high-profile arrestees have implicated a number of security
officers and attorneys in several areas of the country.
Journalists have speculated that the current campaign against
drug trafficking in the country has come on orders from the
highest levels.
---------------------
But One Step Backward
---------------------
5.  (S/NF) If it is the highest levels that are directing the
crackdown, they may be directing the outcome of drug
interdiction effort as well.  It was reported in mid-August
that a senior police official at the Casablanca airport was
abruptly reassigned to a post with no responsibilities in
Layounne, the Western Sahara.  The reasons given varied:  one
paper stated it was because he had stopped a relative of an
African leader who was carrying drugs; others claimed it was
due to an unspecified series of professional mistakes,
perhaps even a sexual scandal.  Intelligence reports confirm
that it was the former, and that the relative stopped was the
son of Senegalese President Abdoulaye Wade.  The son,
Senegalese Minister of State for International Cooperation,
Land Use, Air Transport and Infrastructure Karim Wade, was
apparently found in possession of hashish while passing
through airport security.  King Mohammed VI, with whom Wade
is a close friend, reportedly did not appreciate the actions
of the local authorities who failed to inform him that Wade
had been detained; so he reassigned two officials.
-------
Comment
-------
6.  (S/NF) While reports of the crackdown on the drug trade
in Morocco suggest that authorities continue to focus on the
problem, their efforts are not immune to politicization.
Given that the younger Wade,s arrest could imperil relations
between Morocco and Senegal, one can understand the King's
pique at the Casablanca airport police.  Post reported reftel
on the potential impact of drug eradication on voter
participation in the June local elections; this latest
incident suggests that, despite the king,s ongoing calls for
judicial reform, apprehension for criminal offense, too, is
subject to political expediency.  End comment.
*****************************************
Visit Embassy Rabat's Classified Website;
http://www.intelink.sgov.gov/wiki/Portal:Moro cco
*****************************************
Jackson
Résumé en Français

Wikileaks et ses grosses révélations ! Selon un câble diplomatique américain rendu public par Wikileaks, le roi Mohammed VI serait intervenu en août 2009 pour faire libérer Karim Wade, le fils du président sénégalais, arrêté à l’aéroport Mohammed V de Casablanca pour possession de drogue. L’intervention de Mohammed VI serait motivée par son amitié avec Wade fils, mais aussi par le souci de préserver les bonnes relations qu’entretiennent le Maroc et le Sénégal.

Mohammed VI, Abdoulaye Wade et son fils Karim

Karim Wade, le fils du président sénégalais et non moins ministre d’Etat chargé de la Coopération internationale, de l’Aménagement du territoire, des Infrastructures et des Transports aériens de son pays, aurait été arrêté en août 2009 à l’aéroport Mohammed V de Casablanca pour possession de haschich, avant d’être libéré sur intervention du roi Mohammed VI. Les faits sont racontés par Robert P. Jackson, alors chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis à Rabat, dans un télégramme transmis à ses supérieurs d’outre-Atlantique le 6 septembre 2009 et divulgué par Wikileaks ce 30 août 2011.

 

Selon le diplomate américain toujours, qui cite les services de renseignements, cette brève arrestation de celui qui ambitionne de succéder à son père à la tête du Sénégal a coûté son poste à un officier supérieur de la Police à l’aéroport de Casablanca, « brutalement affecté à un poste à Laâyoune ».

La presse marocaine s’était alors fait l’écho de cette affaire, narrée en détails par le chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis : « Les motifs invoqués étaient divers : un journal déclarait que c’était parce qu’il avait arrêté un proche d’un dirigeant africain, qui transportait de la drogue. D’autres journaux assuraient que c’était dû à une série de fautes professionnelles non spécifiées ; et même à un scandale sexuel. Mais des informations de Police ont confirmé la première raison, et indiqué que le proche en question était Karim Wade, le fils du Président sénégalais Abdoulaye Wade. »

Deux pas en avant, un en arrière

Robert P. Jackson explique l’intervention du souverain marocain par le souci de préserver les relations entre les deux pays amis, car « l’arrestation du jeune Wade pouvait mettre en danger les relations entre le Maroc et le Sénégal ». Mais ce n’est pas tout : « Le roi Mohammed VI, dont l’amitié avec le ministre d’Etat Karim Wade est connue, n’a pas du tout apprécié de n’avoir pas été informé de l’arrestation de ce dernier par les fonctionnaires de l’aéroport. D’où sa décision de sévir contre eux », poursuit la missive du diplomate, qui revenait sur les efforts déployés par le royaume dans sa lutte contre la drogue. Une lutte qui consiste à « faire deux pas en avant et un arrière », observe la représentation américaine.

