Un objet particulier et emblématique a fait irruption dans cette curieuse et angoissante campagne électorale : c’est la casserole. Si la presse est encore restée largement obséquieuse et complaisante à l’égard de cette entreprise familiale qu’est le Front National (F.N), ceux qui sont inquiets pour les menaces pesant sur la République commencent à manifester bruyamment contre cette organisation factieuse et fasciste. En effet, le FN est une véritable entreprise de démolition des valeurs républicaines d’égalité et de fraternité inscrite au fronton de toutes les mairies.

En dépit des casseroles qu’ils traînent, notamment au FN et chez les Républicains, certains électeurs, même en se bouchant le nez, iront sûrement voter FN. Les digues sont tombées. Pendant longtemps on avait honte de dire qu’on est du FN. Depuis que M. SARKOZY a prôné le concept de “droite décomplexée”, sous l’effet de la crise, la parole raciste s’est considérablement libérée en France. Il est vrai que certains aspects du mandat de M. HOLLANDE ont desservi la cause républicaine (projet avorté de déchéance de la nationalité, débats absurdes sur certains détails vestimentaires, interdiction du concert de Black M, absence de plan des banlieues, refus du droit des étrangers aux élections locales, etc.). Depuis lors M. HOLLANDE tente de racheter ses fautes en prenant des positions audacieuses dans l’affaire Théo. C’est l’honneur des “Frondeurs” au Parti socialiste, d’avoir dénoncé ces impostures et ces dérives du mandat de M. HOLLANDE qui ne peuvent être rattachées ni à l’esprit des engagements du Bourget, ni à l’héritage de Jean JAURES. En revanche, M. Benoît HAMON a gagné, aux primaires du 29 janvier 2017, sur une véritable ligne de gauche, pour restaurer l’honneur du parti socialiste, et pour “faire battre le coeur de la France”. M. HAMON, contre vents et marées, a eu le courage, et sans tenir compte de la dictature des sondages, de délivrer une parole forte, fondée uniquement sur ses convictions d’authentique socialiste. L’éthique en politique, c’est aussi et surtout défendre les valeurs auxquelles on croît, sans tenir compte du sens du vent qui ne cesse, d’ailleurs, de souffler dans toutes les directions.
Même si je ne partage pas ses points de vue, Emmanuel MACRON a eu parfaitement raison de dire que la colonisation est un «crime contre l’humanité». En effet, certains hommes de droite avaient tenté de démontrer les «aspects positifs de la colonisation ». En effet, la colonisation n’avait pas une mission de civilisation, c’était purement une entreprise de domination d’un peuple sur un autre peuple. Une partie de la France a du mal à assumer son passé colonial peu glorieux. On se souvient du massacre des Tirailleurs sénégalais en 1944, de la tuerie, avec plus de 100 000 morts, à Madagascar et de toutes ces personnes mortes dans la construction des chemins de fer en Afrique ou par le travail forcé. 500 000 morts lors de la guerre d’Algérie mais la France est dans le déni on ne parlait que “d’évènements” en Algérie. Les militaires tortionnaires ont été amnistiés. Or, l’esprit colonial est consubstantiellement lié à la démarche du FN et de la Droite qui considère les Français issus de l’immigration ne seraient que des indigènes de la République, des sous-hommes et des Français de seconde zone. L’actualité montre avec l’affaire Théo, violé par des policiers véreux ou Adama TRAORE, comme 113 autres jeunes issus de l’immigration étouffés à mort, lors de contrôles au faciès, que la vie de nos jeunes n’a aucune valeur, pour certains. De ce point de vue, dans son discours sur le colonialisme en 1950, Aimé CESAIRE avait bien caractérisé le colonialisme, un phénomène incapable de résoudre les problèmes majeurs de la société et qui se réfugie «dans une hypocrisie d’autant plus odieuse qu’elle a de moins en moins chance de tromper». En effet, pour CESAIRE, une civilisation qui s’avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une «civilisation décadente ». Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte. En reconnaissant le FN, comme un parti légal et respectable, la France a bafoué le principe élémentaire d’égalité républicaine qu’elle avait institué elle-même et considéré comme universel. Là aussi le jugement de CESAIRE est sans appel «Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde».
Par ailleurs, M. François FILLON en décidant de maintenir sa candidature, même dans l’hypothèse où il serait mis en examen, a pris en otage sa famille politique. M. FILLON, se fondant exclusivement sur la légalité des emplois familiaux. Or, avec un népotisme avéré, dans son autisme, M. FILLON n’a pas encore compris que la donne a fondamentalement changé depuis l’affaire CAHUZAC. En effet, la France aspire à un renouvellement des valeurs politiques et morales, en se fondant sur l’éthique, la probité et l’honnêteté. Dans son obstination dans l’erreur M. FILLON, devenu peu crédible et inaudible, est un allié objectif du Front national. M. FILLON continuera, par conséquent, d’être accueilli par un concert de casseroles à l’occasion de tous ses déplacements.

