XALIMANEWS : C’est l’opposition qui va encore ruer dans les brancards, et pour cause. Le projet de révision de la constitution, avec comme point d’orgue la suppression du poste de Premier Ministre, est passé comme lette à la poste. Même si le député Malick Guéye du Grand Parti et Bara Dolly de Book Guis-Guis ont dit niet au projet, en déniant toute nécessité de le faire passer en procédure d’urgence, le projet de loi est quand même adopté en commission technique. La majorité Benno Book Yakaar n’a fait qu’une bouchée des deux députés de l’opposition qui ont pris la parole, selon les Echos.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here