XALIMANEWS : Pour lutter contre les inondations, l’Etat a réhabilité 10 forages à Thiaroye.
« Les efforts conjugués du rendu possible la réhabilitation de Gouvernement et de l’UEMOA ont 10 forages à Thiaroye », a déclaré Amadou Diallo représentant du ministre de l’Hydraulique, Mansour Faye lors d’un atelier de restitution de l’étude menée dans la zone.
La rencontre a vu la participation des acteurs de l’hydraulique, de l’agriculture et des maraichers. M. Diallo a saisi l’occasion pour magnifier ce programme qui a, « une portée sociale importante ».
« 27kilomètres de canalisation ont été posés et un réservoir de 3200 m3 réalisés à l’usine de Thiaroye. C’est un investissement global de 10, 4 milliards FCFA », dit-il tout en ajoutant que, « dans la même zone d’implantation de ces forages, le prélèvement de 13 millions de litres d’eau par jour permet de faire baisser le niveau de la nappe ». Ce qui permettra selon lui, « le rabattement de la nappe qui est un moyen efficace de lutte contre les inondations dans les points bas de la banlieue dakaroise comme : Guédiawaye, Diamaguène, Yeumbeul et Malika ».
Le coordinateur du PEPAM a souligné, en outre, que, « la déconnexion de forages de Thiaroye et Beer Thialane offre une opportunité aux maraichers ». « La volonté de l’Etat de répondre aux besoins en eau des maraichers a été à l’origine de la déconnexion des forages de Thiaroye qui ne pouvaient plus être utilisés pour les besoins domestiques à cause de la forte teneur en fer et en nitrate » a indiqué M. Diallo à l’assistance.
Le directeur de la Sones Charles Fall a indiqué que « l’objectif de ces réalisations est de lutter contre les inondations dans la banlieue dakaroise ». Il pense que, « Ces mesures vont renforcer la sécurité alimentaire en terme de produits maraichers et aussi sauvegarder cette zone qui est le poumon vert de Dakar », précise les Echos.
[12:54, 3/5/2018] Adama Jnliste Xalima: Le président Macky Sall doit trouver une demeure, autre que la CDP, pour Awa Ndiaye

Où va le Sénégal : la ridicule Présidente de la CDP
Ref : 00005865 CDP du 30 avril 2018
En informatique, il faut dissocier la notion d’informations à traiter (DONNÉES) de la notion d’informations traitantes (PROGRAMME).
Dans la précipitation ou dans l’impréparation ou dans l’incompétence,
Mme la Présidente de la CDP nous balance un communiqué sur traitement des données à caractères à des fins de parrainage faisant référence à une loi qui n’existe pas encore:
la loi n°12/2018 portant modification du code électoral.
Je rappelle que texte du projet de loi n’est pas finalisé, les clauses et modalités d’application du parrainage ne sont pas encore entre les mains des députés.
Je rappelle aussi que les modalités qui définiront les types de données et la manière de les renseigner ne sont pas encore définies (discussion et adoption d’un nouveau projet de loi portant modification du code électoral).
Seule loi portant révision de la constitution a été votée avec le passage du Ministre de la justice à l’assemblée nationale. Un amendement de révision du taux a été voté et le texte initial concernant la modification de la loi électorale doit être revu.
C’est ridicule et impropre de mentionner, dans un communiqué aussi important, une loi qui n’en est pas encore UNE.
Ça se comprend d’une certaine mesure, elle est littéraire (et très politique) dans la pression des vrais acteurs, elle est tombée dans un piège.
Où sont les informaticiens, où sont les experts en sécurité et en cybersécurité.
Elle n’a pas les compétences pour protéger nos données personnes.
C’est vraiment du sérieux et la commission doit jouer un rôle important dans la SNC2022 et la PSSI-ES.
Je demande solennellement au Président Macky SALL de nommer à la CDP une personne qui a des compétences pour gérer cette importante et stratégique commission.

Ci-jointe la lettre en question
———————————-
Modou FALL Degg moo woor
Titulaire d’un DEA en Informatique Option Réseau et Télécom
Ingénieur Formateur en Sécurité Réseau à l’UCAD

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here