Cette entreprise familiale qu’est le FN, même si elle est légale, est fondamentalement illégitime par rapport aux valeurs républicaines d’égalité et de fraternité. Jusqu’ici le FN s’est avancé masqué, dans une recherche effrénée de respectabilité. Mais depuis que les 144 propositions du FN ont été publiées les masques sont tombés. Le FN est revenu aux fondamentaux racistes et xénophobes et cela plus d’un titre.

Tout d’abord, le principe de «préférence nationale» illustre parfaitement la violation du principe d’égalité qui ne manquera pas d’être condamné par la Cour européenne des droits de l’homme. Vouloir réserver en priorité l’emploi, le logement et les aides sociales, ainsi que l’inscription à l’école publique aux nationaux, entendez par là les Blancs, c’est aller vers de graves troubles de l’ordre public interne. Mme LE PEN veut interdire le regroupement familial, non pas pour les Américains et les Australiens, mais uniquement pour les Africains et les Arables, en contradiction manifeste avec le droit à mener une vie familiale normale. Il faut le dénoncer, avec une extrême vigueur, actuellement, et sous le mandat de M. HOLLANDE, et avant même l’arrivée au pouvoir du FN, par de simples circulaires, le gouvernement a rendu difficile le regroupement familial, la transcription sur les registres des mariages et des actes d’état civils des enfants des Français issus de l’immigration quand ils résident à l’étranger. Par ailleurs, les étrangers ayant séjourné régulièrement en France quand ils sont à retraite ont toutes les peines du monde à faire renouveler leur titre de séjour. En cas de décès, les familles sont soumises à des tracasseries administratives, pour la pension de réversion. Les étrangers séjournant régulièrement en France, quand ils sont d’origine africaine, voient souvent leurs demandes de naturalisation rejetées arbitrairement, contrairement aux autres groupes ethniques.

Ensuite, avoir une vision ethnique, esclavagiste et colonialiste de la nationalité, en considérant les Français issus de l’immigration comme étant des étrangers, c’est rechercher manifestement le désordre et la guerre civile. Ainsi, le FN, qui avait épargné jusqu’ici la communauté juive, considérera que la double nationalité et le port du kipa seront interdits. Il va de soi que les musulmans sont tous, pour le FN, potentiellement des terroristes et des fondamentalistes religieux qu’il faudra bouter hors de France.

Le FN, dans sa conception tribale de la nationalité, envisage de retirer massivement la nationalité aux Français issus de l’immigration et aux Juifs en vue de pouvoir les expulser. Dans son projet puérile, et comme si les États africains devraient lui obéir comme au temps de la colonisation, le FN veut imposer des accords de réadmission de ces populations françaises issues de l’immigration.

Enfin, les préconisations du FN, conduisant ce grand pays capitaliste qu’est la France à se refermer sur lui-même, causeront sa ruine et sa perte.

Au moment où M. Benoît HAMON cherche à sauver la Gauche majoritaire en voix, en organisant son unité dès le 1er tour, on nous pose les 21 conditions, comme en 1920. Autant dire qu’il y a un risque sérieux que cette entreprise familiale qu’est le FN, soit élue dès le 1er tour. En effet, avant le 2ème tour il y a toujours un 1er tour. Pourtant, même si l’arithmétique n’est pas de mise en politique, une alliance des forces de gauche, dès le 1er tour, aurait créé une dynamique de la victoire. Les égos surdimensionnés, les pitreries et les conditions préalables posées sont une perte de temps et risquent de réduire considérablement les chances de la Gauche. En effet, il n’a pas échappé à personne que les entreprises familiales, que sont le FN et les Républicains, sont engluées dans un népotisme contredisant manifestement leurs prétentions de probité. Une campagne énergique, concertée et prompte, de la gauche aurait renversé la vapeur. On perd un temps précieux. “Time is Money” disent les Anglais.