Au Sénégal, « cette grosse révélation » fait la « Une » de la presse et la polémique bat son plein. Une nouvelle affaire qui risque d’enfoncer un peu plus le fils de Wade, déjà cités dans plusieurs scandales financiers et très impopulaire auprès d’une écrasante majorité des Sénégalais opposés à « une succession monarchique » à la tête de cette république qui fut pendant longtemps un modèle de démocratie en Afrique. Ce mardi 13 septembre, Karim Wade a sorti un communiqué  dans lequel il dit déclarer sur son honneur qu’il n’a « jamais été arrêté ou interpellé au Maroc ou ailleurs » et envisage même de poursuivre en justice « les auteurs de ces articles et les personnes incriminées ». Les journalistes ou les diplomates ?

Du côté de Rabat, aucune réaction pour le moment. Quant aux Américains, leur constat est sans appel sur la lutte contre la drogue au Maroc : « Si la répression est dirigée par les plus hautes autorités, ces dernières peuvent aussi contrôler la suite des efforts d’interdiction. »

yabiladi.com

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous


A propos du site ou journal

9 Commentaires
Participer au forum
  1. boy brooklyn dit :

    KARIM ET SA FAMILLE APPARTIENNENT AU PASSE CONCENTRONS NOUS SUR LE FUTURE PRESIDENT DU SENEGAL SVP .DEBATTONS NOUS SUR LE MEILLEUR PROFIL POUR DIRIGER LE SENEGAL DE DEMAIN
    JE VOTE IDY . JE VOTE IDY . JE VOTE IDY

    QUI DIT MIEUX ????????????????????????????????????
    :jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy::jumpy:

  2. galaass dit :

    Haïti-Sénégal : Des experts haïtiens apportent l’énergie solaire en Afrique

    http://www.alterpresse.org/spip.php?article11543

  3. africano dit :

    karim wade et IDY meme sont tous conjugué au passé.Maintenant nous penssons a la nouvelle generation qui peuvent recupere notre argent cacher par ces politicien qui sont actuellement dans le pouvoir ou meme qui etaient partisant de PDS.On ne peut plus excusé les president comme wade l’avait fait avec DIOUf,que tous soit claire une bonne fois pour tous avec ce president partant WADe et fils le mninistre de la terre et du ciel.Nous avons bejoin d’un jeune senegalais digne de son non

  4. Insider dit :

    Karim a tout pris de son père sauf la générosité car il est avare comme tout bon toubab.Par contre il a hérité du mensonge et de la mocheté de son père sauf qu’en matière de mensonges il bat son paternel de très loin. Karim est un monstre, un menteur, un paranoïaque, un schizophrène, un autiste, un voleur, un serail-killer, un machiavelique, un impie, un anté-christ, un méchant, un redoutable kleptomane, bref la liste est longue. Un chien de chien, un voyou, un truand….

  5. pako dit :

    karim wade et son papa copin doit quiter le senegal on en na mare
    Gardien: 50 000 frs CFA/mois pour protéger une vie.
    Enseignant: 200 000 frs CFA/ mois pour préparer à une vie.
    Militaire: 150 000 frs CFA/mois pour risquer sa vie
    Pompier: 160 000 frs CFA/mois pour sauver une vie
    Médecin: 300 000 frs CFA /mois pour maintenir une vie
    Président, PM, Ministres, Conseillers, etc.: pas moins de 3 000 000 frs CFA/mois pour foutre la vie de millions d’africains en l’air!daffa doyeeeeeeeeee

  6. fils dit :

    thiey yallah fougnou dieum, ak drogue bi

  7. tousy dit :

    franchement parler encore de Karim n’est plus d’actualité
    ce type est fini avant d’avoir commencé
    manigayi fekké ma ci boolé la niou wakh

  8. […] à s’alourdir !  Mais ce n’était rien encore avec le mini-séisme provoqué par un télégramme révélé par Wikeleaks, apparu le 30 août 2011, en plein été, donc, et en date réelle du 6 septembre 2009. Une annonce double, touchant deux […]

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

XALIMA SUR FACEBOOK

XALIMA ON FACEBOOK

Le fils de Wade s’enfonce dans les scandales: les détails de l’ arrestation de Karim Wade au Maroc (Document Top Secret: intégralité)