Je m’adresse, en particulier, aux Français issus de l’immigration pour leur dire que devant cette menace grave de la peste brune, ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient. Les jeunes protestent partout en France pour que justice soit rendue pour Théo et Adama TRAORÉ. Quand on est citoyen de la République, au lieu de brûler ses équipements publics pénalisant encore d’avantage les plus fragiles, on peut se servir de son bulletin de vote, comme une arme. De ce point de vue, j’adhère pleinement à la théorie du “dégagisme” que préconise M. MÉLENCHON. Dans ce sens, voter ne signifie pas qu’on est encarté, mais qu’on élimine ses adversaires, c’est-à-dire les candidats ouvertement racistes. Le vote, ainsi conçu, est une mission de salubrité publique républicaine. En effet, le FN a déjà pris une position claire : face aux bavures, aux crimes ou viols des forces de l’ordre, il sera “par principe du côté de la police”. Par conséquent, avec un gouvernement du FN on peut dire que «la chasse est ouverte», en toute impunité.

Paris, le 17 février 2017, par M. Amadou Bal BA – http://baamadou.over-blog.fr/

PARTAGER

5 Commentaires

  1. «Là aussi le jugement de CESAIRE est sans appel «Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde».». En vertu de cette assertion de Césaire, “l’entreprise de démolition” de cette France là ne serait que salutaire à double titre.

    Salutaire pour les français qui rêvent peut-être d’une autre France, mais aussi pour cette Afrique subsaharienne en mal de développement du fait d’un mal francophone saharien dont elle a du mal à guérir.

  2. «Là aussi le jugement de CESAIRE est sans appel «Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde».». En vertu de cette assertion de Césaire, “l’entreprise de démolition” de cette France là ne serait que salutaire à double titre.

    Salutaire pour les français qui rêvent peut-être d’une autre France, mais aussi pour cette Afrique subsaharienne en mal de développement du fait d’un mal francophone saharien, séquelle d’une colonisation à la française, dont elle a du mal à guérir.

  3. «Le Front National: une entreprise familiale de démolition de la France républicaine» ???
    Mais mon cher Mr Amadou Bal BA, voyez plutôt ce problème du côté de vos amis socialiste !… Le FN n’est jamais aussi fort que quand votre gauche sociale-démocrate est au pouvoir. Ce sont les graves erreurs de la gauche française depuis François Mittterrand qui ont fait monter le FN aussi haut. Déplorez ce que vous voudrez, mais c’est un effet mécanique.
    Et ne dites pas que le FN serait une entreprise de démolition de la France républicaine, car personne n’a autant démoli la France que Mr Hollande lui-même. Bilan zéro pour un quinquenat raté. Arrivé au pouvoir avec une montagne de promesses mensongères, il n’a réussi qu’à abaisser la fonction présidentielle.
    Son seul fait d’armes: le mariage homosexuel.
    Les banlieues sont en feu, et ce président de pacotille ne se tient même pas aux côtés de sa police nationale ! Et vous dites que c’est le FN qui démoli le France ???

    • Bilan de l’imposteur François Hollande:
      Hausse catastrophique des impôts, démolition de l’Éducation Nationale par le biais de sa colistière Najat Valaud-Belkacem (celle qui a un temps voulu imposer sa grotesque “Théorie du genre”, encore un ignoble délire de la gauche socialiste qui a voulu faire croire au monde que la différence de sexe garçon/fille n’existerait pas !), et 1.300.000 emplois détruits en moins de 5 ans.

      Et vous trouvez encore le moyen de dire que ce sont les Le Pen qui “démolissent la république” ?
      Là vous plaisantez, j’espère !…..

  4. L’actuel président de l’assemblée nationale du Sénégal disait “Je siège dans des conseils d’administration où il n’y a pas de noirs ”
    C’est vous dire que le problème c’est chez nous d’abord
    Le noir souvent se sous estime ne respecte pas son semblable est complexé
    Avez vous remarqué que même la femme du président de la république fait du khessal et met une perruque?
    Nous sommes très loin de Césaire n’est ce pas?

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here